언어
클릭 수
324
apvs

Homélie pascale de saint Grégoire de Nysse

Voici le jour qu'a fait le Seigneur,
joie et allégresse pour nous, ce jour-là.
Jour de joie où s'oublie et se réduit à néant tout malheur.
Jour où s'oublie la première condamnation portée contre nous.
Bien plus, elle est abolie. Christ a effacé tout souvenir de cette condamnation.
Hier, en effet, on enfantait dans la douleur. Aujourd'hui, Christ est né sans douleur.
Hier, nous étions de la chair, charnels.
Aujourd'hui, nous renaissons dans l'Esprit, spirituels.
Hier, nous venions au monde, enfants des hommes.
Aujourd'hui, nous renaissons, fils de Dieu.
Hier, nous étions rejetés du ciel sur la terre.
Aujourd'hui, Christ nous fait citoyens du ciel.
Hier, la mort a régné par le péché.
Aujourd'hui, Christ a fait régner la justice.
Hier, un homme a ouvert la porte à la mort.
Aujourd'hui, Christ seul nous ramène à la Vie.
Hier, par la mort, nous étions exclus des vivants.
Aujourd'hui, en Christ, la Vie a tué la mort.
Hier, de honte, nous nous sommes cachés dans le bois.
Aujourd'hui, glorieux, nous approchons de l'Arbre de Vie.
Hier, par notre désobéissance, nous avons été chassés du paradis.
Aujourd'hui, par la foi, nous y entrons.
Aujourd'hui, en effet, le Fruit de la vie nous est offert,
pour en jouir à volonté.
De nouveau, la source du Paradis,
par les quatre fleuves de l'Evangile,
irrigue l'Eglise entière.
Aujourd'hui, s'abreuvent en elle
les sillons creusés par le Semeur dans nos coeurs,
avec le soc de la Parole.
Les germes de la vertu peuvent grandir en abondance.
Que faire devant ce Mystère ?
Venez, célébrons le Seigneur,
devant Lui, crions de Joie !
Il a dressé le trophée de la Croix
sur la ruine de son adversaire.
Poussons notre cri, notre chant de victoire,
vainqueurs, face à l'ennemi vaincu !