Langue
Clics
476
Francesco I 9 2

La Grande Loge d’Espagne remercie le pape François pour le dialogue entre les religions

« Ce que nous devons demander, ce que nous devons chercher et attendre, comme les Juifs pour le Messie attendu, c’est un pape selon nos besoins. » Tel est, en 1818, le dessein des Carbonari, société secrète italienne liée à la franc-maçonnerie.
Deux siècles après leur secrète infiltration dans les institutions ecclésiales et ce malgré le coup d’arrêt qui leur fut porté par le pape saint Pie X, 50 ans après le désastreux concile Vatican II, qui tout en rejetant la Tradition de l’Église catholique a ouvert les portes à l’esprit de la modernité et du progressisme, l’esprit maçon, à la suite des papes conciliaires qui ont adopté les principes pseudo-humanitaristes des loges, la maçonnerie ne s’en cache plus : elle a un pape selon ses besoins, digne héritier de Paul VI, autre pape qu’ils apprécièrent particulièrement.

Lors de l’élection au pontificat de Jorge Maria Bergoglio, des temples occultes ont fusé les félicitations vers le Vatican et publiquement s’est manifesté le contentement des frères trois points face au choix des cardinaux. Depuis, l’engouement des maçons pour El papa argentin ne faiblit pas.

La Grande Loge d’Espagne vient, à l’occasion des vœux de Noël, de remercier, par un tweet, l’actuel hôte du Vatican pour son engagement fructueux dans le dialogue inter-religieux en faisant l’éloge de l’homélie du pape pour la Nativité :
« Tous les maçons du monde s’unissent à la demande du pape pour ‘la fraternité entre personnes de diverses religions’. »
« Dans son message de Noël de la loge centrale du Vatican, continuent les maçons espagnols, le pape François a demandé le triomphe de la fraternité universelle entre tous les êtres humains. Fraternité entre personnes de chaque nation et de chaque culture. Fraternité entre personnes aux idées différentes mais capables de se respecter et d’écouter l’autre. Fraternité entre personnes de diverses religions. Jésus est venu révéler le visage de Dieu à tous ceux qui le cherchent. Et le visage de Dieu se manifeste en un visage humain concret. Il n’est pas apparu en un ange mais en un homme, né à une époque et en un lieu. Et ainsi, avec son incarnation, le Fils de Dieu nous indique que la rédemption passe à travers l’amour, l’accueil, le respect pour notre pauvre humanité que nous partageons tous dans une grande variété d’ethnies, de langues, de cultures…, mais tous frères en humanité ! Alors nos différences ne sont pas une condamnation ou un danger, ce sont une richesse. Comme pour un artiste qui veut faire une mosaïque : il vaut mieux avoir à disposition des jetons de plusieurs couleurs plutôt que peu. »

Et comme la vérité sort aussi parfois des ennemies de la Vérité, la Grande Loge constate :
« Les paroles du pape montrent l’éloignement actuel de l’Église du contenu de Humanum genus (1884), la dernière grande condamnation catholique de la maçonnerie. »

Dans cette célèbre encyclique Léon XIII anathématisa les principes fondamentaux anti-chrétiens des francs-maçons dont « tous leurs efforts tendent à ce but, il s’agit de détruire de fond en comble toute la discipline religieuse et sociale qui est née des institutions chrétiennes et de lui en substituer une nouvelle façonnée à leurs idées et dont les principes fondamentaux et les lois sont empruntées au naturalisme. »
Et parmi ces principes condamnés par Léon XIII se trouve ce fameux dialogue inter-religieux qui fait les délices des maçons et également, chose bien plus grave, du pape argentin :
« De plus, en ouvrant leurs rangs à des adeptes qui viennent à eux des religions les plus diverses, ils deviennent plus capables d’accréditer la grande erreur du temps présent, laquelle consiste à reléguer au rang des choses indifférentes le souci de la religion, et à mettre sur le pied de l’égalité toutes les formes religieuses. Or, à lui seul, ce principe suffit à ruiner toutes les religions, et particulièrement la religion catholique, car, étant la seule véritable, elle ne peut, sans subir la dernière des injures et des injustices, tolérer que les autres religions lui soit égalées. »
Francesca de Villasmundo

medias-presse.info
DDFG5
hé oui , du blabla comme d'hab
«Les paroles du pape montrent l’éloignement actuel de l’Église du contenu de Humanum genus (1884), la dernière grande condamnation catholique de la maçonnerie.» sic ! (dixit "La Grande Loge d'Espagne") : TOUT EST DIT ! Et y-en a encore qui font semblant de pas comprendre (proclamation du "Culte de l'Homme" urbi et orbi à saint Pierre de Rome, "droit" à la Liberté Religieuse, accueil … Plus
Spina Christi 2
Le monde aime ce qui est à lui...

"Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui; mais parce que vous n'êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait."

"Adultères que vous êtes! ne savez-vous pas que l'amour du monde est inimitié contre Dieu? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu."

"Eux, ils sont du monde…
Plus
Spina Christi 2
"Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine du Christ n'a point Dieu ; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils. Si quelqu'un vient à vous et n'apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites pas : "Salut !" car celui qui lui dit : "Salut !" participe à ses mauvaises oeuvres."
AveMaria44
Voilà un mauvais signe mais c'est eux qui l'avaient demandée au cardinal Béa avant le concile, enfin, leur frères aînés du B'Naï B'Rith. Et François prêche avec zèle la fraternité universelle naturaliste de la nouvelle religion à saveur maçonnique.
Avez vous remarquer les "Papes " issus du concile Vatican II ont tous des yeux à faire peur ,et dire que qu'ils ont le SAINT ESPRIT EN EUX ,c'est mentir.