Clics1,2 k
AJPM
41

Le PAPE DICTATEUR par Marc-Antoine Colonna -2-

1. LA MAFIA DE SAINT-GALL

Danneels révèle tout dans une interview télévisée


Après plus de quatre ans du pape François Bergoglio, on dit plus fréquemment et plus ouvertement que l'étrange situation du Vatican d'aujourd'hui ne ressemble à rien de moins qu'à un roman de Dan Brown, avec des complots d'éminents ecclésiastiques, des scandales financiers et sexuels et des intérêts bancaires internationaux louches. Alors que beaucoup espèrent que le pape François relâchera les doctrines et les pratiques traditionnelles de l'Église, il est surprenant de constater que peu d'attention a été accordée à une remarque de l'un des prélats les plus élevés et les plus puissants du monde occidental, à savoir qu'il a été élu par une "mafia" libérale, un groupe d'évêques et de cardinaux progressistes qui avaient travaillé pendant des années pour parvenir exactement à cette fin.

Loin d'être une accusation des conservateurs de l’Église, le terme a été utilisé pour la première fois dans une interview télévisée (1) en septembre 2015 par le Cardinal Godfried Danneels, archevêque retraité mais toujours très influent de Malines-Bruxelles. Danneels a dit qu'il avait fait partie pendant des années de ce groupe qui s'était opposé au Pape Benoît XVI tout au long de son règne. Le groupe a travaillé, a-t-il dit, à la création d'une Église catholique « beaucoup plus moderne » et à l'élection de l'archevêque de Buenos Aires, Jorge Mario Bergoglio, comme pape. Un examen du contexte de ces commentaires extraordinaires peut donner un aperçu de la nature de la politique ecclésiastique actuelle, en particulier dans les cercles épiscopaux européens libéraux.

(1) Article paru dans LifeSiteNews, 25 septembre 2015, Jeanne Smits, « Le cardinal Danneels admet faire partie de la "mafia" cléricale qui a comploté l'élection de François ». www.lifesitenews.com/news/cardinal-dannee…

(traduit de l'anglais : The Dictator Pope (Marcantonio Colonna) )

>>> Le PAPE DICTATEUR par Marc-Antoine Colonna -1-
>>> Le PAPE DICTATEUR par Marc-Antoine Colonna -3-

* * * * * * * * * * * * *
Album ACTU
avecrux.avemaria aime ça.
Symphytum
En 1977, Franco Bellegrandi, ex-chambellan du Cap et de l'Epée de Sa Sainteté et collaborateur de L'Osservatore Romano , a écrit un livre intitulé Nikita Roncalli , publié en 1994, accompagné d'une grande agitation dans la presse nationale à libération parce que, parmi les personnes présentes était le Cardinal Silvio Oddi.

Dans ce livre, il a raconté ce qu'il avait vu et entendu au Vatican. …Plus
En 1977, Franco Bellegrandi, ex-chambellan du Cap et de l'Epée de Sa Sainteté et collaborateur de L'Osservatore Romano , a écrit un livre intitulé Nikita Roncalli , publié en 1994, accompagné d'une grande agitation dans la presse nationale à libération parce que, parmi les personnes présentes était le Cardinal Silvio Oddi.

Dans ce livre, il a raconté ce qu'il avait vu et entendu au Vatican. C'était en septembre 1958, juste avant le Conclave, que l'auteur était au courant de quelques informations confidentielles:

J'étais dans une voiture avec une personne que je savais être un Mason de haut niveau qui était en contact avec le Vatican. Il m'a dit: "Le prochain pape ne sera pas Siri, comme le font les potins dans certains cercles romains, parce qu'il est un cardinal trop autoritaire. Un pape conciliateur sera élu. Il a déjà été choisi, et est le patriarche de Venise, Roncalli, "A ceci j'ai répondu:" Y a-t-il des francs-maçons dans le Conclave? "" Certainement, "a-t-il dit. "L'Église est entre nos mains." Après un bref silence, mon interlocuteur a dit: "Personne ne peut dire où le chef peut être trouvé. Le leader est caché. "
dvdenise
Paix sur la terre, aux hommes de bonne volonté.
w2.vatican.va/…/hf_j-xxiii_enc_…
Jean de Roquefort aime ça.
AveMaria44
"Le groupe a travaillé, a-t-il dit, à la création d'une Église catholique « beaucoup plus moderne » et à l'élection de l'archevêque de Buenos Aires, Jorge Mario Bergoglio, comme pape." Et le groupe, qui travaillait depuis des années et des années, qui a élu Roncalli qui a choisi le joli nom de l'antipape Jean XXIII, capable de convoquer un concile pour "réformer" l’Église, pour l'ouvrir au faux …Plus
"Le groupe a travaillé, a-t-il dit, à la création d'une Église catholique « beaucoup plus moderne » et à l'élection de l'archevêque de Buenos Aires, Jorge Mario Bergoglio, comme pape." Et le groupe, qui travaillait depuis des années et des années, qui a élu Roncalli qui a choisi le joli nom de l'antipape Jean XXIII, capable de convoquer un concile pour "réformer" l’Église, pour l'ouvrir au faux œcuménisme...........
Ne nous laissez pas sucomber aime ça.
Symphytum
Imaginons une seconde que ceci ce soit passé dans la véritable Eglise Catholique: si ils avaient déjà prévu de l'élire avant d'entrer en conclave son élection est nulle... C'est le même cas pour Roncalli le candidat de la FM.