Langue
Clics
590
fr.news 2

La guerre ouverte entre les évêques néerlandais

L'évêque auxiliaire Jan Hendriks de Haarlem-Amsterdam a défendu la communion protestante allemande.

Il a soutenu le 16 mai sur son site web arsacal.nl l'idée que les conférences épiscopales puissent décider elles-mêmes [en contradiction avec les conférences des autres évêques et le Nouveau Testament] d'introduire ce sacrilège.

Hendriks a été nommé en 2011 par Benoît XVI. Son évêque diocésain Jozef Punt est considéré comme un "conservateur".

Deux jours après Hendriks, l'archidiocèse d'Utrecht dirigé par le cardinal Willem Eijk a déclaré le contraire.

Cette déclaration est conforme avec la loi de l'Église, le catéchisme et les documents de l'Église qui expliquent que les non-catholiques peuvent recevoir la sainte communion dans une "situation d'urgence" mais que les mariages mixtes ne peuvent être considérés comme tels.

Il semble que la déclaration d'Utrecht était une réponse aux propositions hérétiques de Hendriks.

Image: Jan Hendriks, © Maarten Jansen, CC BY-SA, #newsQrglneusxs

Votre commentaire…
GChevalier
Sur ce sujet, Schneider a parlé excellemment. Voir ici : Ça, c’est du catho, pas du toc comme les vieilles bagnoles de Bergole
GTV une fois de plus, et c'est dommage, fait une mauvaise analyse.
Quand vont'ils arrêtez de ce nommer CATHOLIQUE ,il n"y à plu rien de Catholique en ses lieux et ses Eglises .