Langue
Clics
567
fr.news 4 1

Le cardinal Müller appelle la "théorie du cléricalisme" de François du "bafouillage"

Les abus cléricaux n'ont rien à voir avec le célibat ou avec de prétendues "structures de pouvoir" ecclésiales, écrit le cardinal Gerhard Müller sur LifeSiteNews.com (7 janvier).

En réalité, les abus concernent les auteurs d'infractions homosexuelles. La cause de l'abus sexuel est "la volonté du criminal d'avoir sa gratification sexuelle", ajoute-t-il. Par conséquent, l'abus de pouvoir peut être un moyen mais jamais la cause de l'acte pervers.

Sans mentionner de noms, Müller appelle l'identification par le pape François du "cléricalisme" comme étant à l'origine des abus du "bafouillage". Pour lui, c'est une "insulte" aux nombreuses victimes d'abus sexuels qui ont été maltraitées par des gens sans lien avec l'Église.

Image: © Mazur/catholicnews.org.uk, CC BY-SA, #newsWfgfuimmkr
jili22
L'église, c'est le Corps du Christ, donc éternel.
GChevalier
Supprimez les clercs et il n'y a plus d’Église car le cléricalisme est une partie intégrante et la plus importante de l’Église. C'est pour cela qu'on appelle les francs-maçons des anticléricaux ; or, le plus grand anticlérical que je connaisse est Bergoglio. En condamnant la cléricature, il se condamne lui-même puisque le Pape est le premier d'entre les clercs.
Les abus ,s'il y en eu avant sont devenue monnayes courante depuis le concile Vatican II on ne fait pas entrer l'esprit du mal dans la maison de Dieu , sens en payer le prix .