Clics926

La première mention écrite de Jésus ? Des tablettes de plomb âgés de 2 000 ans

Est-ce la première mention écrite de Jésus? Des tablettes de plomb âgés de 2 000 ans trouvés dans une grotte isolée sont authentiques, selon des chercheurs

Les pages de garde, reliées comme un classeur à anneaux, ont été découvertes pour la première fois en 2008
Les tablettes suggèrent que le Christ ne commençait pas sa propre religion, mais restituait une tradition millénaire du temps du roi David.
Ils suggèrent également que le dieu qu'il vénérait était un homme et une femme.

De nouveaux tests ont confirmé leur âge, disent les auteurs qui font campagne depuis 2009 pour que les comprimés soient reconnus et protégés

Par Libby Plummer pour Mailonline

Un ancien ensemble de tablettes de plomb présentant le premier portrait de Jésus-Christ aurait été d'environ 2 000 ans, selon des experts.
Les «pages» de métal, maintenues ensemble comme un classeur à anneaux, ont été retrouvées en Jordanie vers 2008 par un bédouin jordanien et font référence au Christ et à ses disciples.

La piste a été analysée et les mots et symboles traduits. Les experts disent que les tablettes datent de quelques années après le ministère de Jésus.


Un ancien ensemble de tablettes de plomb montrant le premier portrait de Jésus-Christ aurait été d'environ 2 000 ans, selon des experts

CE QUE NOUS SAVONS SUR LES ANCIENNES TABLETTES DE PLOMB

Les livres anciens ont été découverts en 2008 dans une grotte du nord de la Jordanie par un bédouin jordanien, après quoi ils auraient été acquis par un bédouin israélien.
Les «pages» principales - appelées codex - sont maintenues ensemble comme un classeur à anneaux.
On pense que les pages ont 2 000 ans et contiennent les plus anciennes mentions de Jésus-Christ, y compris une image.
Leur découverte a été annoncée pour la première fois en 2011.
Ils ont été qualifiés de faux par un certain nombre d'érudits.

Cependant, les auteurs David et Jennifer Elkington font campagne depuis 2009 pour que les codex soient reconnus et protégés.
Et ce qu'ils révèlent pourrait être éclairant non seulement pour les chrétiens, mais aussi pour les juifs et les musulmans.

Les tablettes suggèrent que le Christ ne commençait pas sa propre religion, mais restituait une tradition millénaire du temps du roi David.
Et le Dieu qu'il a adoré était à la fois un homme et une femme.

L'idée centrale dans les livres est l'idée que Christ a promu le culte dans le temple de Salomon, où l'on croyait voir le visage même de Dieu - et c'est de là que l'épisode des prêteurs dans la Bible a vu le jour.

L'un des livres ressemble à la description du livre des révélations puisqu'il comporte sept sceaux.
Les livres sont connus sous le nom de codices - types de manuscrits reliés distincts des rouleaux - et parmi eux se trouve une image de Jésus lui-même.
Les auteurs David et Jennifer Elkington font campagne depuis 2009 pour que les codex soient reconnus et protégés, mais affirment que les chrétiens évangéliques tentent de les imiter.


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

La piste a été analysée et les mots et symboles traduits. Les experts disent que les tablettes datent de quelques années après le ministère de Jésus.

Les pages de métal, maintenues ensemble comme un classeur, ont été retrouvées en Jordanie vers 2008 par un bédouin israélien et font référence au Christ et à ses disciples.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

CE QUE DISENT LES TABLETTES

La piste a été analysée et les mots et symboles traduits. Les experts disent que les tablettes datent de quelques années après le ministère de Jésus.
Les tablettes suggèrent que le Christ ne commençait pas sa propre religion, mais restituait une tradition millénaire du temps du roi David.
Et le Dieu qu'il a adoré était à la fois un homme et une femme.

L'idée centrale dans les livres est l'idée que Christ a promu le culte dans le temple de Salomon, où l'on croyait voir le visage même de Dieu - et c'est de là que l'épisode des prêteurs dans la Bible a vu le jour.
L'un des livres ressemble à la description du livre des révélations puisqu'il comporte sept sceaux.

Ils auraient été découverts par Hassan Saeda, un bédouin israélien, qui, selon certaines informations, lui aurait été donné par son grand-père et par d'autres, qu'il les aurait découverts lors d'une inondation.
Les artefacts ont été retrouvés dans une partie reculée de la Jordanie dans laquelle des réfugiés chrétiens auraient fui après la chute de Jérusalem en 70 après JC.

David Elkington, 54 ans, de Gloucestershire, dit qu'il tente maintenant d'empêcher la vente de codex sur le marché noir.
En 2011, Elkington a annoncé sa découverte sur BBC News et la presse mondiale l'a suivie.

Mais un certain nombre d'érudits sont venus en avant pour les qualifier de faux, la plupart sans jamais voir les codex.
À présent, les tests menés par les professeurs Roger Webb et Chris Jeynes au laboratoire Nodus de l’Université de Surrey, au centre Ion Beam, confirment que la tablette est compatible avec un échantillon comparatif d’ancienne mine romaine découverte sur un site de fouille situé dans le Dorset.

Les experts ont déclaré que le codex qu'ils ont testé "ne montre pas la radioactivité provenant du polonium que l'on trouve généralement dans les échantillons de plomb modernes, ce qui indique que le plomb du codex a été fondu il y a plus de cent ans".

Ils expliquent ensuite comment les tests suggèrent que les artefacts datent de 2 000 ans.

"Bien qu'il puisse y avoir des variations de dégradation et de corrosion qui dépendent des conditions environnementales dans lesquelles les objets ont été stockés ou cachés, il existe un fort thème sous-jacent à la dégradation dans le métal", ont déclaré les chercheurs dans un communiqué de presse.
«Il s'oxyde et se décompose au niveau atomique pour revenir à son état naturel.

«Cela ne se voit pas dans les objets en plomb datant de plusieurs siècles et impossible à produire par accélération artificielle (par exemple par chauffage).
"Cela fournit une très bonne preuve que les objets ont un grand âge, ce qui est cohérent avec les études du texte et des dessins suggérant un âge d'environ 2000 ans".
Le département des antiquités d'Amman a prêté le codex aux Elkington pour qu'il soit testé.


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Les tablettes suggèrent que le Christ ne commençait pas sa propre religion, mais restituait une tradition millénaire du temps du roi David.

Les livres sont connus sous le nom de codex - types de manuscrits reliés distincts des rouleaux - parmi lesquels figure une image de Jésus lui-même
Une analyse plus poussée de la cristallisation indique que le codex aurait probablement entre 1800 et 2000 ans.


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Bien que le Christ soit mentionné en dehors des évangiles, par exemple par l'écrivain romain Tacite, il s'agirait du plus ancien et du seul document hébreu-chrétien existant - et les analyses linguistique et métallurgique le suggèrent désormais.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Les tablettes, reliées comme des cahiers à anneaux, suggèrent que Christ ne fondait pas sa propre religion, mais restituait une tradition millénaire du temps du roi David.

Les auteurs David et Jennifer Elkington font campagne depuis 2009 pour que les codex (sur la photo) soient reconnus et protégés

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

L'analyse du scénario par des spécialistes a confirmé que la langue des codex est le paléo-hébreu.
Les codices sont recouverts d'étoiles à huit branches, symboles de la venue du messie, et mentionnent le nom de Jésus.
Ils contiennent également les noms des apôtres Jacques, Pierre et Jean.


VRAI OU FAUX? CONTRÔLES

Depuis leur dévoilement en 2011, les comprimés de plomb se sont révélés controversés.
Les universitaires sont divisés quant à leur authenticité, mais ont affirmé que, s'ils étaient vérifiés, ils pourraient s'avérer aussi déterminants que la découverte des manuscrits de la mer Morte en 1947.

La perspective qu'ils pourraient contenir des récits contemporains des dernières années de la vie de Jésus a toujours enthousiasmé les érudits - bien que leur enthousiasme ait été tempéré par le fait que les experts étaient auparavant trompés par des contrefaçons sophistiquées.

David Elkington, un universitaire britannique spécialiste de l'histoire religieuse et de l'archéologie anciennes et l'un des rares à avoir examiné les livres, affirme qu'ils pourraient constituer «la découverte majeure de l'histoire chrétienne».

Mais les mystères entre leurs anciennes pages ne sont pas la seule énigme des livres.

Après leur découverte par un bédouin jordanien, le trésor a ensuite été acheté par un bédouin israélien, qui les aurait passés clandestinement à la frontière israélienne, où ils sont restés.
Cependant, le gouvernement jordanien s'est ensuite efforcé de rapatrier et de sauvegarder la collection.
Ils sont maintenant conservés par le département des antiquités à Amman, la capitale jordanienne.
Selon les livres d'Elkington, les livres suggèrent que le Christ faisait partie d'une secte hébraïque datant de 1 000 ans du roi David, qui vénérait dans le temple de Salomon et croyait en un Dieu homme-femme.

Dans la Bible, Jésus est qualifié de «tekton», ce qui est généralement traduit par «charpentier», mais signifie en réalité un artisan qualifié et pourrait faire référence à l'habileté de produire de telles œuvres en métal.


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

La tablette de métal qui pourrait être un portrait de Jésus.

Le livre ancien a été découvert pour la première fois en 2008 en Jordanie (photo) par un bédouin israélien. La découverte a été officiellement annoncée en 2011

Le livre ancien a été retrouvé en 2008 dans une grotte du nord de la Jordanie par un bédouin israélien

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Dans les icônes chrétiennes traditionnelles, il est souvent représenté avec un livre scellé - un codex.
M. Elkington a déclaré: «Jésus cherchait à restaurer le temple.
«Remettre à plus tard ce qui avait été perdu dans les réformes entreprises avant son époque.
«Le Dr Hugh Schonfield, l’une des plus éminentes autorités à avoir travaillé sur les manuscrits de la mer Morte, a prédit la découverte d’un livre de métal: reconnaissant qu’il en avait été décrit dans un rouleau appelé The Damascus Document - une description parfaitement adaptée l'un des codices.
«Sa conclusion était que le christianisme était basé dans le temple hébreu.
«Le Dr Schonfield, qui a été nominé pour le prix Nobel de la paix, s'est également décrit comme un chrétien juif, une opinion qu'il défendait pour son travail sur les manuscrits.


L'ancien livre a été retrouvé en 2008 dans une grotte du nord de la Jordanie par un bédouin israélien. La découverte a été annoncée pour la première fois en 2011

«Une partie de l'ancienne tradition du Temple était le Divin Féminin - connu sous le nom de Saint-Esprit pour les chrétiens. Jésus avait des femmes impliquées dans son ministère.

«Au plus fort de son ministère, les évangiles nous disent que Jésus a défié les changeurs de monnaie dans le temple.
«Les codices semblent révéler ce qui s'est passé ensuite - un chapitre manquant dans les évangiles.
«Il semblerait que le christianisme ait été fondé sur ce que Jésus a fait dans le temple: un lieu où de nombreux Juifs croyaient que Dieu résidait réellement. Jésus est entré dans le temple pour renouveler son alliance avec Dieu. '
Si les codices sont authentiques, comme le métal et l'écriture le suggèrent, ils fournissent un nouvel aperçu de la vie du Christ.


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Si les codex sont authentiques, comme le métal et l'écriture le suggèrent, ils fournissent un nouvel aperçu de la vie du Christ. Les auteurs David et Jennifer Elkington font campagne depuis 2009 pour que les codex soient reconnus et protégés

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Bien que les codex ne contredisent aucun des récits établis, ils mettent davantage l'accent sur le temple physique, sur la croyance en le féminin divin et sur le rôle du Christ dans la protection d'une lignée d'hébreux plutôt que d'être le fondateur de son propre mouvement.
Auparavant, de nombreux experts hésitaient à confirmer l'authenticité des codex.

En 2011, deux échantillons ont été envoyés à un laboratoire en Angleterre où ils ont été examinés par Peter Northover, responsable du groupe d'archéologie basée sur la science des matériaux.
Le verdict n’a pas été concluant sans autres tests, mais il a déclaré que la composition était "compatible avec une gamme de plomb ancien".
Cependant, Philip Davies, professeur émérite d’études bibliques à l’Université de Sheffield, était convaincu que les codex étaient authentiques après en avoir étudié un.

Il a confié à des collègues en privé qu'il pensait que la découverte n'aurait probablement pas été falsifiée, a rapporté le Sunday Times.


www.dailymail.co.uk/…/Is-written-ment…
ça sent le souffre à plein nez cette "découverte".
avecrux.avemaria aime ça.
Et hop ! On tire la chasse d'eau et on repart soulagé
ne nous laissez pas succomber aime ça.
avecrux.avemaria

Quel à propos ! mais les tablettes en plomb ça ne passe pas dans les toilettes
avecrux.avemaria aime ça.
Mais non qu'est-ce que tu racontes ? En cas de gastro, c'est le top d'avoir un livre datant de 2000 ans pour bien faire passer le truc ! Relaxation garantie Purée... tu t'essuies avec un truc pareil et c'est toute ta peau du derrière qui part avec
Rien n'est comparable aux quatre Évangiles des Saints Apôtres eux ils on vécu avec Jésus .
le mage vainqueur et 1 utilisateur de plus aime ça.
le mage vainqueur aime ça.
avecrux.avemaria aime ça.
Olivier L
Oui, vous avez raison. Mais Luc et Marc n’ont pas vécu avec le Christ contrairement à Matthieu et Jean, témoins directs.
Etienne bis
- Supposons que ces curieux documents soient authentiques.
- Lisons la presse contemporaine quand elle parle de faits contemporains. Ce n'est pas toujours édifiant quant à la clairvoyance des rédacteurs.
- Pourquoi, il y a 2000 ans, le scribe en question aurait-il "bouffé le St-Esprit avec les plumes" ?
ne nous laissez pas succomber aime ça.
"Quelle bonne nouvelle !!!" disent... les talmudistes, les franc-maçons et même les féministes, aguichées par l'idée d'un dieu féminin. Et ça tombe pile-poil dans la recrudescence des attaques contre l'Eglise Catholique ! Avec un peu de chance, ces citoyens de la perfide Albion ne vont pas tarder à découvrir aussi et à authentifier les os de Jésus qu'ils recherchent avec fébrilité depuis des …Plus
"Quelle bonne nouvelle !!!" disent... les talmudistes, les franc-maçons et même les féministes, aguichées par l'idée d'un dieu féminin. Et ça tombe pile-poil dans la recrudescence des attaques contre l'Eglise Catholique ! Avec un peu de chance, ces citoyens de la perfide Albion ne vont pas tarder à découvrir aussi et à authentifier les os de Jésus qu'ils recherchent avec fébrilité depuis des années. Ah, c'est du sérieux, pas comme ce vieux chiffon, le Saint Suaire de Turin, dont leurs très honorables collègues Tite, Hall et Hedges se sont débarrassés en 1988 au British Museum, avec le sourire aux lèvres et force mise en scène : "Fake : 1260-1390 !", comme ils disent !
ne nous laissez pas succomber et 1 utilisateur de plus aime ça.
ne nous laissez pas succomber aime ça.
Legio Patria Nostra aime ça.
AveMaria44
"Et le Dieu qu'il a adoré était à la fois un homme et une femme." Bein voyons, rien que cela. Jésus-Christ EST DIEU.
ne nous laissez pas succomber aime ça.
AveMaria44

Ces infos sont vraiment approximatives , pas de traduction réelle du texte , et puis les photos sont très disparates . J'ai eu beau chercher , aucune autre donnée
AveMaria44
Étant donné ce qui est rapporté, ce ne peut être que le carnet de notes d'une secte talmudiste. On a suffisamment de documents fiables concernant la Sainte Écriture et l’Évangile et deux mille ans de catholicisme pour savoir ce qu'enseignait Jésus.
Olivier L aime ça.