Clics791
fr.news
1

François a bloqué l'enquête sur les accusations d'abus contre un cardinal libéral

En 2013 le pape François a ordonné au cardinal Müller d'arrêter d'enquêter sur les allégations contre le cardinal de Westminster Cormac Murphy-O'Connor (décédé en 2017).

Marco Tosatti a écrit ceci le 24 septembre, citant "une source de haut rang" au Vatican. François a toujours su protéger ses amis libéraux.

Selon Tosatti, l'enquête en cours contre Murphy-O'Connor était à l'origine d'un incident au cours duquel François, furieux, a contraint le cardinal Müller en juin 2013 à interrompre la messe pour lui parler au téléphone.

Une femme avait accusé Murphy-O'Connor d'être impliqué dans des abus dont elle avait souffert de la part du tristement célèbre père Michael Hill, qui avait ensuite été emprisonné, principalement pour avoir abusé de garçons. Murphy-O'Connor a soutenu Hill, lui a donné un poste et a payé ses victimes avec l'argent du silence.

Murphy-O'Connor était membre de la mafia de Saint Gallen qui a organisé l'élection de Jorge Mario Bergoglio.

La femme à laquelle le diocèse de Brighton a payée 40 000 livres en 2000 a contacté l'archevêque de Westminster Nichols vers 2010. Celui-ci, contre les normes, a refusé de se renseigner sur le sujet.

Par conséquent, les diocèses de Portsmouth et de Northampton ont porté l'affaire directement à la Congrégation pour la doctrine de la foi. Mais François a fini par tout bloquer.

Image: Franciscus, Cormac Murphy-O'Connor, © Mazur/catholicnews.org.uk, CC BY-NC-SA, #newsIpjcphhtmg
GChevalier
Il est normal que l'Antéchrist protège ses mecs : il est dans son rôle.