Sarah : le coronavirus a paniqué la modernité triomphante

Le cardinal Robert Sarah regrette que l'Église se soit engagée dans la lutte pour un "monde meilleur". Il a expliqué à LeFigaro.fr (19 mai) qu'en conséquence, l'Église se bat maintenant pour l'écolog…
Elie M.
Le titre est trompeur. En réalité, il faut écrire : la socio-ingénérie a utilisé la peur immédiate de la mort à grande échelle. Il n'y a pas de défaite de la modernité mais l'application de manipulations médiatico-politiques mondiales.
Sur de nombreuses radios officielles, c'est tous les jours qu'on entend maintenant qu'une "seconde vague" de virus va arriver. Pour entretenir la peur.
La peur …More
Le titre est trompeur. En réalité, il faut écrire : la socio-ingénérie a utilisé la peur immédiate de la mort à grande échelle. Il n'y a pas de défaite de la modernité mais l'application de manipulations médiatico-politiques mondiales.
Sur de nombreuses radios officielles, c'est tous les jours qu'on entend maintenant qu'une "seconde vague" de virus va arriver. Pour entretenir la peur.
La peur rend esclave. Jésus est venu nous affranchir de la peur.
Gérard de Majella
Mais le concile Vatican II n'est il pas une maladie insidieuse sœur du coronavirus , l'un ne vas pas sens l'autre , cher Cardinal Robert Sarah .