Langue
Clics
369
natale07 8 4

Aimé Soit partout Le Sacré Coeur de Jésus

Sainte Marguerite Marie attribuait cette consécration à Notre-Seigneur Lui-même. « Elle vient de Lui« , écrivait-elle au Père Croiset. Elle est connue sous le nom de « Petite Consécration ». Il en existe deux formules presque identiques – toutes deux autographes – conservées au monastère de Nevers. L’une fut adressée à la Sœur Félice-Madeleine de la Barge, l’autre à la Mère de Soudeilles : c’est cette dernière qui est reproduite ici.

Je, N**, me donne et consacre au Sacré-Coeur de Notre-Seigneur Jésus-Christ ; je lui donne ma personne et ma vie, mes actions, peines et souffrances, pour ne plus vouloir me servir d’aucune partie de mon être que pour L’honorer, aimer et glorifier. C’est ici ma volonté irrévocable que d’être toute à Lui et faire tout pour son amour, en renonçant de tout mon Coeur à tout ce qui Lui pourrait déplaire.
Je Vous prends donc, ô Sacré-Coeur, pour l’unique objet de mon amour, le protecteur de ma vie, l’assurance de mon salut, le remède de ma fragilité et de mon inconstance, le réparateur de tous les défauts de ma vie et mon asile assuré à l’heure de ma mort. Soyez donc, ô Coeur de bonté, ma justification envers Dieu le Père, et détournez de moi les traits de sa juste colère. O Coeur d’amour, je mets toute ma confiance en Vous, car je crains tout de ma malice et de ma faiblesse, mais j’espère tout de vos bontés.

Consumez donc en moi tout ce qui Vous peut déplaire ou résister. Que votre pur amour s’imprime si avant dans mon Coeur que jamais je ne Vous puisse oublier, ni être séparée de Vous. Je Vous conjure par toutes vos bontés que mon nom soit écrit en Vous, puisque je veux faire consister tout mon bonheur et toute ma gloire à vivre et à mourir en qualité de votre esclave. Ainsi soit-il.

Prière pour demander l’avènement du Règne du Sacré-Cœur

En 1902, Martin Drexler, composa une prière au Sacré-Cœur. Profondément mystique, il reçu la grâce de recevoir plusieurs visions du Christ lui montrant son Sacré-Cœur et de la Vierge Marie. Cette prière permettrait selon la Vierge Marie, d’hâter le triomphe du Christ en France, ainsi que de l’Eglise. Le Christ est le Roi de France, comme le disait aussi Sainte Jeanne d’Arc. Mais, il ne s’impose pas par la force. Il ne vient secourir que ceux qui l’implorent.
Cette prière a reçu l’imprimatur du Cardinal Richard, Archevêque de Paris. La Sainte Vierge déclara au voyant, qu’avec les prières de Léon XIII après la messe, cette prière permettraient d’obtenir le Salut de la France et d’atténuer les châtiments qu’elle risquait. Elle dit notamment :
« Je suis toute miséricorde . Je veux sauver la France, mais il faut prier Saint Michel. Si on ne le prie pas, il n’interviendra pas ». Par cette parole, elle nous donne à comprendre l’importance de la prière, des supplications à Dieu, et leur efficacité.


Au nom du Sacré-Cœur de Jésus et par l’intercession de Marie Immaculée, très humblement prosternés devant Votre Majesté, ô Dieu Tout-Puissant, nous Vous supplions de bien vouloir envoyer Saint Michel pour qu’il nous secoure dans notre détresse.
Daignez Vous souvenir, Seigneur, que dans les circonstances douloureuses de notre histoire, Vous en avez fait l’instrument de vos miséricordes à notre égard. Nous ne saurions l’oublier. C’est pourquoi nous Vous conjurons de conserver à notre patrie, coupable mais si malheureuse, la protection dont Vous l’avez jadis entourée par le ministère de cet Archange vainqueur.
C’est à vous que nous avons recours, ô Marie Immaculée, notre douce Médiatrice, qui êtes la Reine du Ciel et de la terre. Nous vous en supplions très humblement, daignez encore intercéder pour nous. Demandez à Dieu qu’Il envoie Saint Michel et ses Anges pour écarter tous les obstacles qui s’opposent au règne du Sacré-Coeur dans nos âmes, dans nos familles et dans la France entière.
Et vous, ô Saint Michel, prince des milices célestes, venez à nous. Nous vous appelons de tous nos vœux ! Vous êtes l’Ange gardien de l’Eglise et de la France, c’est vous qui avez inspiré et soutenu Jeanne d’Arc dans sa mission libératrice. Venez encore à notre secours et sauvez-nous ! Dieu vous a confié les âmes qui, rachetées par le Sauveur, doivent être admises au bonheur du Ciel. Accomplissez donc sur nous la mission sublime dont le Seigneur vous a chargé. Nous plaçons tous nos intérêts spirituels, nos âmes, nos familles, nos paroisses, la France entière, sous votre puissante protection. Nous en avons la ferme espérance, vous ne laisserez pas mourir le peuple qui vous a été confié !

Combattez avec nous contre l’enfer déchaîné, et par la vertu divine dont vous êtes revêtu, après avoir donné la victoire à l’Eglise ici-bas, conduisez nos âmes à l’éternelle Patrie. Ainsi soit-il.

Prière de la Neuvaine perpétuelle au Sacré Cœur de Jésus (texte diffusé en 1916)

Cœur de Jésus, océan de bonté et source inépuisable de miséricorde,
R. - Daignez exaucer nos prières.
Cœur de Jésus dont les délices sont d'être avec les enfants des hommes, et qui aimez à leur accorder des bienfaits,
R. – Daignez exaucer nos prières.
Cœur de Jésus, qui êtes notre consolation dans nos peines, notre remède dans nos maux et notre soulagement dans nos misères,
R. – Daignez exaucer nos prières.
Cœur de Jésus, qui avez été touché et attendri par le cri de la Chananéenne, et qui lui avez accordé la guérison de sa fille,
R. – Soulagez et guérissez nos chers malades.
Cœur de Jésus, qui avez écouté la plainte du père désolé : « Seigneur, venez avant que mon fils meure ! »
R. – Soulagez et guérissez nos chers malades.
Cœur de Jésus, qui êtes accouru avec tant de bonté et d'affection au secours de votre ami Lazare,
R. – Soulagez et guérissez nos chers malades.
Cœur de Jésus, qui, avec une tendresse paternelle, avez nourri cinq mille hommes dans le désert, de peur qu'ils ne devinssent souffrants en chemin,
R. – Soulagez et guérissez nos chers malades.
Cœur de Jésus, qui, pour faire éclater votre puissance, et faire admirer votre bonté, avez rendu la santé à des milliers de malades et d'infirmes,
R. – Soulagez et guérissez nos chers malades.
Cœur de Jésus, à qui toute puissance a été donnée au Ciel et sur la terre,
R. – Soulagez et guérissez nos chers malades.
Cœur de Jésus, qui n'aimez point à punir, mais à pardonner, et qui nous délivrez si volontiers des maux qui nous accablent,
R. – Soulagez et guérissez nos chers malades.
Cœur de Jésus, ô le meilleur, le plus indulgent et le plus compatissant de tous les cœurs,
R. – Soulagez et guérissez nos chers malades.
Cœur de Jésus, qui avez connu le souffrances de la pauvreté,
R. – Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de Jésus, dont la vie n'a été qu'une croix et un martyre,
R. – Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de Jésus, qui avez été touché par les larmes de la veuve conduisant au tombeau son fils unique,
R. – Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de Jésus, qui, avec une compassion admirable, avez rendu la vie à la petite fille du chef de la synagogue,
R. – Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de Jésus, qui avez pleuré sur Lazare, mort et enseveli,
R. – Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de Jésus, méconnu malgré votre immense amour,
R. – Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de jésus, outragé et calomnié,
R. – Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de Jésus, trahi par un de vos apôtres,
R. – Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de Jésus, abandonné par vos amis dans votre Passion,
R. – Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de Jésus, qui, sur la croix, avez éprouvé les angoisses du délaissement le plus cruel,
R. – Soutenez et consolez les affligés.
En mémoire de votre agonie au jardin des Oliviers,
R. – Exaucez-nous, ô divin Cœur.
En mémoire de la blessure que vous avez reçue sur la croix par amour pour nous,
R. – Exaucez-nous, ô divin Cœur.
Au nom de vos bontés et de toutes vos miséricordes,
R. – Exaucez-nous, ô divin Cœur.
Seigneur, celui que vous aimez est malade,
R. – Seigneur, celui que vous aimez est malade.
Seigneur, si vous voulez vous pouvez me guérir,
R. – Seigneur, si vous voulez vous pouvez me guérir.
Seigneur, faites que je voie !
R. – Seigneur, faites que je voie !
Seigneur, faites que j'entende !
R. – Seigneur, faite que j'entende !
Seigneur, faites que je marche !
R. – Seigneur, faites que je marche !
Seigneur, nous ne sommes pas dignes que vous entriez dans notre maison,
R. – Mais dites seulement une parole et nos malades seront guéris.
Venez à moi, vous tous qui souffrez,
R. – Et je vous soulagerai.

Oraison - Ne nous refusez pas, ô Sacré Cœur de Jésus, ne nous refusez pas les douces et consolantes faveurs que nous vous demandons pour les membres de notre pieuse Confrérie pendant cette Neuvaine. Nous ne vous quitterons pas, ô Cœur divin, jusqu'à ce que vous ayez dit : « Je suis votre salut » ; jusqu'à ce que vous ayez dit : « Je le veux, qu'il soit guéri ». Pourriez-vous nous abandonner à la douleur, vous qui bénissez toujours ? Pourriez-vous nous rebuter, vous qui vous laissez si volontiers fléchir ? De votre Cœur sacré, ô Jésus, coulent des torrents de grâces : ici, les malades trouvent la santé, les affligés, la consolation ; celui qui est fatigué, le repos ; l'indigent, l'abondance. Soyez béni ô Cœur divin, pour les biens que vous accordez à ceux qui vous implorent avec confiance, et faites qu'à cause de votre bonté pour eux ils vous soient de plus en plus fidèles, afin que vos généreuses promesses se réalisent aussi plus pleinement en leur faveur. Cœur de Marie, cœur compatissant de notre tendre Mère, parlez à Jésus pour nous. Suppliez-le de nous accorder les guérisons, le soulagement et les consolations que nous sollicitons de toute l'ardeur de nos âmes. Portez-lui aussi nos actions de grâces. O Cœur de Marie, aidez-nous ! O Cœur de Jésus, exaucez-nous.

Ainsi soit-il.

Prière de sainte Marguerite-Marie Alacoque (1647-1690)

O très amoureux Cœur de mon unique amour Jésus, ne pouvant vous aimer, honorer et glorifier selon l'étendue du désir que vous m'en donnez, j'invite le ciel et la terre de le faire pour moi ; et je m'unis à ces ardents séraphins pour vous aimer. O Cœur tout brûlant d'amour, que n'enflammez-vous le ciel et la terre de vos plus pures flammes pour en consommer tout ce qu'ils enserrent, afin que toutes les créatures ne respirent que votre amour ! Changez-moi tout en cœur pour vous aimer, en me consommant dans vos plus vives ardeurs. O feu divin, ô flammes toutes pures du Cœur de mon unique amour Jésus, brûlez-moi sans pitié, consommez-moi sans résistance ! O amour du ciel et de la terre, venez, venez tout dans mon cœur pour me réduire en cendres ! O feu dévorant de la Divinité, venez, venez fondre sur moi ! Brûlez-moi, consommez-moi au milieu de vos plus vives flammes, qui font vivre ceux qui y meurent. Ainsi soit-il !

Prières de saint Claude de La Colombière (1641-1682)

Sacré Cœur de Jésus, apprenez-moi le parfait oubli de moi-même, puisque c'est la seule voie par où l'on peut entrer en vous. Puisque tout ce que je ferai à l'avenir sera à vous, faites en sorte que je ne fasse rien qui ne soit digne de vous ; enseignez-moi ce que je dois faire pour parvenir à la pureté de votre amour, duquel vous m'avez inspiré le désir. Je sens en moi une grande volonté de vous plaire, et une plus grande impuissance d'en venir à bout sans une lumière et un secours très particuliers que je ne puis attendre que de vous. Faites en moi votre volonté, Seigneur ; je m'y oppose, je le sens bien, mais je voudrais bien ne pas m'y opposer : c'est à vous à tout faire, divin Cœur de Jésus-Christ, vous seul aurez toute la gloire de ma sanctification, si je me fais saint ; cela me paraît plus clair que le jour ; mais ce sera pour vous une grande gloire, et c'est pour cela seulement que je veux désirer la perfection. Ainsi soit-il.

Prière de Confiance.
Jésus, Vous êtes le seul et le véritable Ami.
Vous prenez part à mes maux, vous vous en chargez, vous avez le secret de me les tourner en bien. Vous m'écoutez avec bonté lorsque je vous raconte mes afflictions et vous ne manquez jamais de les adoucir.
Je vous trouve toujours et en tout lieu ; vous ne vous éloignez jamais et, si je suis obligé de changer de demeure, je ne laisse pas de vous trouver où je vais.
Vous ne vous ennuyez jamais de m'entendre ; vous ne vous lassez jamais de me faire du bien. Je suis assuré d'être aimé si je vous aime. Vous n'avez que faire de mes biens, et vous ne vous appauvrissez point en me communiquant les vôtres.
Quelque misérable que je sois, un plus noble, un plus bel esprit, un plus saint même ne m'enlèvera pas votre amitié ; et la mort, qui nous arrache à tous les autres amis, me doit réunir avec vous. Toutes les disgrâces de l'âge ou de la fortune ne peuvent vous détacher de moi ; au contraire, je ne jouirai jamais de vous plus pleinement, vous ne serez jamais plus proche que lorsque tout me sera le plus contraire.
Vous souffrez mes défauts avec une patience admirable ; mes infidélités mêmes, mes ingratitudes ne vous blessent point tellement que vous ne soyez toujours prêt à revenir si je le veux.

O Jésus, accordez-moi de le vouloir afin que je sois tout à vous, pour le temps et pour l’éternité.
natale07
Très doux Jésus, Rédempteur du genre humain, jetez un regard sur nous qui sommes humblement prosternés devant votre autel. Nous sommes à vous, nous voulons être à vous, et afin de vous être plus fermement unis, voici que chacun d’entre nous se consacre spontanément à votre Sacré Cœur.

Beaucoup ne vous ont jamais connu, beaucoup ont méprisé vos commandements et vous ont renié. Miséricordieux …
Plus
natale07
Voici le Dieu mon Sauveur, j’agirai avec confiance et je ne craindrai plus : car le Seigneur est ma force, il est ma gloire, et il est devenu l’auteur de mon salut. Dans votre allégresse, vous puiserez les eaux jaillissantes aux fontaines du Sauveur.

Cœur, arche contenant la Loi,
non de l’antique servitude,
mais la loi de grâce, mais celle du pardon,
mais celle de la miséricorde.

Cœur, sanctua… Plus
natale07
Voici comment la cohorte orgueilleuse
et cruelle de nos crimes
a blessé le Cœur innocent d’un Dieu
qui ne méritait rien de tel ?

La lance brandie par le soldat,
ce sont nos péchés qui la dirigent,
et le fer de la pointe cruelle,
la faute mortelle l’aiguise.

du Cœur percé naît
l’Église, unie au Christ :
c’est la porte placée sur le côté de l’arche
pour le salut du genre humain.

De lui découle … Plus
natale07
Au Confiteor
Divin Jésus, je me reconnais coupable d'une multitude de péchés dont je ne puis être purifié que par l'infinie miséricorde de votre Sacré Coeur.
Je supplie la bienheureuse Vierge Marie, votre Mère, Saint Michel Archange, vos Apôtres et tous les Saints, d'unir leurs prières aux miennes pour vous fléchir en ma faveur. Pardonnez-moi Seigneur, comme vous pardonnâtes à Madeleine … Plus
natale07
CHAPELET DU COEUR SACRÉ DE JÉSUS

Gloire à Dieu au plus haut des cieux
C'est par le Coeur de votre Fils, Ô Père éternel, que nous vous offrons nos hommages, c'est en son nom que nous vous demandons la paix promise aux hommes de bonne volonté. Divin Jésus, Agneau plein de douceur, qui nous ouvrez vote Coeur Adorable comme un asile sûr contre la colère de votre Père, daignez entendre nos … Plus
natale07 a mentionné cette publication dans Aimé Soit partout Le Sacré Coeur de Jésus.
natale07
Jésus, Coeur brûlant d'amour, notre aimable et adorable Rédempteur, les trésors infinis de votre Sacré Coeur n'avaient pas encore été assez connus. Vous réserviez cette faveur à ces derniers temps de manifester aux hommes, les richesses enfermées dans ce Coeur Divin. Soyez loué et béni à jamais de cette miséricorde et daignez m'y faire participer. Ainsi soit-il
Ô Dieu de Clémence, ô Dieu Vainque… Plus
natale07
Souvenez-Vous, Ô Sacré-Cœur de mon Jésus,
de tout ce que Vous avez fait pour sauver mon âme, et ne la laissez pas périr.
Souvenez-Vous de l'éternel et de l'immense amour que Vous avez eu pour elle,
et ne méprisez pas cette âme qui vient à Vous,
défaillante sous le poids de ses misères, oppressée sous celui de tant de douleurs.
Ah ! Soyez touché de sa faiblesse, des dangers qui l'environnent de … Plus