Langue
Clics
787
Montfort AJPM 4 1

Deux nouvelles canonisations de choc : sainte Sodome et sainte Gomorrhe

Article précédent : 11) Les causes

* * *

Église conciliaire : le club des évêques gay-friendly

par Francesca de Villasmundo — 16 mai 2018 (MPI)

Printemps venu, l’orgueil gay s’affiche partout ! Il faut un peu de soleil aux invertis dénudés qui s’exhibent scandaleusement dans les rues des villes occidentales où sévit l’ante-civilisation du néant, de l’athéisme et de la dépravation des mœurs.

Ante-civilisation de la GayPride qui a l’honneur de complaire à bien trop d’évêques conciliaires : en Italie, de la tête au pied, arrive le club des prélats gay-friendly ! Cette année, des veillées œcuméniques de prières contre « l’homophobie » se tiennent depuis vendredi 11 mai, de Bergame à Palerme, auxquelles participent des ecclésisastiques conciliants avec le péché contre-nature et hostiles à toutes prières de réparation des catholiques.

A l’appel des communautés de « chrétiens Lgbt », des chrétiens de toutes confessions, certaines communautés de vie consacrées et des paroisses catholiques, de Rome à Naples, Bologne, Siracuse, Florence, Milan, etc. se réuniront donc en soirée pour que « nos Églises sachent devenir toujours plus des sanctuaires d’accueil et de soutien envers les discriminés parce qu’homosexuels ou transsexuels ». Sur leur affiche d’invitation, on peut lire le verset biblique : « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres » (St Jean 8,32) ainsi que l’invocation suivante : « Tu aimes en effet tout ce qui existe, tu n’as de répulsion envers aucune de tes œuvres ; parce que toutes sont à toi, Seigneur, qui aime la vie. » (Livre de la Sagesse, 24-26).

L’archevêque de Palerme, monsignor Corrado Lorefice, ouvrira ce bal des maudites veillées, demain soir jeudi 17 mai, par une prière composée pour l’occasion. Prière qu’il a par ailleurs demandé qu’elle soit récitée samedi et dimanche derniers durant toutes les messes célébrées dans son diocèse.

A Bergame, le diocèse a réussi à faire annuler la veillée de réparation contre la GayPride.

Ce dimanche 20 mai la veillée contre « l’homophobie » prévue en l’église Regina Pacis de Reggio Emilia sera présidée personnellement par l’évêque, Mgr Massimo Camisasca, qui explique, dans une note diffusée hier 15 mai, sa présence en se disant « sérieusement convaincu que c’est notre devoir précis d’aller à la rencontre des hommes pour leur montrer la lumière du Christ ». « Il est juste donc, écrit-il encore, que la société et les croyants demandent pardon à ceux qu’ils ont éventuellement méprisés ou mis dans un coin. Aucune attitude, même si seulement de raillerie, ne peut être tolérée. »

Le 22 juin ce sera un autre évêque, Mgr Antonio Napolioni, du diocèse de Crémone, qui conclura ce cycle de « prières œcuméniques » en faveur du vice contre-nature par une veillée intitulée : « Veillée de prière pour rappeler les victimes de l’homophobie et de toutes les discriminations ».

L’idéologie gender et les lobbies Lgbt qui veulent explicitement changer l’enseignement de l’Église catholique pour imposer la révolution arc-en-ciel, l’homosexualité et les mœurs contre-nature dans la sphère sociétale et religieuse, sont ainsi légitimés par ces évêques soumis au sexuellement correct. C’est le monde à l’envers : les non-valeurs anti-naturelles sont le bien, les valeurs naturelles le mal, les défenseurs de la loi naturelle sont à abattre, les promoteurs de la révolution sexuelle sont encensés.

L’Église conciliaire, c’est le monde orwellien en pratique, « les temps de tromperie généralisée » : en son sein la vérité c’est le mensonge et le bien c’est le mal, tout comme pour Orwell dans son roman 1984 « la guerre c’est la paix, la liberté c’est l’esclavage, l’ignorance c’est la force ».

Aussi « Dans des temps de tromperie généralisée, le seul fait de dire la vérité est un acte révolutionnaire. » (George Orwell in 1984). Révolutionnaire pour revenir, garder, sauvegarder, la vraie Vérité, la Tradition et sa saine doctrine catholique…

Source : www.medias-presse.info/…/91839

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

« Homophobie » : homosexuels dans l’église avec l’évêque, catholiques conservateurs dehors pour réparer

par Francesca de Villasmundo — 21 mai 2018 (MPI)

On vit une époque renversante… Le mal est devenu le bien, le bien est devenu le mal !

En Italie, des veillées de prière contre « l’homophobie » ont été organisées par les « chrétiens Lgbt+ » avec, dans certains diocèses, la collaboration des ecclésiastiques locaux.

Dans la ville de Reggio Emilia on a pu ainsi voir, hier 20 mai, dimanche de la Pentecôte, les homosexuels prier à l’intérieur de l’église. Ils étaient en compagnie de l’évêque, Mgr Massimo Camisasca, qui présidait cette veillée anti-homophobie voulue par le curé de la paroisse de Regina Pacis, proche des milieux lgbt, Paolo Cugini. L’évêque avait même annoncé par voie de presse sa volonté de célébrer la messe dans l’église en question à cette occasion.

Les catholiques conservateurs, attachés au rite traditionnel, de Reggio Emilia ont réagi en récitant un Rosaire de réparation : « Nous nous sentons abandonnés de notre pasteur », explique le porte-parole du Comité catholique, Cristiano Lugli.

« Nous sommes peinés du choix de Mgr Camisasca de présider une veillée blasphématoire, puisque dans le tract est présent un crucifix avec les couleurs de l’arc-en-ciel qui représente le lobby Lgbt. Nous sommes à la limite du sacrilège. Nous avons envoyé à Son Éminence tellement de messages pour le convaincre d’annuler la prière homosexualiste, mais il n’y a rien eu à faire. Avant Mgr Camisasca était combattu pour ses positions conservatrices. Maintenant ses décisions sont embrassées et appréciées par la gauche locale. C’est bien que le scandale sorte, ici on défend qui revendique la liberté du vice. »

Une cinquantaine de fidèles ont donc prié devant l’évêché. « Quand nous avons essayé de contacter l’évêque afin qu’il dise une messe pour le petit Alfie Evans, nous avons fait face à un mur », explique un autre organisateur de cette prière de réparation. Un refus scandaleux.

« Aujourd’hui, nous sommes le dimanche de Pentecôte, jour fondamental pour nous catholiques, et notre évêque va présider une messe en faveur des gays, une veillée qui est contre le magistère de l’Église. Comment devons-nous prendre cette position ? Ces mêmes hommes d’Église nous appellent extrémistes, essayent de nous affubler de cette étiquette pour nous délégitimer. »

La messe de l’évêque contre les discriminations a, entre-temps, attiré une foule nombreuse : le monde arc-en-ciel réussit son assaut sur l’Église conciliaire…

« Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, qui font des ténèbres la lumière et de la lumière les ténèbres, qui font ce qui est doux amer, et ce qui est amer doux ! Malheur à ceux qui sont sages à leurs propres yeux, et intelligents à leur propre sens ! » Isaïe, V, 20-21.

Source : www.medias-presse.info/…/92078

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Les lobbies Lgbt à l’assaut du synode sur la jeunesse

par Francesca de Villasmundo — 17 mai 2018 (MPI)

Le futur synode sur la jeunesse décidé par le pape François fait bouger les groupes Lgbt : une occasion magistrale s’offre à eux de faire pression sur la hiérarchie conciliaire pour que l’Église contemporaine et occupée devienne « inclusive » par rapport au monde arc-en-ciel et ses invertis.
Le 12 mai dernier s’est tenu à Rome entre certaines associations pro-Lgbt une rencontre œcuménique « chrétienne » intitulée « Vers le synode sur les jeunes ». Un communiqué de presse expliquait ainsi leur initiative :

« L’Église catholique est en train de se préparer pour le synode sur la jeunesse. Beaucoup de jeunes Lgbt+ ont eu des problèmes pour se sentir acceptés et inclus dans leur communauté chrétienne à cause de leur orientation sexuelle ou identité de genre. Des parcours spécifiques et une assistance pastorale sont sûrement nécessaires pour les jeunes Lgbt+. »

La conférence a été organisée par le Forum européen des groupes chrétiens Lgbt, par les Chemins d’espérance et par d’autres associations Lgbt. L’invité d’honneur a été l’impayable père jésuite James Martin, consultant auprès du Secrétariat pour la communication du Saint-Siège, et militant affiché de la cause homosexuelle. Il est l’auteur, controversé par l’aile conservatrice de l’Église actuelle, adulé par l‘aile progressiste, d’un livre dédouanant les mœurs des invertis et appelant à construire des ponts entre Église et monde lgbt : Construire un pont : comment l’Église catholique et la communauté Lgbt peuvent instaurer une relation de respect, de compassion et de sensibilité.

Le but de cette conférence était de détailler pour le futur synode « certaines bonnes pratiques de soins pastoraux vers les jeunes Lgbt+ en Europe » et les « espérances et les expectatives des jeunes chrétiens Lgbt+ ».

Évidemment, l’objectif de ces groupes Lgbt « chrétiens » est de réaliser une pression lobbyiste sur le travail du synode pour en orienter les décisions finales en leur faveur. Et immanquablement, étant donné l’atmosphère sexuellement correcte et œcuménique qui règne au Vatican, leurs exigences seront certainement entendues !

Source : www.medias-presse.info/…/91926

* * * * * * * * * * * * *
Album ACTU

>>> Le CAS d'un PAPE HÉRÉTIQUE : si François l'est, concluez.

Votre commentaire…
AveMaria44
Le péché de Sodome est contre-nature, c'est une abomination, mais la prostitution avec les fausses religions à Assise et ailleurs, est un péché contre la surnature, encore infiniment plus grave, ce dont Burke, Sarah and co ne semblent pas se rendre compte....
GChevalier
Je connais bien l'hypocrisie
De tout le monde tradi :
Les conciliaires ne valent pas mieux,
Mais les tradis sont pires qu'eux
Puisqu'ils en savent davantage,
Et donc ils seront traités
En conséquence, en vérité :
L'enfer sera leur partage.
Montfort AJPM
Le Christ ne viendra qu'après l'apparition de l'Antéchrist ;
L'Antéchrist, c'est moi, hurle François, et le Christ aussi : ne suis-je pas Jésus II comme je l'ai dit à Wolton ?