Clicks1.5K
abbepages
1774

L'heure de la mort, vue par Arnaud Dumouch

Par l’analyse ci-dessous, je voudrais dénoncer l’enseignement de M. Arnaud Dumouch sur les fins dernières. J’ai bien conscience que cette analyse est de nature à remettre en cause le Nihil Obstat et l’Imprimatur qui ont été donnés à ce livre par l’archidiocèse de Paris…

Le souci de M. Dumouch est celui du salut des païens et des pécheurs.

Pour cela notre auteur imagine la mort comme un passage suffisamment long pour que Jésus glorieux et Lucifer y apparaissent simultanément à l’âme afin de lui proposer chacun de faire enfin et alors seulement en toute lucidité et liberté le choix de sa destinée éternelle. Telle est « la manière dont Il (Jésus) sauve les païens » :

« Le retour du Christ en gloire accompagné des nuées du Ciel (…) vécu par chaque homme au moment qui constitue la fin de son monde à lui, c’est à dire à l’heure de la mort. » (p. 13). La mort n’est pas donc pas la fin de la vie pour A. Dumouch, mais : « une deuxième étape de toute vie humaine », dans laquelle « Certaines propriétés nécessaires au choix (final) commencent à lui être données. » (p.50). Le salut ne peut donc se jouer dans la vie terrestre puisque ces « propriétés nécessaires » ne sont données que dans cette deuxième étape !

C’est là une hérésie condamnée par l’Église qui enseigne :
« La mort met fin à la vie de l’homme comme temps ouvert à l’accueil ou au rejet de la grâce divine manifestée dans le Christ. » (CEC n°1021) ; « Chaque homme reçoit dans son âme immortelle sa rétribution éternelle dès sa mort… » (CEC n°1022).

Pour Arnaud Dumouch même après la mort le sort n’est pas définitif:

« Il faut prier pour ceux qui viennent de mourir. Ils sonten train de jouer leur avenir éternel. » (p. 69).

« Pour l’âme égoïste, convertie au dernier moment par la peur de l’Enfer, tout motif de crainte disparaît. Il lui est donné de choisir en toute lucidité le jardin de la liberté. Heureusement, cette force de conviction du démon est constamment rééquilibrée dans le sens de la vérité par la présence du Christ et des Saints. » (p.73) ;
« Dans les temps anciens (…) Certains morts entraient déjà dans un certain paradis, non encore complet, que la Bible appelle le sein d’Abraham. La religion de l’Égypte antique témoigne qu’à cette époque reculée, l’homme juste ne restait pas en perpétuelle errance sur la terre. Au contraire, il était accueilli par un dieu mystérieux, appelé Anubis, et qui ressemble fort à l’ange de la mort.(syncrétisme)… De nos jours, le phénomène n’a pas disparu. Il semble en recrudescence tant le monde se matérialise. (…) Pour ces âmes commencent alors un temps de purification. Dieu respecte leur volonté de rester sur terre jusqu’à ce qu’elles veuillent bien comprendre leur erreur.Bouleversées par la conscience de la vanité de ce qu’elles adoraient, elles se tournent vers le Sauveur qu’elles ont entraperçu et l’appellent. » (p. 139) ;

« Certains morts sont beaucoup plus difficiles à convaincre. Ils n’ont aucune idée de ce qu’est la vie spirituelle. Totalement matérialistes, ils s’installent dans leur errance. (…) Dieu permet cela non pour punir, mais dans un but pédagogique et pour sauver.» (p. 140) ;
« Lorsque les hommes de ce siècle passeront dans l’autre monde, ils seront accueillis par les centaines de millions d’enfants avortés. Le pardon nous sera proposé. »(p.170) ;

« Que fait Jésus des personnes qui se présentent à lui après une suicide ? (…) il accueille simplement, accompagné de la cour céleste. ‘Moi non plus, je ne te condamne pas.’ Il offre la Bonne Nouvelle et son propre cœur (…) Jésus demande en échange la confession des péchés, de ce péché en particulier qu’est le suicide, et l’amour. » (p.179-180).
Sans compter que pour ce dernier cas, prendre pour exemple de salut possible celui d’un suicidé, est plutôt mal choisi, car c’est relativiser la gravité particulière de ce péché, mortel à tous points de vue. Arnaud Dumouch a la prétention de connaître ce que Dieu seul connaît et que l’Église avoue humblement ignorer. Citant Gaudium et Spes : « … nous devons tenir que Dieu offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’être associé au mystère pascal. » (GS 22.5), il ne craint pas d’affirmer :
« Mon hypothèse sur la Parousie du Christ dans le moment de la mort prétend résoudre le mystère de cette façon que Dieu connaît. » (p.235).

Il pense avoir ainsi trouvé rien de moins que l’achèvement de la Révélation :

« il s’agit de la clé de voûte, celle dont Dieu conservait l’explicitation pour la fin des temps afin de conduire l’Église à la découverte de la vérité tout entière. » (p. 13).

Voici donc que Arnaud Dumouch conduit enfin l’Église à la vérité tout entière, jusqu’ici oubliée :

« Ce verset : « L’Esprit-Saint vous dévoilera les choses à venir. »(Jn 16.13) constitue l’explication de la lente redécouverte au cours de l’histoire de vérités qui avaient pourtant été enseignées en pleine lumière aux premiers chrétiens et aux apôtres. Je pense que Jésus a maintenu …
Roy-XXIII
jesusmarie.free.fr/encyclique_mirari_vos.html
MIRARI VOS À tous les Patriarches, Primats, Archevêques et Évêques
GRÉGOIRE XVI PAPE : Nous venons maintenant à une cause, hélas ! trop féconde des maux déplorables qui affligent à présent l'Église. Nous voulons dire l'indifférentisme, ou cette opinion funeste répandue partout par la fourbe des méchants, qu'on peut, par une profession de foi quelco…More
jesusmarie.free.fr/encyclique_mirari_vos.html
MIRARI VOS À tous les Patriarches, Primats, Archevêques et Évêques
GRÉGOIRE XVI PAPE : Nous venons maintenant à une cause, hélas ! trop féconde des maux déplorables qui affligent à présent l'Église. Nous voulons dire l'indifférentisme, ou cette opinion funeste répandue partout par la fourbe des méchants, qu'on peut, par une profession de foi quelconque, obtenir le salut éternel de l'âme, pourvu qu'on ait des mœurs conformes à la justice et à la probité. Mais dans une question si claire et si évidente, il vous sera sans doute facile d'arracher du milieu des peuples confiés à vos soins une erreur si pernicieuse. L'Apôtre nous en avertit : " Il n'y a qu'un Dieu, qu'une foi, qu'un baptême " (Ad Ephes. IV, 5) ; qu'ils tremblent donc ceux qui s'imaginent que toute religion conduit par une voie facile au port de la félicité ; qu'ils réfléchissent sérieusement sur le témoignage du Sauveur lui-même : " qu'ils sont contre le Christ dès lors qu'ils ne sont pas avec le Christ " (LUC. XI, 23) ; qu'ils dissipent misérablement par là même qu'ils n'amassent point avec lui, et que par conséquent, " ils périront éternellement, sans aucun doute, s'ils ne gardent pas la foi catholique et s'ils ne la conservent entière et sans altération " (Symb. S. Athanas.).
Parmi bien d'autres, il y a une différence CAPITALE entre la religion de l'Ancien Testament, préparation graduelle voulue par Dieu pour les hommes grossiers que nous étions alors et les fausses religions modernes : entre les deux groupes, vient se placer LA VENUE HISTORIQUE DE NOTRE-SEIGNEUR SUR TERRE POUR FONDER SON EGLISE ET MONTRER LA VOIE. Ce qui était autrefois IGNORANCE (excusable) est …More
Parmi bien d'autres, il y a une différence CAPITALE entre la religion de l'Ancien Testament, préparation graduelle voulue par Dieu pour les hommes grossiers que nous étions alors et les fausses religions modernes : entre les deux groupes, vient se placer LA VENUE HISTORIQUE DE NOTRE-SEIGNEUR SUR TERRE POUR FONDER SON EGLISE ET MONTRER LA VOIE. Ce qui était autrefois IGNORANCE (excusable) est maintenant devenu (bouddhisme, Islam etc...) un refus catégorique (inexcusable pour ceux qui ont été enseignés). Ce type est ou stupide ou fou ou perfide, ou tout à la fois !
Roy-XXIII
Arnaud Dumouch Sujet: Re: Réunion d'Assise : le pape fera tout pour qu'une interprétation syncrétiste soit impossible Sam 29 Oct 2011, 12:21 Les autres religions ne se réduisent pas à ce que vous dites. Elle proposent aussi un chemion du salut, engagent à bien se comporter etc. et c'est cela qui dispose au salut.

CORAN 8.67. Un prophète ne devrait pas faire de prisonniers avant d'avoir …More
Arnaud Dumouch Sujet: Re: Réunion d'Assise : le pape fera tout pour qu'une interprétation syncrétiste soit impossible Sam 29 Oct 2011, 12:21 Les autres religions ne se réduisent pas à ce que vous dites. Elle proposent aussi un chemion du salut, engagent à bien se comporter etc. et c'est cela qui dispose au salut.

CORAN 8.67. Un prophète ne devrait pas faire de prisonniers avant d'avoir prévalu [mis les mécréants hors de combat] sur la terre.
Roy-XXIII
Arnaud Dumouch Sujet: Re: Réunion d'Assise : le pape fera tout pour qu'une interprétation syncrétiste soit impossible Sam 29 Oct 2011, 12:21Or si notre foi dit que cette religion là préparait au salut pas le Christ, combien plus en sera-t-il de même pour le bouddhisme, l'islam etc. QUI ONT TOUT DE MÊME EN EUX DES VALEURS SUPÉRIEURES »
One more comment from Roy-XXIII
Roy-XXIII
Arnaud Dumouch Sujet: Re: Réunion d'Assise : le pape fera tout pour qu'une interprétation syncrétiste soit impossible Sam 29 Oct 2011, 12:21 « Or prenez la pein de lire l'exode, le Lévitique, bref la religion qu'il fonde. A notre époque, on qualifierait cela de secte politique ! Savez vous qu'il n'annonce même pas une vie après la mortr et que le but de la religion est, selon lui, de …More
Arnaud Dumouch Sujet: Re: Réunion d'Assise : le pape fera tout pour qu'une interprétation syncrétiste soit impossible Sam 29 Oct 2011, 12:21 « Or prenez la pein de lire l'exode, le Lévitique, bref la religion qu'il fonde. A notre époque, on qualifierait cela de secte politique ! Savez vous qu'il n'annonce même pas une vie après la mortr et que le but de la religion est, selon lui, de conquérir une terre (Canaan) quitte à en massacrer tous les habitants ? Or si notre foi dit que cette religion là préparait au salut pas le Christ, combien plus en sera-t-il de même pour le bouddhisme, l'islam etc. QUI ONT TOUT DE MÊME EN EUX DES VALEURS SUPÉRIEURES »
VVV.JNSR
Arnaud Dumouch 20/02/2014 17:42:04
Cher Acroceraumia, voici le texte important :

Vatican II: “Puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l'homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l'Esprit Saint offre à tous,d'une façon que Dieu connaît, la possibilité d'être associé au mystère pascal” (Gaudium et Spes n° 22, 5, trad. officielle).

________…More
Arnaud Dumouch 20/02/2014 17:42:04
Cher Acroceraumia, voici le texte important :

Vatican II: “Puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l'homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l'Esprit Saint offre à tous,d'une façon que Dieu connaît, la possibilité d'être associé au mystère pascal” (Gaudium et Spes n° 22, 5, trad. officielle).

____________________

Char Acroceraumia, cette réponse type répondeur automatique d'Arnaud Dumouch, en dit long sur l'état de son intellect qui donne dans l'autisme. Il est "bloqué" sur ses copié/collés systématiques depuis des années, ni vous ni personne ne pourrez le sortir de son marasme.
Bon courage quand même...
Roy-XXIII
Arnaud Dumouch 19/02/2014 13:38:56 REPONSE : Le plus grave est surtout l'interprétation sectaire qu'en donnent certains, dans leur refus des lumières données par l'Esprit Saint à Vatican II.

DÉCLARATION "DOMINUS JESUS" SUR L'UNICITÉ ET L'UNIVERSALITÉ SALVIFIQUE DE JÉSUS-CHRIST ET DE L'ÉGLISE (Joseph Card. Ratzinger Préfet )

4. La pérennité de l'annonce missionnaire de l'Église More
Arnaud Dumouch 19/02/2014 13:38:56 REPONSE : Le plus grave est surtout l'interprétation sectaire qu'en donnent certains, dans leur refus des lumières données par l'Esprit Saint à Vatican II.

DÉCLARATION "DOMINUS JESUS" SUR L'UNICITÉ ET L'UNIVERSALITÉ SALVIFIQUE DE JÉSUS-CHRIST ET DE L'ÉGLISE (Joseph Card. Ratzinger Préfet )

4. La pérennité de l'annonce missionnaire de l'Église est aujourd'hui mise en péril par des théories relativistes, qui entendent justifier le pluralisme religieux, non seulement de facto mais aussi de iure (ou en tant que principe). Elles retiennent alors comme dépassées des vérités comme par exemple le caractère définitif et complet de la révélation de Jésus-Christ , la nature de la foi chrétienne vis-à-vis des autres religions, l'inspiration des livres de la Sainte Écriture, l'unité personnelle entre le Verbe éternel et Jésus de Nazareth, l'unité de l'économie du Verbe incarné et du Saint-Esprit , l'unicité et l'universalité salvifique du mystère de Jésus-Christ, la médiation salvifique universelle de l'Église, la non-séparation, quoique dans la distinction, entre le Royaume de Dieu, le Royaume du Christ et l'Église, la subsistance de l'unique Église du Christ dans l'Église catholique . Ces théories s'appuient sur certains présupposés de nature philosophique ou théologique qui rendent difficiles la compréhension et l'accueil de la vérité révélée. On en signalera quelques-uns: la conviction que la vérité sur Dieu est insaisissable et ineffable, même par la révélation chrétienne; l'attitude relativiste vis-à-vis de la vérité, entraînant que ce qui est vrai pour certains ne le serait pas pour d'autres ; l'opposition radicale qu'on établit entre la mentalité logique occidentale et la mentalité symbolique orientale; le subjectivisme de qui, tenant la raison comme seule source de connaissance, devient " incapable d'élever son regard vers le haut pour oser atteindre la vérité de l'être ";8 la difficulté à percevoir et comprendre dans l'histoire la présence d'événements définitifs et eschatologiques; la privation de sa dimension métaphysique de l'incarnation historique du Logos éternel et sa réduction à une simple apparition de Dieu dans l'histoire; l'éclectisme qui, dans la recherche théologique, prend des idées dans différents contextes philosophiques et religieux, sans se soucier ni de leur cohérence systématique ni de leur compatibilité avec la vérité chrétienne ; la tendance finalement à lire et à interpréter la Sainte Écriture en dehors de la Tradition et du Magistère de l'Église .
Sur la base de ces présupposés adoptés sans uniformité, comme des affirmations pour certains, comme des hypothèses pour d'autres, des propositions théologiques sont élaborées qui font perdre leur caractère de vérité absolue et d'universalité salvifique à la révélation chrétienne et au mystère de Jésus-Christ et de l'Église, ou y jettent au moins une ombre de doute et d'incertitude.
perceval2507 likes this.
Roy-XXIII
En Christ Sujet: Re: Dieu pèche-t-il ? Dim 23 Déc 2007 - 13:19 Dieu a permis à Eve et Adam de péché dès l'origine pour un plus grand Salut.

Réponse : Arnaud Dumouch Sujet: Re: Dieu pèche-t-il ? Dim 23 Déc 2007 - 13:26
Oui. Il a PERMIS et peut-être même, finalement, il s'en est réjoui puisque cela aboutissait à un plus grand salut.
VVV.JNSR
" Dire que "Dieu se considère comme pécheur", qu'Il devra "s'expliquer un jour..." Est une hérésie, le comportement d'un homme qui se passe de Jésus de Ses enseignements et de Sa grâce ..."

Alors OUI, là je pense que l'on peut en effet considérer cette affirmation comme étant une véritable hérésie, au sens fort du terme !
perceval2507
ADumouch:"(comme s'il avait péché lui-même). Et cela signifie que Dieu devra bien s'expliquer un jour pour tout cela, de toutes les injustices, de son apparente indifférence et inaction ». (A. Dumouch) Sujet: Re: Dieu pèche-t-il ? Dim 23 Déc 2007, 12:35 « J'ajoute que cette histoire de Dieu qui se considère comme pécheur (ou responsable du péché ?) est à creuser..." Hé bien ?! Dieu va devoir …More
ADumouch:"(comme s'il avait péché lui-même). Et cela signifie que Dieu devra bien s'expliquer un jour pour tout cela, de toutes les injustices, de son apparente indifférence et inaction ». (A. Dumouch) Sujet: Re: Dieu pèche-t-il ? Dim 23 Déc 2007, 12:35 « J'ajoute que cette histoire de Dieu qui se considère comme pécheur (ou responsable du péché ?) est à creuser..." Hé bien ?! Dieu va devoir alors, rendre aussi des comptes à Mr Dumouch !!!! Lui qui a porté jusque sur la Croix et par Amour des hommes, tout les péchés du monde...Ceux là même qui par orgueil, se sont coupés de Dieu... Car si Dieu nous laisse vivre en autonomie, il ne faut pas tomber et confondre avec vivre en indépendance ... Indépendance qui mène aux péchés qu'Il est venu clouer au bois, nous lavant de Son Sang puis nous offrant l'Eau de la Vie Éternelle... Dire que "Dieu se considère comme pécheur", qu'Il devra "s'expliquer un jour..." Est une hérésie, le comportement d'un homme qui se passe de Jésus de Ses enseignements et de Sa grâce ...
VVV.JNSR
Merci cher Roy, même si l'on peut finir par être blasés face à aux élucubrations ubuesques répétées (personnellement plus rien ne me surprend venant de lui), on se demande comment il peut continuer ainsi sans aucun contrôle de la hiérarchie de l'Eglise, à répandre ses âneries à pareille échelle...
Roy XXIII, les bouffonneries de crapaud que vous citez, trop démentes pour blasphémer la Sagesse de Celui qui a fait des Folies pour sauver les misérables que nous sommes, me remettent en mémoire cette citation du grand William Shakespeare : "Quelle pitié que les fous ne puissent parler avec sagesse des folies que font les sages !"
Roy-XXIII
ATTENTION accrochez-vous !!!!!!!

Arnaud Dumouch Sujet: Re: Dieu pèche-t-il ? Dim 23 Déc 2007 - 13:26
La seule chose que Dieu ne veut pas mais qu'il finit par respecter, c'est le péché contre l'Esprit
perceval2507 likes this.
VVV.JNSR
Et oui, et après il prétend que je le ferais passer pour un fou.... Je pense qu'il s'y emploie très bien tout seul !
"On pense habituellement que Jésus vise Les chefs des prêtres ou Judas. Cependant, et au risque de choquer... et bla, bla, bla..." (citation le 19/02/2014 à 19:34)
>>> "Au fou et au Seigneur , tout est permis !" (vieux dicton de la sagesse populaire française)
Roy-XXIII
« On pense habituellement que Jésus vise Les chefs des prêtres ou Judas. Cependant, et au risque de choquer, il est possible que Jésus vise le Père. ATTENTION, loin de moi de dire que Dieu pourrait pécher. Mais, en langage humain, s'il est vrai que c'est Dieu qui, comme cause première, laisse faire les malheurs dans le monde, c'est comme si Dieu prenait sur lui la responsabilité du péché (…More
« On pense habituellement que Jésus vise Les chefs des prêtres ou Judas. Cependant, et au risque de choquer, il est possible que Jésus vise le Père. ATTENTION, loin de moi de dire que Dieu pourrait pécher. Mais, en langage humain, s'il est vrai que c'est Dieu qui, comme cause première, laisse faire les malheurs dans le monde, c'est comme si Dieu prenait sur lui la responsabilité du péché (comme s'il avait péché lui-même). Et cela signifie que Dieu devra bien s'expliquer un jour pour tout cela, de toutes les injustices, de son apparente indifférence et inaction ». (A. Dumouch) Sujet: Re: Dieu pèche-t-il ? Dim 23 Déc 2007, 12:35 « J'ajoute que cette histoire de Dieu qui se considère comme pécheur (ou responsable du péché ?) est à creuser. [ …… ] Et pourtant, le dogme confirme que Dieu et donc Jésus ne pèchent JAMAIS ». (A. Dumouch) Sujet: Re: Dieu pèche-t-il ? Dim 23 Déc 2007, 12:54
perceval2507 likes this.
acroceraunia
Mais l’instant de la mort survenant, ils se sont trouvés soudain en face de ce qu’ils ne voulaient pas prévoir, et ils ont perdu d’un coup toutes les choses transitoires qu’ils avaient rassemblées et qu’ils paraissaient tenir solidement.
«Tout ce que ta main peut faire, fais le de ton mieux, parce qu’il n’y a plus ni
œuvre, ni science, ni raison, ni sagesse aux enfers où tu te précipites.» (Qo …More
Mais l’instant de la mort survenant, ils se sont trouvés soudain en face de ce qu’ils ne voulaient pas prévoir, et ils ont perdu d’un coup toutes les choses transitoires qu’ils avaient rassemblées et qu’ils paraissaient tenir solidement.
«Tout ce que ta main peut faire, fais le de ton mieux, parce qu’il n’y a plus ni
œuvre, ni science, ni raison, ni sagesse aux enfers où tu te précipites.» (Qo 9, 10). Comme nous ignorons le moment de notre mort, et qu’après la mort nous ne pourrons plus travailler, il ne nous reste qu’à profiter pleinement du temps qui nous est accordé avant la mort. Car le moyen de vaincre la mort elle même, lorsqu’elle viendra, c’est de la craindre sans cesse avant qu’elle ne vienne

(Saint Grégoire le Grand, homélie 13)
perceval2507
Merci ROY :"(...)3. Cette théorie est néfaste. Elle entretient le pécheur dans une fausse sécurité, contrariant la motion intérieure de la grâce qui l’'attire au repentir et à la conversion. Elle s’'oppose à la prédication chrétienne qui doit rappeler à temps et à contretemps les fins dernières et leur gravité. En effet, très souvent, Dieu se sert pour convertir les pécheurs de la crainte …More
Merci ROY :"(...)3. Cette théorie est néfaste. Elle entretient le pécheur dans une fausse sécurité, contrariant la motion intérieure de la grâce qui l’'attire au repentir et à la conversion. Elle s’'oppose à la prédication chrétienne qui doit rappeler à temps et à contretemps les fins dernières et leur gravité. En effet, très souvent, Dieu se sert pour convertir les pécheurs de la crainte salutaire qu’'inspire son jugement, de la crainte d'’être surpris par la mort dans l’'état de péché. Cette théorie vient donc désarmer voire anéantir l’œ'œuvre de Dieu, en laissant le pécheur s'’imaginer qu'’il peut toujours repousser la grâce puisqu'’il lui reste une dernière chance qui rachètera tout. Il ne faut pas croire qu’'on exalte la miséricorde de Dieu en imaginant un systématique repêchage in extremis. La miséricorde de Dieu est infiniment plus grande(...)"
E.F
Le Baptême est le moyen ordinaire pour être sauvé mais comme je le dis..il ne suffit pas d'appartenir à l'Eglise catholique pour être sauvé !
C'est une hérésie de proclamer que l'enfer n'existe pas et cela en est une aussi de dire que l'enfer est vide !
Certains saints ont eu la vision de l'enfer sous forme d'un étang de feu et de soufre animé de démons affreux plongeant dans une sorte de magma …More
Le Baptême est le moyen ordinaire pour être sauvé mais comme je le dis..il ne suffit pas d'appartenir à l'Eglise catholique pour être sauvé !
C'est une hérésie de proclamer que l'enfer n'existe pas et cela en est une aussi de dire que l'enfer est vide !
Certains saints ont eu la vision de l'enfer sous forme d'un étang de feu et de soufre animé de démons affreux plongeant dans une sorte de magma visqueux. Ils en ont été tellement effrayés qu'ils ont immédiatement supplié DIEU de leur épargner dans le futur, tel spectacle.
Aujourd'hui, la plupart des hommes même des chrétiens refusent cette vision d'horreur et condamnent un DIEU qui se dit Tout amour et qui pourrait paradoxalement précipiter pour l’Éternité, certaines âmes en de tels tourments.
Le feu de l'enfer brûle sans jamais s'épuiser ni se consumer. Les âmes soumises au feu de l'enfer ne disparaissent pas et quand ceux qui ont fait le mal ressusciteront pour la condamnation, leur corps ne seront pas détruits, ils resteront intacts. Il s'agit d'un feu spirituel qui brûle sans consumer et qui produit douleur, désespoir, angoisse et désolation.
Ce n'est pas un feu purificateur comme au purgatoire par conséquent, il n'est pas un moyen de salut.
Des personnes et même des prêtres vont même jusqu'à penser et proclamer que JESUS est venu sauver tous les hommes et que quoique ces derniers puissent faire de leur vie, Sa Miséricorde les sauvera !

C'est un péché de présomption ! Quelle erreur fondamentale !

Ceux qui vont en enfer sont ceux qui vivent déjà une forme d'enfer sur terre par leurs péchés très graves et leur séparation avec DIEU. Après leur mort, ils ne font que continuer cet enfer. Ils y vont parce qu'ils veulent y aller, c'est leur désir et leur choix. Ils ne veulent plus recevoir aucun bienfait de Dieu, ils ne se repentent pas et ne cessent de jurer et de blasphémer.
Ne sont damnés que ceux qui refusent DIEU délibérément.

Les chrétiens seront jugés plus sévèrement que les païens.

A qui il a été beaucoup donné, il sera beaucoup demandé !
Ceux qui ne sont pas catholiques n'en demeurent pas moins des créatures faites à l'image de DIEU et destinées à rejoindre un jour la Maison du Père Céleste.
C'est DIEU seul dans son infinie Justice qui détermine le degré de responsabilité de chacun et prononce le Jugement.

Nous serons tous jugés particulièrement sur l'Amour !
N'oublions pas que Le Seigneur nous a dit qu'il préférait l'attitude du publicain pécheur repentant qui reconnait sa misère à celle du pharisien qui connait les Lois mais qui n'a pas d'Amour, de charité et de compassion.
Ecoutez les mais ne faites pas comme eux !
Et chacun sera jugé en fonction de ces préceptes, de ses actes délibérés ou non, de ses connaissances ou non au moment ou il a commis tel ou tel acte.


Le pygmée qui est une créature de DIEU parce qu'il n'a pas été baptisé..ne serait il pas sauvé ?
perceval2507
Merci cher ROY !!! :"(...) Et comme si cela ne suffisait pas, on défend en outre, ex professo, dans ledit volume, une étrange théorie concernant une prétendue illumination spéciale que les âmes humaines recevraient de Dieu au moment de leur séparation du corps, et grâce à laquelle elles se convertiraient intimement et parfaitement au Créateur et seraient ainsi justifiées et sauvées. « Il n’'est …More
Merci cher ROY !!! :"(...) Et comme si cela ne suffisait pas, on défend en outre, ex professo, dans ledit volume, une étrange théorie concernant une prétendue illumination spéciale que les âmes humaines recevraient de Dieu au moment de leur séparation du corps, et grâce à laquelle elles se convertiraient intimement et parfaitement au Créateur et seraient ainsi justifiées et sauvées. « Il n’'est pas nécessaire, certes, de beaucoup de paroles pour faire comprendre combien grave est le danger caché sous ces théories qui, non seulement n'’ont aucun fondement dans la Révélation, mais sont même en contradiction avec elle et avec le sentiment commun de l'’Église. »..."
Roy-XXIII
lion des bois 19/02/2014 17:23:24

1 ► car à l'heure de la mort nous saurons, et rassurez vous,
2 ► l'enseignement d'Arnaud Dumouch n'envoit pas les âmes en enfers.

Bon ! Vous savez ou vous savez pas lion des bois ? Il faudrait savoir !
Roy-XXIII
Roy-XXIII 03/08/2013 23:18:12 Si je me converti demain à l'islam Arnaud parce que je trouve (entre autre) qu'il est plus juste de pouvoir avoir 4 femmes et que en plus j'ai la bénédiction de allah=YHWH je pourrai être quand même sauvé ?

Arnaud Dumouch 03/08/2013 23:20:22 vous serez sauvé face au Christ lorsqu'il viendra vous chercher et que sa Lumière fera disparaître toute erreur (sauf si, …More
Roy-XXIII 03/08/2013 23:18:12 Si je me converti demain à l'islam Arnaud parce que je trouve (entre autre) qu'il est plus juste de pouvoir avoir 4 femmes et que en plus j'ai la bénédiction de allah=YHWH je pourrai être quand même sauvé ?

Arnaud Dumouch 03/08/2013 23:20:22 vous serez sauvé face au Christ lorsqu'il viendra vous chercher et que sa Lumière fera disparaître toute erreur (sauf si, face à lui, vous méprisez son Evangile d'immense miséricorde et humilité).
One more comment from Roy-XXIII
Roy-XXIII
Marc 16 Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé; celui qui ne croira pas, sera condamné.
lion des bois
Roy, ce texte ne change rien, car il ne s'agit pas d'avoir d'une illumination "finale", mais d'une présence où l'on se voit "en vérité". Cela n'a rien de final car cela marque plus un début. L'âme étant à cet instant dans la vérité, en pleine vérité c'est autant le choix de cette vérité que le choix de l'âme. Et la vérité, comme l'on sait, c'est le Christ. Et encore bien du chemin après ce choix. …More
Roy, ce texte ne change rien, car il ne s'agit pas d'avoir d'une illumination "finale", mais d'une présence où l'on se voit "en vérité". Cela n'a rien de final car cela marque plus un début. L'âme étant à cet instant dans la vérité, en pleine vérité c'est autant le choix de cette vérité que le choix de l'âme. Et la vérité, comme l'on sait, c'est le Christ. Et encore bien du chemin après ce choix.

Bref, vos remarques sont malheureusement nulles pour moi.

En fait cette discussion qui s'étale sur des années, pour moi, n'est rien d'autre qu'une tempête dans un verre d'eau, c'est notamment pour cela que j'interviens peu. Cette discussion aussi est vide, car à l'heure de la mort nous saurons, et rassurez vous, l'enseignement d'Arnaud Dumouch n'envoit pas les âmes en enfers.
Roy-XXIII
CEC -1036 Les affirmations de la Sainte Écriture et les enseignements de l’Église au sujet de l’enfer sont un appel à la responsabilité avec laquelle l’homme doit user de sa liberté en vue de son destin éternel.
- 1037 Dieu ne prédestine personne à aller en enfer (cf. DS 397 ; 1567) ; il faut pour cela une aversion volontaire de Dieu (un péché mortel), et y persister jusqu’à la fin.

► L'…More
CEC -1036 Les affirmations de la Sainte Écriture et les enseignements de l’Église au sujet de l’enfer sont un appel à la responsabilité avec laquelle l’homme doit user de sa liberté en vue de son destin éternel.
- 1037 Dieu ne prédestine personne à aller en enfer (cf. DS 397 ; 1567) ; il faut pour cela une aversion volontaire de Dieu (un péché mortel), et y persister jusqu’à la fin.

► L'illumination finale : On désigne sous le nom d’'illumination finale une théorie qui affirme que, au moment la mort, chaque homme reçoit une illumination spéciale de la grâce de Dieu qui lui permet de choisir entre Dieu et le mal, entre le Ciel et l’'Enfer. Qu'’en est-il ? Qu'’en dit l’'Église ? Qu'’en dit la théologie ? S'’agit-il du cas des enfants morts sans baptême, ou bien s’'agit-il, pour l’'adulte, de l’'acceptation ou du refus de la masse des péchés qu'’on a commis pendant la vie ?

Si l’'on recherche des documents sérieux, force est de constater que la moisson est bien maigre. Très maigre même. Les théologiens anciens n'’en parlent pas, seuls quelques modernes y font allusion, et le plus souvent à propos des enfants morts sans Baptême, et encore pour dire qu'’on ne peut pas dire grand-chose, sinon que cela est contraire à la pensée constante de l’Église. On peut le voir, par exemple, dans l’'ouvrage d’'Albert Michel Enfants morts sans baptême, Paris Téqui, 1954.
De cette recherche, on peut tout de même tirer ce qui suit.

1. Cette théorie est gratuite. Rien, ni dans la sainte Écriture, ni dans le Magistère de l’'Église, ni dans l’'enseignement des Pères et des théologiens, ni dans la prédication des saints, rien ne permet d'’affirmer qu’'une telle illumination existe. C'’est à ceux qui l’'affirment d’'en apporter un commencement de preuve ou de vraisemblance.
Si l’'on se reporte à ce que dit saint Thomas d’'Aquin de la mort et de ses circonstances, on voit bien qu’'il n'’y a aucune place pour cette illumination ni pour sa possibilité. Ainsi Contra gentes, IV, 91, 92, 93, 95.

2. Cette théorie est suspecte. Si le Magistère ne s'’est pas directement prononcé, il y a tout de même des indications très nettes sur ce qu'’en pense l'’Église.

a] Voici ce qu'’écrit José Ricart Torrens, Du nombre des élus, Nouvelles éditions latines 1965, page 127 :
« Le 5 mars 1936, le Saint-Office inscrivait dans l'’Index des livres prohibés le livre de Luis G. Alonso Getino, Del gran numero de los que se salvan y de la mitigación de las penas eternas (Madrid, f.e.d.a., 1934).
« Le 6 mars 1936, l’'Osservatore Romano commentait ainsi cette mise à l'’Index :
« Cette condamnation mérite qu’'on y attache une importance particulière et qu’'on la signale tout de suite à l’'attention des fidèles pour le tort très grave que pourrait leur causer la lecture du livre en question. Dans ladite publication, en effet, on s’'inspire d'’idées mises en vogue depuis quelque temps, surtout par des théologiens protestants ; en s'’appuyant sur des arguments spécieux et des interprétations arbitraires de textes de la sainte Écriture et en citant certaines phrases prononcées par quelques Pères et Docteurs, on attaque à fond la claire et précise doctrine traditionnelle catholique sur l’'éternité et la nature des peines de l'’Enfer. Et comme si cela ne suffisait pas, on défend en outre, ex professo, dans ledit volume, une étrange théorie concernant une prétendue illumination spéciale que les âmes humaines recevraient de Dieu au moment de leur séparation du corps, et grâce à laquelle elles se convertiraient intimement et parfaitement au Créateur et seraient ainsi justifiées et sauvées.
« Il n’'est pas nécessaire, certes, de beaucoup de paroles pour faire comprendre combien grave est le danger caché sous ces théories qui, non seulement n'’ont aucun fondement dans la Révélation, mais sont même en contradiction avec elle et avec le sentiment commun de l'’Église. »

b] Voici ce qu'’écrit Albert Michel, Doctrine et vie chrétiennes, Berche et Pagis, Paris 1946, p. 310 :
« C’est donc, pour le moins, une grave témérité d'’imaginer qu'’aussitôt après la mort un répit normal, accompagné d’'une illumination de la grâce, sera encore accordé au pécheur pour se convertir. Le concile du Vatican avait préparé la définition suivante : « Après la mort, terme de notre vie, il nous faut tous paraître immédiatement au tribunal du Christ... et après cette vie mortelle, plus de pénitence possible pour se justifier. »

Voici le texte exact auquel fait référence A. Michel :
«Post mortem quæ est viæ nostræ terminus, illico omnes manifestari nos oportet ante tribunal Christi, ut referat unusquisque propria corporis prout gessit, sive bonum, sive malum (II Cor. v, 10) ; neque ullus post hanc mortalem vitam relinquitur locus pænitentiæ ad justificationem. » [Mansi LIII, 175. Cité dans le Dictionnaire de Théologie Catholique, article Mort, col. 2494]

Le concile Vatican I ayant été interrompu par la guerre franco-allemande de 1870, ce texte n'’a pu être présenté ni voté. Il n’'est donc pas, par lui-même, un acte du Magistère. Mais il est une bonne expression de l’'enseignement constant de la sainte Église catholique.

3. Cette théorie est néfaste. Elle entretient le pécheur dans une fausse sécurité, contrariant la motion intérieure de la grâce qui l’'attire au repentir et à la conversion. Elle s’'oppose à la prédication chrétienne qui doit rappeler à temps et à contretemps les fins dernières et leur gravité. En effet, très souvent, Dieu se sert pour convertir les pécheurs de la crainte salutaire qu’'inspire son jugement, de la crainte d'’être surpris par la mort dans l’'état de péché.
Cette théorie vient donc désarmer voire anéantir l’œ'œuvre de Dieu, en laissant le pécheur s'’imaginer qu'’il peut toujours repousser la grâce puisqu'’il lui reste une dernière chance qui rachètera tout.
Il ne faut pas croire qu’'on exalte la miséricorde de Dieu en imaginant un systématique repêchage in extremis. La miséricorde de Dieu est infiniment plus grande : c’'est pendant le cours de la vie ici-bas qu'’elle convertit, qu'’elle sanctifie, qu’'elle élève l’'ancien pécheur aux sommets les plus sublimes de l’'union à Dieu –– qu’'on se souvienne de sainte Marie-Madeleine –– par une grâce qui transforme intérieurement, et répand la paix et l’'édification ; elle n’'encourage pas le péché ni ne contredit ses propres avertissements.

Gratuite, suspecte, néfaste…. La théorie de l'’illumination finale n’'a aucune chance d’'être vraie. Il faut bien vite oublier cette invention des hommes à propos de réalités qui leur échappent totalement et qu’'ils ne pourraient connaître que par Révélation divine. Il vaut mieux se convertir que se rassurer, il vaut mieux prier pour les pécheurs que de les tromper sur leur état. Soyons les instruments de la vraie miséricorde de Dieu, non pas les propagateurs des forgeries des hommes.

Par Abbé Hervé Belmont
Roy-XXIII
Jésus est Dieu 19/02/2014 11:43:55 Bonjour. Je viens de faire une brève recherche sur les citations données par acroceraunia [ bla bla bla ] et j'en viens à douter de leur authenticité.

Poursuivez donc vos "recherches" cher Jésus est Dieu ... et merci également pour votre lien (si vous en avez d'autres ?!) ► jesusmarie.free.fr/encyclique_mirari_vos.html

MIRARI VOS À tous les Patriarches, …More
Jésus est Dieu 19/02/2014 11:43:55 Bonjour. Je viens de faire une brève recherche sur les citations données par acroceraunia [ bla bla bla ] et j'en viens à douter de leur authenticité.

Poursuivez donc vos "recherches" cher Jésus est Dieu ... et merci également pour votre lien (si vous en avez d'autres ?!) ► jesusmarie.free.fr/encyclique_mirari_vos.html

MIRARI VOS À tous les Patriarches, Primats, Archevêques et Évêques
GRÉGOIRE XVI PAPE : Nous venons maintenant à une cause, hélas ! trop féconde des maux déplorables qui affligent à présent l'Église. Nous voulons dire l'indifférentisme, ou cette opinion funeste répandue partout par la fourbe des méchants, qu'on peut, par une profession de foi quelconque, obtenir le salut éternel de l'âme, pourvu qu'on ait des mœurs conformes à la justice et à la probité. Mais dans une question si claire et si évidente, il vous sera sans doute facile d'arracher du milieu des peuples confiés à vos soins une erreur si pernicieuse. L'Apôtre nous en avertit : " Il n'y a qu'un Dieu, qu'une foi, qu'un baptême " (Ad Ephes. IV, 5) ; qu'ils tremblent donc ceux qui s'imaginent que toute religion conduit par une voie facile au port de la félicité ; qu'ils réfléchissent sérieusement sur le témoignage du Sauveur lui-même : " qu'ils sont contre le Christ dès lors qu'ils ne sont pas avec le Christ " (LUC. XI, 23) ; qu'ils dissipent misérablement par là même qu'ils n'amassent point avec lui, et que par conséquent, " ils périront éternellement, sans aucun doute, s'ils ne gardent pas la foi catholique et s'ils ne la conservent entière et sans altération " (Symb. S. Athanas.).
VVV.JNSR
Excellente répartie cher père Guy !
abbepages
Merci mes amis !

Notre vision de la mort serait "comme une tapette à rats" pour notre ami Dumouch ? Mais oui, une tapette à rats pour les rats et l'ultime libération pour les colombes enfin délivrées de "ce monde actuel et mauvais" (Ga 1.4), "pour les uns, une odeur qui de la mort conduit à la mort et pour les autres, une odeur qui de la vie conduit à la vie" (2 Co 2.16)...
Roy-XXIII
beranger 18/02/2014 21:50:45 Personne est revenu nous dire du comment que ça se passe aprés la mort.

Mc 16:16 Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé; celui qui ne croira pas, sera condamné.

Personne ?Cadeau
beranger
C'est l'Eglise qui est dans l'erreur, cette institution vieille de 2000 ans, et voilà qu'après tout ce temps, on est pas d'accord sur des modalités aussi importantes que celles évoquées par Arnaud Dumouch.
L'Eglise est dans l'erreur de vouloir dire des choses que personne peut connaître.
Personne est revenu nous dire du comment que ça se passe aprés la mort.
C'est idiot vos disputes.
VVV.JNSR
magofio 18/02/2014 14:39:54
il se trompe,Hermès a dit que les ames des morts sont situés dans une partie entre la lune et la terre...moi d'ailleurs un soir en regardant la pleine lune j'ai perçu Dalida qui chantait sur la lune.

Absolument ! Et moi j'ai même vu Batman applaudir....
VVV.JNSR
la guilde des métiers 18/02/2014 18:47:03
Mr Arnaud DUMOUCH

Mais excusez, est ce que je rêve ou en plus d avoir été INSULTANT, vous persistez et ÊTES RÉITÉRANT ....
Vous fûtes insultant et vous réitérerez.

Êtes vous si costaud, que je doive vous craindre, et trembler devant le texte, abscon, dont vous êtes l auteur ?

Qui vous dis, qu une opinion est semblable à un AVIS?

Il semble, que le …More
la guilde des métiers 18/02/2014 18:47:03
Mr Arnaud DUMOUCH

Mais excusez, est ce que je rêve ou en plus d avoir été INSULTANT, vous persistez et ÊTES RÉITÉRANT ....
Vous fûtes insultant et vous réitérerez.

Êtes vous si costaud, que je doive vous craindre, et trembler devant le texte, abscon, dont vous êtes l auteur ?

Qui vous dis, qu une opinion est semblable à un AVIS?

Il semble, que le sens des mots Français, vous échappe, par contre je vois un vrai fond de volonté, ... de faire du mal.

Sur quoi basez vous vos affirmations ?

Si l autre, ne me reconnait pas, COMME AUTRE ET COMME SON FRÈRE, CET AUTRE N' EST PAS MON FRÈRE.

MA RESPONSABILITÉ DE CATHOLIQUE EST D AIDER, D ABORD LES CATHOLIQUES, .... TOUJOURS ET EN PREMIER.

Monsieur, Sans correction, c est à dire avec mépris, vous vous adressez à quelqu un, qui vous met juste en garde.

ATTENTION DANGER.

LA CULTURE ET LE CULTE, JE VOUS LAISSE LES DEUX.
Vous semblez en être un bon spécialiste en ces deux matières.
Je ne vous répondrai plus.

____________________________

C'est ce que l'on appelle une belle volée de bois vert ! Merci à La Guilde des métiers, d'avoir essayé... Comme je le déplorais, il y a encore trop peu de vrais catholiques sur ce site pour remettre à sa place cette thé-au-logis grotesque et fantaisiste.
perceval2507 likes this.
magofio
il se trompe,Hermès a dit que les ames des morts sont situés dans une partie entre la lune et la terre...moi d'ailleurs un soir en regardant la pleine lune j'ai perçu Dalida qui chantait sur la lune..
acroceraunia
‘Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !’ Il leur répondit : ‘Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas.’ Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. » ..... Pourquoi le Seigneur n'ouvrit il pas la porte aux 5 vierges?, au riche Épulon ne lui fut pas donné cette chance non plus! ..... "Il est impossible qu'il n'arrive pas des scandales; mais malheur à celui par qui ils arrivent!"(Luc 17,…More
‘Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !’ Il leur répondit : ‘Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas.’ Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. » ..... Pourquoi le Seigneur n'ouvrit il pas la porte aux 5 vierges?, au riche Épulon ne lui fut pas donné cette chance non plus! ..... "Il est impossible qu'il n'arrive pas des scandales; mais malheur à celui par qui ils arrivent!"(Luc 17,1)
Roy-XXIII
Oui mais alors cherchez l'erreur
- « Or les damnés de l'enfer désirent que le maximum de gens se révoltent avec eux contre Dieu en enfer. En effet, avec Lucifer, ils espèrent que dieu bouleversera un jour ses plans si tout le monde le lui réclame » (A. Dumouch) Sujet: Re: Dieu pèche-t-il ? Dim 23 Déc 2007, 14:24

- « 1° Pleine lucidité 2° Pleine maîtrise de soi. C’est si parfait que …More
Oui mais alors cherchez l'erreur
- « Or les damnés de l'enfer désirent que le maximum de gens se révoltent avec eux contre Dieu en enfer. En effet, avec Lucifer, ils espèrent que dieu bouleversera un jour ses plans si tout le monde le lui réclame » (A. Dumouch) Sujet: Re: Dieu pèche-t-il ? Dim 23 Déc 2007, 14:24

- « 1° Pleine lucidité 2° Pleine maîtrise de soi. C’est si parfait que JAMAIS cet homme ne revient en arrière. Il choisit l'enfer à chaque instant même 1000 000 000 000 00 ans plus tard ! (A. Dumouch) Sujet: Re: Dieu pèche-t-il ? Dim 23 Déc 2007, 14:24
VVV.JNSR
- « Je pense effectivement que beaucoup refuserons le paradis devant l'immensité de l'humilité et de l'amour de dieu, déçu de ce que dieu ne soit "QUE CELA". En comparaison, quelle dignité, quelle grandeur chez Lucifer.

___________________________

Cher Roy, si sa théorie de l'apparition simultanée de Jésus et Lucifer était avérée, il est fort à craindre qu' Arnaud Dumouch ferait le choix, …More
- « Je pense effectivement que beaucoup refuserons le paradis devant l'immensité de l'humilité et de l'amour de dieu, déçu de ce que dieu ne soit "QUE CELA". En comparaison, quelle dignité, quelle grandeur chez Lucifer.

___________________________

Cher Roy, si sa théorie de l'apparition simultanée de Jésus et Lucifer était avérée, il est fort à craindre qu' Arnaud Dumouch ferait le choix, face au regard sévère de Jésus et à sa splendeur divine, de lui tourner le dos pour suivre celui qui a définitivement perdu la sienne, chassé du Royaume des Cieux par Saint Michel.

La Tradition enseigne en revanche que le démon (et non Lucifer qui n'est plus), vient tourmenter les âmes au moment de l'agonie, c'est d'ailleurs la raison d'être des derniers sacrements...
VVV.JNSR
Reponse à l'article "L'heure de la mort vue par Arnaud Dumouch"
Arnaud Dumouch 17/02/2014 17:47:31
"Rien à voir évidement avec la "justice" du Dieu de l'Abbé Pagès qui transforme l'instant de la mort en une tapette à rat (un instant où aucune conversion n'est possible-) où tout homme trouvé sans la grâce pour n'importe quelle cause (péché originel, ignorance, péché de faiblesse ou blasphème …More
Reponse à l'article "L'heure de la mort vue par Arnaud Dumouch"
Arnaud Dumouch 17/02/2014 17:47:31
"Rien à voir évidement avec la "justice" du Dieu de l'Abbé Pagès qui transforme l'instant de la mort en une tapette à rat (un instant où aucune conversion n'est possible-) où tout homme trouvé sans la grâce pour n'importe quelle cause (péché originel, ignorance, péché de faiblesse ou blasphème contre l'Esprit) est damné".

Très nuancé comme pensée Le ridicule ne tue pas....
C'est bien ce que je disais, le "Dieu d'Arnaud Dumouch" n'est pas le Dieu trinitaire qui a infailliblement enseigné à l'Eglise depuis 2000 ans que la conversion est réservée à la vie sur terre et n'est plus possible dans l'autre vie, encore moins au moment du Jugement particulier. On se convertit éventuellement à la dernière minute de vie sur terre, alors que l'on est suffisamment conscient pour le faire, "entre le pont et l'eau"... mais en aucun cas l'Eglise n'enseigne que l'on se voit proposer systématiquement le salut, alors que l'on serait à ce moment seulement capable de choisir en "toute lucidité" !

Ce n'est tout simplement pas CA-THO-LI-QUE ! C'est de la gnose et de la science fiction.
Roy-XXIII
Arnaud Dumouch 15/02/2014 12:37:43 l'Abbé Pagès : Il croit que je dis que Jésus et Lucifer viendront SIMULTANÉMENT. Où a-t-il vu cela ? Mystère.

- « Je pense effectivement que beaucoup refuserons le paradis devant l'immensité de l'humilité et de l'amour de dieu, déçu de ce que dieu ne soit "QUE CELA". En comparaison, quelle dignité, quelle grandeur chez Lucifer. [ …… ] La révolte de Luci…More
Arnaud Dumouch 15/02/2014 12:37:43 l'Abbé Pagès : Il croit que je dis que Jésus et Lucifer viendront SIMULTANÉMENT. Où a-t-il vu cela ? Mystère.

- « Je pense effectivement que beaucoup refuserons le paradis devant l'immensité de l'humilité et de l'amour de dieu, déçu de ce que dieu ne soit "QUE CELA". En comparaison, quelle dignité, quelle grandeur chez Lucifer. [ …… ] La révolte de Lucifer face à cette nature de dieu qu'il rejète a donc sa logique. Et je crains que effectivement, beaucoup de damnent en voyant LA VÉRITÉ ». (A. Dumouch) Sujet: Re: Dieu pèche-t-il ? Dim 30 Déc 2007, 19:06
VVV.JNSR
Oui, il ne croit pas si bien dire cher RoyXXIII ! Attendu que "le Dieu de l'abbé Pagès" est Celui qui a révélé à Son Eglise l'enseignement qu'il transmet à son tour. Le "Dieu d'Arnaud Dumouch" est rappelons-le, un "Christ piteux" (Que sss'là) comparé à "la dignité de Lucifer en gloire"
Roy-XXIII
Arnaud Dumouch 17/02/2014 17:47:31 Rien à voir évidement avec la "justice" du Dieu de l'Abbé Pagès qui transforme l'instant de la mort en une tapette à rat

Comment ça le Dieu de l'Abbé Pagès ???????????????
Cher vvv.jnsr, comme vous dites, "beaucoup préfèrent se taire" car, me semble-t-il, tout a été dit sur ce sujet sur ce site et depuis longtemps et s'exprimer outre-mesure ne sert rigoureusement de rien tant il est vrai qu'il n'y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. La seule chose qui pourrait détourner ce monsieur de ses élucubrations serait une condamnation explicite par Qui de …More
Cher vvv.jnsr, comme vous dites, "beaucoup préfèrent se taire" car, me semble-t-il, tout a été dit sur ce sujet sur ce site et depuis longtemps et s'exprimer outre-mesure ne sert rigoureusement de rien tant il est vrai qu'il n'y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. La seule chose qui pourrait détourner ce monsieur de ses élucubrations serait une condamnation explicite par Qui de droit. Malheureusement, comme le disait un prélat : "maintenant, "on" ne condamne plus personne !" Si encore, par humilité, il exprimait les plus extrêmes réserves sur sa position, cela préserverait peut-être de la chute les âmes trop enclines à la facilité. En fait, ce désir d'adoucir ou d'aménager le terrible Jour du Jugement de Dieu est vieux comme l'Eglise (on pense par exemple, mutatis mutandis, à l'hérésie Cathare et à son attitude de facilité face à la mort et au salut, mais les exemples sont nombreux des hérésies qui se sont frottées à cette question qui turlupine tout particulièrement ceux dont la Foi déraille).
VVV.JNSR
@jaimedieu

Je suppose que vous avez conscience que vous ne pourrez JAMAIS parvenir à faire entendre raison à Arnaud Dumouch sur cette question, ni même le faire plier d'un iota, car il est endurci définitivement (à moins de l' intervention d'une grâce divine particulière) dans cette théorie non catholique, mais merci à vous de faire profiter les internautes de votre bon sens et des fruits de …More
@jaimedieu

Je suppose que vous avez conscience que vous ne pourrez JAMAIS parvenir à faire entendre raison à Arnaud Dumouch sur cette question, ni même le faire plier d'un iota, car il est endurci définitivement (à moins de l' intervention d'une grâce divine particulière) dans cette théorie non catholique, mais merci à vous de faire profiter les internautes de votre bon sens et des fruits de l'enseignement que vous suivez.

Il faudrait à ce site davantage d'intervenants comme vous et E.F, beaucoup préfèrent se taire (et l'on sait bien pourquoi à présent...) bien que n'en pensant pas moins, et laisser le soin à autrui de prendre les coups qui ne manquent pas de pleuvoir sur quiconque s'oppose à la thé-au-logis en question.
VVV.JNSR
Je me permets de retranscrire ici, le commentaire plein de bon sens (sensus fidei) de jaimedieu sur le forum de réponse d'Arnaud Dumouch, qui m'apparaît comme étant un reflet fidèle de l'enseignement constant de l'Eglise, ce que les écrits de Sainte Faustine, n'ont en rien modifié contrairement à ce que le veut faire accroire Arnaud Dumouch !

J'en surlignerai certains passages importants.

jaim…More
Je me permets de retranscrire ici, le commentaire plein de bon sens (sensus fidei) de jaimedieu sur le forum de réponse d'Arnaud Dumouch, qui m'apparaît comme étant un reflet fidèle de l'enseignement constant de l'Eglise, ce que les écrits de Sainte Faustine, n'ont en rien modifié contrairement à ce que le veut faire accroire Arnaud Dumouch !

J'en surlignerai certains passages importants.

jaimedieu 17/02/2014 15:48:53
@Arnaud Dumouch

Quoi qu'il en soit, l'argumentaire de cet abbé demeure valable. La parole de Dieu nous enseigne de tendre de tout notre coeur, de toute notre âme et de toutes nos forces vers Lui durant notre séjours sur terre. Votre interprétation de texte de Benoît XVI est pour le moins biaisée [Je dirai pour ma part falsifié]. Le Saint Père précise que: " Ainsi se rend évidente aussi la compénétration de la justice et de la grâce: notre façon de vivre n'est pas insignifiante, mais notre saleté ne nous tache pas éternellement, si du moins nous sommes demeurés tendus vers le Christ, vers la vérité et vers l'amour".

La personne qui fait tout sont possible pour se placer dans les pas de Jésus n'a pas à craindre le jugement, car même s'il demeure qu'elle ne peut atteindre la perfection de son vivant, la Miséricorde de Dieu, manifesté par le Sacrifice du Christ en lequel nous aurons cru, nous purifiera "comme par le feu" afin de nous rendre digne de vivre en Sa Présence.

Il n'est aucunement question ici "d'illumination dernière". Concernant les écrits de soeur Faustine, je fait présentement un cours de théologie de trois ans pur approfondir son Charisme si particulier qui est celui de la Miséricorde Divine révélé par le Seigneur Lui-même. Sachez que soeur Faustine nous dit de s'appuyer sur la Miséricorde Divine concernant les mourants parce exceptionnellement, Dieu accorde sa Grâce à celui ou celle qui ouvrira son coeur à Dieu dans les derniers instants de sa vie, comme le bon larron. Il n'est aucunement question de choix après la mort, ce choix nous devons le faire dans cette vie, la Parole de Dieu est claire sur ce point, sans compter tous les enseignements des Saints sur ce sujet précis. Pour quelles raisons croyez-vous que la Vierge Marie, lors de ses apparitions à Fatima et à Lourde, nous incite fortement à prier et à faire pénitence?

Le contenu du cours de théologie approfondissant le Mystère de la Divine Miséricorde est dispensé directement de Cracovie et explique en détail comment le Seigneur change nos coeurs afin de le rendre de plus en plus semblable au sien, et ce, en ce monde. "Tous ont péchés et sont privés de la Gloire de Dieu" nous dit l'Évangile. Nous sommes tous morts à la grâce de Dieu et sommes sous le couvert de la Loi et la Grâce de Dieu est dispensée à tous ceux qui le veulent en cherchant Dieu de tous leur coeur. Il n'y pas d'autres moyen d'éviter la "seconde mort", qui sera celle du Jugement éternel, pour ceux et celles qui auront refusé de mourir à eux-mêmes ici-bas. Autrement dit, on ne peut vivre la vie que l'on veut et espérer que Dieu nous fera Grâce, puisque nous auront vécu en l'ignorant, en ne cherchant pas à le connaître, autant faire ce peux.

Il est impératif de s'appuyer sur la Miséricorde Divine afin que Dieu nous "ressuscite" par une conversion du coeur, effectuée par Sa Miséricorde uniquement, car Il ne nous doit rien, il le fait par Amour. Cette conversion se passe par des brûlures effectivement, car chaque fois que nous nous abandonnons à la Divine Miséricorde, Dieu brûle en nous ce qui ne vient pas de lui. Il nettoie les "scories" de notre vase de terre.

Cette opération, venant directement du Saint-Esprit se passe "en cachette" sans que nous nous en rendions compte, en autant que nous acceptons de nous faire face, d'entrer en nous-même, de reconnaître notre misère en regard à Sa Perfection et de Sa Sainteté Absolue et de l'immense besoin que nous avons d'implorer la Miséricorde de Dieu. C'est d'ailleurs notre raison d'être sur terre, les Écritures sont assez claire à ce sujet.

Fin de citation.

jaimedieu
One more comment from VVV.JNSR
VVV.JNSR
Bonjour EF

L'heure de la mort est en effet différente selon notre maturité spirituelle et le degré de notre foi. Ce moment, si différent soit-il pour ces raisons, n'en demeure pas moins l'instant où l'agonisant passe de ce monde à l'autre. C'est précisément cet instant qu'Arnaud Dumouch confond avec celui du jugement particulier, en introduisant par ailleurs la thèse de l'illumination finale …More
Bonjour EF

L'heure de la mort est en effet différente selon notre maturité spirituelle et le degré de notre foi. Ce moment, si différent soit-il pour ces raisons, n'en demeure pas moins l'instant où l'agonisant passe de ce monde à l'autre. C'est précisément cet instant qu'Arnaud Dumouch confond avec celui du jugement particulier, en introduisant par ailleurs la thèse de l'illumination finale systématique, qui n'est pas l'enseignement constant et sûr de l'Eglise.

Pour le reste de votre commentaire, je ne peux qu’acquiescer et vous remercier pour le soin que vous y avez apporté.

E.F
Vous parlez de l'heure de la mort et il me semble que ce moment là est différent pour chacun d'entre nous selon le degré de sainteté dans lequel nous nous trouvons et selon nos dispositions de coeur qui nous habitent.
Il me semble aussi que le plus important n'est pas ce moment là mais la préparation à ce moment. Si nous ne sommes pas prêts , il sera vécu plus difficilement.
Dans notre état de …More
Vous parlez de l'heure de la mort et il me semble que ce moment là est différent pour chacun d'entre nous selon le degré de sainteté dans lequel nous nous trouvons et selon nos dispositions de coeur qui nous habitent.
Il me semble aussi que le plus important n'est pas ce moment là mais la préparation à ce moment. Si nous ne sommes pas prêts , il sera vécu plus difficilement.
Dans notre état de faiblesse, nous nous rendons compte que nous ne sommes poussières et que l'essentiel aujourd'hui est de veiller continuellement à la santé de notre âme car nous ne savons ni l'heure ni le jour !
J'insiste sur la valeur des Sacrements et celui de l'Extrême Onction .
Le Sacrement de l'Extrême-Onction est destiné à secourir les fidèles dangereusement malades et aux approches de la mort contre les embûches et les tentations du démon, qui sont terribles et multipliées dans ces derniers moments ; aussi ce Sacrement communique t-il à celui qui le reçoit dignement la grâce pour recouvrer des forces spirituelles, affaiblies par les péchés qu'il a commis,et contribue t-il même à soulager ou à guérir les maux de son corps si la santé lui est avantageuse.
Dans son dernier voyage, l'âme a besoin de force, de vigueur et de nouvelles impulsions.
L'homme court un grand risque dans ses derniers moments ; le malade arrive au bout de son parcours, l'avenir de son âme est en train de se décider, et le diable ne va pas rester immobile et impassible : il fera tout ce qu'il peut pour troubler les désirs de celui qui cherche DIEU.
Il fera naître dans son esprit des doutes, et dans sa pensée, inquiétudes, tristesse et douleur ; il cherchera à étouffer sa foi et à l'amener au désespoir.
Si certains refusent la présence d'un prêtre auprès d'eux, c'est parce qu'ils n'ont pas compris leur rôle. C'est donc à vous de leur expliquer et de les convaincre du bienfait du Sacrement et de la réalité du Monde Spirituel. En supposant que le malade se trouve dans les dispositions nécessaires, ce Sacrement même reçu en état d'inconscience, opère dans l'âme des effets salutaires grâce à la Miséricorde de DIEU qui prend soin de Ses enfants à travers l’Église tant qu'ils sont en voyage dans ce monde. Et si le malade est en état de péché grave, l'onction devra être précédée du Sacrement de Pénitence ou à défaut d'un acte de contrition, si cela n'est pas possible, il suffira d'un acte d'attrition afin que, par l'Huile de la miséricorde et le pardon de DIEU, la santé de l'âme soit rendue au malade et que s'effacent pour lui, en proportion de ses dispositions personnelles, les peines temporelles dues à ses péchés.

Beaucoup de malades et surtout de membres de leur famille sont pris de panique au sujet de ce Sacrement parce qu'ils l'associent à la mort; et parce qu'ils n'ont pas la compréhension de ce que la mort est un acte de plus dans le processus de la vie, ils tremblent ; ils sont angoissés par cette fin qu'ils considèrent comme un désastre irrémédiable et ils disent, dans leur erreur : non, retardons cet instant qui pourrait éveiller la crainte chez le malade.
Et cette attitude imprudente, en dépit de ses aspects de pitié et de prudence fait que beaucoup d'âmes meurent sans avoir reçu ces secours divins que le Sauveur a accordé gratuitement comme une preuve de Sa miséricorde infinie et de Son Pardon
Mais il faut s'efforcer que cette onction soit administrée avant que le malade ne perde l'usage de ses facultés afin qu'il puisse participer consciemment à la réception de ce Sacrement.
DIEU se souvient de tout et rien n'est perdu pour le salut d'une âme.
Les pénitences, les prières peuvent sans aucun doute changer la "destinée " d'une âme dans un Mystère d'Amour, de Miséricorde mais aussi de Justice qui nous dépasse.
Roy-XXIII
15 Croyez que la longue patience de Notre Seigneur est pour votre salut, ainsi que Paul, notre bien-aimé frère, vous l'a aussi écrit, selon la sagesse qui lui a été donnée. 16 C'est ce qu'il fait dans toutes les lettres où il aborde ces sujets; il s'y rencontre des passages difficiles à entendre, et que des personnes ignorantes et mal affermies détournent, comme elles font les autres Ecritures,…More
15 Croyez que la longue patience de Notre Seigneur est pour votre salut, ainsi que Paul, notre bien-aimé frère, vous l'a aussi écrit, selon la sagesse qui lui a été donnée. 16 C'est ce qu'il fait dans toutes les lettres où il aborde ces sujets; il s'y rencontre des passages difficiles à entendre, et que des personnes ignorantes et mal affermies détournent, comme elles font les autres Ecritures, pour leur perdition, 17 Vous donc, bien-aimés, qui êtes prévenus, tenez-vous sur vos gardes, de peur qu'entraînés par l'égarement de ces impies, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté.
Roy-XXIII
2 Pierre 3:9 Non, le Seigneur ne retarde pas l'accomplissement de sa promesse, comme quelques-uns se l'imaginent ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais que tous viennent à la pénitence.
One more comment from Roy-XXIII
Roy-XXIII


jaimedieu 16/02/2014 19:59:30 L'’illumination finale

On désigne sous le nom d’'illumination finale une théorie qui affirme que, au moment la mort, chaque homme reçoit une illumination spéciale de la grâce de Dieu qui lui permet de choisir entre Dieu et le mal, entre le Ciel et l’'Enfer. Qu'’en est-il ? Qu'’en dit l’'Église ? Qu'’en dit la théologie ? S'’agit-il du cas des enfants …
More


jaimedieu 16/02/2014 19:59:30 L'’illumination finale

On désigne sous le nom d’'illumination finale une théorie qui affirme que, au moment la mort, chaque homme reçoit une illumination spéciale de la grâce de Dieu qui lui permet de choisir entre Dieu et le mal, entre le Ciel et l’'Enfer. Qu'’en est-il ? Qu'’en dit l’'Église ? Qu'’en dit la théologie ? S'’agit-il du cas des enfants morts sans baptême, ou bien s’'agit-il, pour l’'adulte, de l’'acceptation ou du refus de la masse des péchés qu'’on a commis pendant la vie ?

Si l’'on recherche des documents sérieux, force est de constater que la moisson est bien maigre. Très maigre même. Les théologiens anciens n'’en parlent pas, seuls quelques modernes y font allusion, et le plus souvent à propos des enfants morts sans Baptême, et encore pour dire qu'’on ne peut pas dire grand chose, sinon que cela est contraire à la pensée constante de l’Église. On peut le voir, par exemple, dans l’'ouvrage d’'Albert Michel Enfants morts sans baptême, Paris Téqui, 1954.
De cette recherche, on peut tout de même tirer ce qui suit.

1. Cette théorie est gratuite. Rien, ni dans la sainte Écriture, ni dans le Magistère de l’'Église, ni dans l’'enseignement des Pères et des théologiens, ni dans la prédication des saints, rien ne permet d'’affirmer qu’'une telle illumination existe. C'’est à ceux qui l’'affirment d’'en apporter un commencement de preuve ou de vraisemblance.
Si l’'on se reporte à ce que dit saint Thomas d’'Aquin de la mort et de ses circonstances, on voit bien qu’'il n'’y a aucune place pour cette illumination ni pour sa possibilité. Ainsi Contra gentes, IV, 91, 92, 93, 95.

2. Cette théorie est suspecte. Si le Magistère ne s'’est pas directement prononcé, il y a tout de même des indications très nettes sur ce qu'’en pense l'’Église.

a] Voici ce qu'’écrit José Ricart Torrens, Du nombre des élus, Nouvelles éditions latines 1965, page 127 :
« Le 5 mars 1936, le Saint-Office inscrivait dans l'’Index des livres prohibés le livre de Luis G. Alonso Getino, Del gran numero de los que se salvan y de la mitigación de las penas eternas (Madrid, f.e.d.a., 1934).
« Le 6 mars 1936, l’'Osservatore Romano commentait ainsi cette mise à l'’Index :
« Cette condamnation mérite qu’'on y attache une importance particulière et qu’'on la signale tout de suite à l’'attention des fidèles pour le tort très grave que pourrait leur causer la lecture du livre en question. Dans ladite publication, en effet, on s’'inspire d'’idées mises en vogue depuis quelque temps, surtout par des théologiens protestants ; en s'’appuyant sur des arguments spécieux et des interprétations arbitraires de textes de la sainte Écriture et en citant certaines phrases prononcées par quelques Pères et Docteurs, on attaque à fond la claire et précise doctrine traditionnelle catholique sur l’'éternité et la nature des peines de l'’Enfer. Et comme si cela ne suffisait pas, on défend en outre, ex professo, dans ledit volume, une étrange théorie concernant une prétendue illumination spéciale que les âmes humaines recevraient de Dieu au moment de leur séparation du corps, et grâce à laquelle elles se convertiraient intimement et parfaitement au Créateur et seraient ainsi justifiées et sauvées.
« Il n’'est pas nécessaire, certes, de beaucoup de paroles pour faire comprendre combien grave est le danger caché sous ces théories qui, non seulement n'’ont aucun fondement dans la Révélation, mais sont même en contradiction avec elle et avec le sentiment commun de l'’Église. »

b] Voici ce qu'’écrit Albert Michel, Doctrine et vie chrétiennes, Berche et Pagis, Paris 1946, p. 310 :
« C’est donc, pour le moins, une grave témérité d'’imaginer qu'’aussitôt après la mort un répit normal, accompagné d’'une illumination de la grâce, sera encore accordé au pécheur pour se convertir. Le concile du Vatican avait préparé la définition suivante : « Après la mort, terme de notre vie, il nous faut tous paraître immédiatement au tribunal du Christ... et après cette vie mortelle, plus de pénitence possible pour se justifier. »

Voici le texte exact auquel fait référence A. Michel :
«Post mortem quæ est viæ nostræ terminus, illico omnes manifestari nos oportet ante tribunal Christi, ut referat unusquisque propria corporis prout gessit, sive bonum, sive malum (II Cor. v, 10) ; neque ullus post hanc mortalem vitam relinquitur locus pænitentiæ ad justificationem. » [Mansi LIII, 175. Cité dans le Dictionnaire de Théologie Catholique, article Mort, col. 2494]

Le concile Vatican I ayant été interrompu par la guerre franco-allemande de 1870, ce texte n'’a pu être présenté ni voté. Il n’'est donc pas, par lui-même, un acte du Magistère. Mais il est une bonne expression de l’'enseignement constant de la sainte Église catholique.

3. Cette théorie est néfaste. Elle entretient le pécheur dans une fausse sécurité, contrariant la motion intérieure de la grâce qui l’'attire au repentir et à la conversion. Elle s’'oppose à la prédication chrétienne qui doit rappeler à temps et à contretemps les fins dernières et leur gravité. En effet, très souvent, Dieu se sert pour convertir les pécheurs de la crainte salutaire qu’'inspire son jugement, de la crainte d'’être surpris par la mort dans l’'état de péché.
Cette théorie vient donc désarmer voire anéantir l’œ'œuvre de Dieu, en laissant le pécheur s'’imaginer qu'’il peut toujours repousser la grâce puisqu'’il lui reste une dernière chance qui rachètera tout.
Il ne faut pas croire qu’'on exalte la miséricorde de Dieu en imaginant un systématique repêchage in extremis. La miséricorde de Dieu est infiniment plus grande : c’'est pendant le cours de la vie ici-bas qu'’elle convertit, qu'’elle sanctifie, qu’'elle élève l’'ancien pécheur aux sommets les plus sublimes de l’'union à Dieu –– qu’'on se souvienne de sainte Marie-Madeleine –– par une grâce qui transforme intérieurement, et répand la paix et l’'édification ; elle n’'encourage pas le péché ni ne contredit ses propres avertissements.

Gratuite, suspecte, néfaste…. La théorie de l'’illumination finale n’'a aucune chance d’'être vraie. Il faut bien vite oublier cette invention des hommes à propos de réalités qui leur échappent totalement et qu’'ils ne pourraient connaître que par Révélation divine. Il vaut mieux se convertir que se rassurer, il vaut mieux prier pour les pécheurs que de les tromper sur leur état. Soyons les instruments de la vraie miséricorde de Dieu, non pas les propagateurs des forgeries des hommes.

Par Abbé Hervé Belmont
Spina Christi 2
"Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n'entrerez pas dans le Royaume des cieux."
Spina Christi 2
"Si tu le veux, tu peux observer les Commandements, il dépend de ton choix de rester fidèle.
Le Seigneur a mis devant toi l'eau et le feu : étends la main vers ce que tu préfères.
La vie et la mort sont proposées aux hommes, l'une ou l'autre leur est donnée selon leur choix."