Clicks1.2K
en.news
11

Like Nazi Germany: British Courts Decide Who May Live And Who Must Die

There is a trend in Great Britain that courts feel entitled to decide who is allowed to live and who must die, the English barrister James Bogle told Gloria.tv: "We have been there before in Germany."

Bogle is the former president of the Una Voce Federation. He mentioned the case of the sick child Alfie Evans who was condemned to death by a British court in 2018.

According to Bogle in Alfie's case, the judges were not intending "to let the child die," as the media presented it. Rather a decision was made that Alfie's life "was not worth living" and "ought not to continue."

Bogle underlines that this was a clear euthanasic decision. But, "Euthanasia is illegal in the United Kingdom."

The decision against Alfie was in open conflict with the official British laws, Bogle explained, "The job of a judge is to enforce what parliament has decided not to go off on a track of his own and invent new law."

SimonMWReilly likes this.
Comme l'Allemagne nazie : Les tribunaux britanniques décident qui peut vivre et qui doit mourir

Il y a une tendance en Grande-Bretagne qui veut que les tribunaux se sentent le droit de décider qui est autorisé à vivre et qui doit mourir, a déclaré l'avocat anglais James Bogle à Gloria.tv (vidéo) : « Cela a déjà été fait en Allemagne. »

Bogle est l'ancien président de la Fédération Una Voce. …More
Comme l'Allemagne nazie : Les tribunaux britanniques décident qui peut vivre et qui doit mourir

Il y a une tendance en Grande-Bretagne qui veut que les tribunaux se sentent le droit de décider qui est autorisé à vivre et qui doit mourir, a déclaré l'avocat anglais James Bogle à Gloria.tv (vidéo) : « Cela a déjà été fait en Allemagne. »

Bogle est l'ancien président de la Fédération Una Voce. Il a évoqué le cas de l'enfant malade Alfie Evans qui a été condamné à mort par un tribunal britannique en 2018.

Selon Bogle dans l'affaire Alfie, les juges n'avaient pas l'intention de « laisser mourir l'enfant », comme les médias l'ont présenté. Il a plutôt été décidé que la vie d'Alfie « ne valait pas la peine d'être vécue » et « ne devait pas continuer ».

Bogle souligne qu'il s'agit d'une décision d'euthanasie claire. Mais, « l'euthanasie est illégale au Royaume-Uni ».

La décision contre Alfie était en conflit ouvert avec les lois officielles britanniques, a expliqué Bogle : « Le travail d'un juge est d'appliquer ce que le Parlement a décidé de ne pas s'écarter de sa propre voie et d'inventer une nouvelle loi. »

[C'est tout comme chez nous avec l'affaire Vincent Lambert.]