언어
클릭 수
86
natale07

Notre Dame des Lumières


Au bord d'une ancienne branche de la route nationale D900 qui relie Apt à Cavaillon, logée entre la large vallée du Calavon et une roche abrupte percée d'anciens abris troglodytes, se dresse un monument d'importance majeure aux yeux des habitants pieux du pays : le sanctuaire Notre-Dame-des-Lumières. Car si l'on en croit l'histoire locale, ce site est un lieu d'apparition.

C'est en 1661 qu'un paysan du village voisin de Goult, Antoine de Nantes, atteint d'une blessure au ventre, aperçoit dans un champ un phénomène étrangement lumineux. Au centre de cette vision se trouve un enfant, "le plus bel enfant qu'il eût pu s'imaginer". Désirant le prendre dans ses bras, l'agriculteur ressent à cet instant un soulagement de sa douleur physique : la blessure est guérie.

La nouvelle du miracle se transmet rapidement dans la contrée, et bientôt un pélerinage local est organisé sur les lieux-mêmes. La chapelle la plus proche, qui s'appelait Saint-Michel in Balma et qui remontait à 1031, est agrandie ou plutôt surmontée par une construction monumentale. Notre-Dame des Lumières est fondée.

La piété locale ne se démentira pas au cours des siècles. En témoignent les nombreux tableaux votifs laissés par des particuliers, qui représentent des miracles attribués depuis lors à l'intervention de l'Enfant Jésus ou de la Vierge. Ces tableaux sont exposés dans les chapelles latérales de l'édifice.

La chapelle d'origine constitue aujourd'hui la crypte du monument. Dans l'abside de cet espace se tient une statue dorée de la Reine du Ciel entourée d'anges et éclairée par un puits de lumière.

La chapelle est très ancienne. Les ermites de saint Castor étaient là au cinquième siècle. Mais on sait que plusieurs siècles avant la guérison de Jalleton, on invoquait ici Marie. C’était Notre Dame de Pitié.On la retrouve sur le tympan de la facade de l’église. Puis la petite Vierge Noire a été l’objet des dévotions des fidèles depuis les années 1670-1680. Enfin la vierge lumineuse a été proposée à la dévotion des fidèles par les oblats en 1847
Notre Dame de Pitié : Le tympan de l’église représente une Piéta . Il est du 17° siècle, comme l’église elle-même. Elle est entourée d’anges, tenant chacun une torche allumée et évoquant par là les apparitions lumineuses de la première moitié du siècle. Dans les cimetières, on trouvait souvent cette représentation. Marie qui tient Jésus son Fils qui est mort. C’est aussi Marie qui nous console dans nos souffrances et qui intercède pour nous. C’est pour cela qu’après la guérison miraculeuse de Jalleton, beaucoup de gens sont venus la prier, pour qu’elle intercède auprès de son Fils et trouvent par Lui la guérison. Si vous regardez les nombreux ex-voto, vous retrouverez comme représentation de Marie, la Piéta.
La petite Vierge Noire : Elle n’a que 45 centimètres de hauteur. Elle est de couleur marron foncé, car elle a été sculptée dans une racine de poirier. Il semble bien qu’elle ait été découverte quelques années après la guérison de Jalleton. C’est vers elle que se sont tournés, très vite, les regards et les prières des pèlerins. On venait de toute la région implorer son intercession. A tous les pèlerinages, les gens venaient auprès de cette statue, pour prier Marie.
Notre Dame de Lumière : La statue en bois doré du 17° siècle, restaurée en 1998, illumine la crypte et rappelle les prodiges accomplis par Marie. Sa taille, ses dorures, la lumière, les anges qui l’entourent, attirent les regards et la prière de tous. On peut ainsi se recueillir et confier tous ses soucis à Marie pour qu’elle intercède pour nous auprès de Jésus...Mais cela n’empêche les gens de s’approcher de la petite Vierge Noire et d’inscrire leurs intentions sur le cahier prévu pour cela.

댓글 쓰기…