Clicks634
GChevalier
4

ÉBAUCHE du TEMPLE de l'ANTÉCHRIST

Album ACTU
>>> Le CAS d'un PAPE HÉRÉTIQUE : comme François l'est, concluez !

* * *

MAISON de la FAMILLE d'ABRAHAM :
Un LIEU de CULTE ÉGALITAIRE illustrera le DOCUMENT d'ABOU DHABI


Le « Haut Comité pour la mise en œuvre du Document surla fraternité humaine », signé à Abou Dhabi en février dernier par le pape François et Cheikh Ahmed el-Tayeb de l’Université Al-Azhar du Caire, s’est réuni à New York la semaine dernière dans l’ombre de l’Assemblée nationale annuelle des Nations Unies. C’est sa deuxième réunion en deux semaines. Son acte le plus spectaculaire aura été le dévoilement du projet de « La Maison de la famille d’Abraham » qui sera construite sur l’île de Saadiyat à Abu Dhabi, capitale des Émirats Arabes Unis, en tant que complexe multiconfessionnel comprenant une synagogue, une église et une mosquée, à égalité de tous points de vue.

Voilà qui répond à l'assertion de ce document selon laquelle la diversité des religions a été « voulue » par Dieu…

Parler des soi-disant « religions abrahamiques » comme de variations sur un thème unique constitue la première tromperie. Les Hébreux, qui adoraient le vrai Dieu, ont reçu la vraie promesse du Messie, mais ne l’ont pas reconnu. Jésus-Christ a apporté la pleine Révélation de la vérité, révélant que le Dieu de la Bible est Père, Fils et Saint-Esprit – et cette Révélation est complète, de telle sorte que rien ne peut être ajouté sur terre au dépôt de la foi. L’islam, lui, rejette violemment la vérité sur la Sainte Trinité et réécrit et corrompt les Saintes Écritures inspirées, donnant à la lettre du Coran une forme de statut divin puisqu’il est considéré comme étant « incréée ».

Cependant, l’initiative a été largement couverte par le service officiel anglophone de VaticanNews et a été bénie, pour ainsi dire, par l’Église catholique grâce à la présence non seulement du secrétaire personnel du pape François, Monseigneur Yoannis Lahzi Gaid, membre du Haut comité » mais aussi du président du Comité, le cardinal-élu Miguel Ayuso Guixot.

Des centaines de personnes de multiples traditions religieuses se sont rassemblées pour l’événement qui s’est tenu à la New York Public Library le vendredi 20 septembre.

Alors que la première réunion du Haut Comité a eu lieu le 11 septembre à Rome pour marquer le 18e anniversaire de l’attaque terroriste contre les tours jumelles du WTC à New York, la deuxième réunion a été organisée délibérément en vue de coïncider avec la 74e session des Nations Unies pour « souligner » la « portée mondiale » du document d’Abu Dhabi, selon le juge Mohamed Mahmoud Abdel Salam, membre du Comité, cité par sœur Bernadette Mary Reis sur Vatican News.

« Le Comité, a dit le juge, est disposé à travailler avec toute nation ouverte aux idéaux exprimés dans le Document. Il a ajouté que les premières mesures ont été prises avec le Secrétaire général de l’ONU en vue d’une éventuelle adoption du Document par les Nations Unies. Le Secrétaire Général “va demander aux États membres d’inclure les principes contenus dans ce document historique dans leur législation locale”, a déclaré le juge », écrit Sœur Bernadette.

De nombreuses initiatives inter-confessionnelles ont vu le jour à la suite des attentats du 11 septembre, notamment l’Alliance des civilisations créée en 2005 par l’ancien Premier ministre socialiste espagnol Zapatero et coparrainée par le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, et lancée cette même année par les Nations unies. Au Kazakhstan, le Congrès des dirigeants des religions mondiales et traditionnelles se réunit tous les trois ans depuis 2003 avec des objectifs similaires : le rapprochement des cultures et des civilisations, le tout illustré par un lourd symbolisme maçonnique. Le Cardinal Coccopalmerio était le représentant officiel du Vatican lors de la dernière rencontre à Astana en 2018.

Mais le Document d’Abou Dhabi marque un pas en avant en impliquant l’Église catholique à la tête d’initiatives inter-religieuses tout en s’efforçant de donner à l’ONU l’autorité nécessaire pour obtenir un alignement mondial sur les religions au nom de la paix mondiale. Comme le montrent de nombreux documents de l’ONU, la diversité des religions et des traditions a longtemps été accusée d’être la principale menace pour la fraternité humaine et la paix mondiale (analyse qui « oublie » de manière spectaculaire le massacre de plusieurs centaines de millions de personnes au XXe siècle au nom du communisme athée).

Le pape François a récemment déclaré lors de son retour d’Antananarivo qu’il est de notre devoir, en tant qu’« humains », d’« obéir »aux Nations unies :

« Je voudrais répéter ce que la Doctrine de l’Église dit à ce sujet : Lorsque nous reconnaissons les organisations internationales et que nous reconnaissons leur capacité de rendre des jugements à l’échelle mondiale – par exemple le tribunal international de La Haye ou les Nations Unies. Si nous nous considérons comme des êtres humains, lorsqu’ils font des déclarations, notre devoir est d’obéir. Il est vrai que tout ce qui apparaît juste pour l’humanité tout entière ne le sera pas forcément pour notre poche, mais nous devons obéir aux institutions internationales. C’est pour cela que les Nations unies ont été créées. »

La Déclaration sur la fraternité humaine fait clairement écho à cette manière de penser et elle doit certainement son poids au fait d’avoir été signée par le Pape. Quelle que soit l’opposition rencontrée par l’Église catholique, notamment à cause de la crise des abus sexuels, le pape François est décidément une autorité morale reconnue à l’échelle internationale dès lors qu’il proclame la pensée mondialiste.
La construction d’un lieu de culte égalitaire pour les juifs, les chrétiens et les musulmans en est un exemple. Il n’est pas clairement dit que l’édifice chrétien sera catholique : il est qualifié de « chrétien » sur le site de Vatican News.

Le modèle de la future « Maison de la famille d’Abraham» – notez le singulier, c’est un signe que les trois religions sont considérées comme des éléments sous un seul et même Dieu – est particulièrement révélateur. Présentée sous forme d’un modèle 3D et décrit dans un court métrage qui a été projeté aux participants de la réunion de New York vendredi dernier, elle sera riche de trois « temples » cubiques construits exactement sur le même modèle en termes de volume et d’orientation, avec des décorations abstraites et une décoration intérieure différentes afin de les rendre aptes aux différents types d’offices qu’ils vont accueillir.

On note que le film montre que le « cube » chrétien ou catholique n’est pas destiné à recevoir des images du Christ et des saints, mais seulement une croix très simple – pas un Crucifix – suspendue au-dessus d’un autel. Les Émirats Arabes Unis sont musulmans, après tout… Et l’initiative de la construction est venue du Prince héritier d’Abu Dhabi, Mohammed bin Zayed Al Nahyan, qui l’a annoncée en février peu après la signature du Document.

Les trois cubes seront placés en triangle, créant une figure qui rappelle les trois points maçonniques. La mosquée, ornée d’arcs, l’église de lignes droites et la synagogue de triangles n’auront aucune caractéristique extérieure indiquant leur identité religieuse. Seule la synagogue a une ouverture sur le toit : un triangle bien défini, selon les plans dévoilés vendredi dernier.

Selon le compte-rendu de Vatican News, le message que l’on cherche à transmettre vise à « simplifier la foi pour la ramener à sa forme la plus simple », comme l’a déclaré Mohamed Khalifa Al Moubarak, membre du Comité, à New York. « Pour simplifier la vie afin d’en faire ce que nos livres religieux disent fondamentalement : sois bon envers ton prochain, aime ton prochain, aide ton prochain. Dans un monde qui est si connecté, en réalité, nous sommes devenus si déconnectés. Des projets et des initiatives comme la Maison de la famille d’Abraham – et il y en aura beaucoup d’autres dans l’avenir – rapprocheront les gens. C’est un rêve devenu réalité que les gens des Émirats arabes unis, un peuple qui favorise la tolérance, ont l’occasion de partager avec le monde entier. »

C’est la foi ramenée à sa forme la plus simple signifie la religion naturelle, sans dogme (un prérequis du point de vue maçonnique) et bien sûr sans Révélation. Ce n’est rien de moins qu’une mise à l’écart de la Vérité, une manière de tourner le dos à la Vérité en vue d’une « fraternité » horizontale.
L’égalité est également représentée par le projet architectural. A New York, rapporte Vatican News, « Mgr Yoannes Gaid, membre du Comité, a expliqué que l’essentiel du Document est que nous sommes tous frères. L’égalité est fondée sur cette vérité, a-t-il ajouté, une égalité qui s’étend donc aussi aux devoirs et aux droits. La liberté, a souligné Mgr Gaid, est en fait fondée sur la non-violence. “La violence, dit-il, est contre la foi et la citoyenneté.” »

Mais ici, il y a clairement confusion entre la fraternité des hommes et la prétendue égalité des religions, qui ne peut être affirmée que si la vérité est niée.

L’architecte choisi pour construire la Maison de la Famille d’Abraham est un citoyen britannique d’origine ghanéenne, David Adjaye, 51 ans, qui a déjà signé de nombreux bâtiments modernes de Washington (Musée national d’histoire et de culture afro-américaine) à Moscou. Fait chevalier par la reine Elizabeth, cet architecte contemporain très tendance a été influencé par « l’esthétique soviétique » selon JeuneAfrique. Il est le globe-trotter par excellence, avec des bureaux à New York, Londres, Doha et Accra. Tant pis pour l’empreinte carbone.

A propos de la Maison de la Famille d’Abraham, Adjaye Associates écrit sur son site le 23 septembre : « Adjaye Associates est le gagnant annoncé du concours en vue du projet phare, The Abrahamic Family House sur l’île de Saadiyat à Abu Dhabi. La Maison de la Famille d’Abraham, commandée par le Haut Comité pour la Fraternité humaine, est un ensemble de trois espaces religieux, une mosquée, une synagogue et une église, qui se trouvent placés sur un pavillon laïque pour les visiteurs. Le projet est l’une des premières initiatives prises par le Haut Comité, un nouvel organe qui supervise la mise en œuvre du “Document de la Fraternité humaine” aux niveaux régional et international. Ce projet historique espère incarner la relation entre les trois religions abrahamiques tout en offrant une plate-forme pour le dialogue, la compréhension et la coexistence entre leurs religions. »

Qu’est-ce que cela nous apprend ? Que ce qui relie les religions du point de vue de l’architecte, et qui est même à leur base, c’est « un pavillon laïque ».

Le communiqué officiel du Haut Comité de la Fraternité humaine l’exprime ainsi :

« Située sur l’île de Saadiyat Isand à Abu Dhabi, la Maison de la famille d’Abraham constituera une communauté pour le dialogue et l’échange inter-religieux, nourrissant les valeurs de coexistence pacifique et d’acceptation entre différentes croyances, nationalités et cultures.
« Cette initiative historique sera un lieu d’apprentissage, de compréhension et de culte ouvert à tous et reflétera fidèlement les valeurs de tolérance et d’hospitalité des Emirats arabes unis.
« Dans chacun des lieux de culte, les visiteurs auront l’occasion de suivre des offices religieux, d’écouter les Saintes Écritures et de vivre les rites sacrés. Un quatrième espace – non relié à une religion spécifique – servira de centre pour que toutes les personnes de bonne volonté s’unissent. »

Ici, l’unité de l’humanité ne se fait certainement pas « dans le Christ », en qui, nous le savons, les baptisés deviennent membres les uns des autres.

Mgr Gaid, à New York, a expliqué clairement que la philosophie du projet est fondée sur la création d’un nouveau mode de pensée. Il a dit (cité indirectement par Sr Bernadette dans Vatican News) que le nouveau point de repère signifiera « une transformation dans l’histoire humaine parce que (...) il transformera ce qui a été utilisé dans le passé comme un moyen de division entre les peuples en un point de contact ».

Transformer l’histoire humaine est en effet un objectif pour le moins ambitieux, surtout pour un prélat catholique qui sait que l’histoire a été définitivement transformée par l’Incarnation, la Passion et la Résurrection de Notre Seigneur.

Dans le même ordre d’idées, Mohamed Khalifa Al Moubarak, membre du Comité, a qualifié le Document de « déclaration la plus importante signée dans les temps modernes », selon Vatican News.
Le juge Mohamed Mahmoud Abdel Salam a vu dans cette initiative la preuve de la détermination du pape François et du cheikh Ahmed el-Tayeb « à atteindre le bonheur pour toute l’humanité, quelle que soit sa religion ou sa nationalité . »

Le bonheur ici-bas. Oubliée, la vie éternelle…

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Audio à télécharger : "Le CHAPELET quotidien récité avec vous !"

* Le ROSAIRE : MÉTHODE & EXPLICATION en CANTIQUE par St Louis-Marie Grignion de Montfort (PDF illustré de 12 pages) *

>>> Le Ciel ouvert par les TROIS AVE MARIA du matin et du soir

& La NEUVAINE EFFICACE

C'est l'O.R.U. la religion naturelle maçonnique, qu'un pape puisse participer à cela est impossible. C'est Paul VI qui a jeté les bases et François est dans la ligne.......Ne pas le dénoncer c'est se faire complice.
dmt
Si les religions sont voulues par Dieu comme dit François, où sont les bouddhistes, zoroastriens, hindouistes, taoïstes, les religions tribales. Ils vont être jaloux et très en colère de ne pas avoir une belle maison ; à moins de les exterminer...
Que faite vous des mots de notre Seigneur(allez enseigner toute les nations baptisez les au nom du Père du Fils et du Saint Esprit )bien qu'ils avait de la difficulté avant 1959 après ils ont tout laisser en plant ce disant que Dieu ce débrouille , allez savoir? @dmt .