Clicks487
AJPM
1

CHRONIQUE HUMORISTIQUE de VALLI - 27 -

Album ACTU
>>> Le CAS d'un PAPE HÉRÉTIQUE : comme François l'est, concluez !

* * *

Les BONS HOMMES aux BONS ENDROITS - 27 -

Bon retour parmi nous ! Ouvrons la rubrique avec les évêques du Royaume-Uni, qui se sont excusés.

Vous direz : quoi de neuf ? En fait, dans l’Église catholique, tout le monde s’excuse pour tout, mais dans ce cas, il est nécessaire d’aller plus loin. Les évêques britanniques se sont en effet excusés parce que dans une revue distribuée par l’archidiocèse de Liverpool, des tracts produits par un groupe catholique, défini comme "traditionaliste", contre la théorie du genre ont été inclus.

Immédiatement qualifiées de « transphobes » par les médias, les dépliants ont été produits par l’association Tradition Famille et Propriété et montrent l’image d’un groupe de garçons et de filles qui demandent : « Suis-je un garçon ? Suis-je une fille ? Ou les deux ? ». Puis il y a la citation biblique : « Homme et femme Il les créa. »

Qu’est-ce à dire ? Pourquoi s’excuser ?

Eh bien, sachez que si vous posez cette question, vous n’êtes rien de plus que de macabres camarades aux vieux chapelets idéologiques chrétiens.

Il est clair que le tract, comme s’est empressé de le rappeler l’archidiocèse de Liverpool, a été inséré « par inadvertance » et était « un accident ».

Qu’est-ce à dire ? Qu’à présent, au point où nous en sommes, le contenu catholique dans la presse catholique ne peut être trouvé que s’il est inséré par inadvertance ?

Écoutez, je ne sais pas comment vous définir sauf en tant que momies de musée, longues musiques autoritaires, petits monstres amers.

Vous êtes incorrigible. Mais passons à autre chose.

Après avoir rendu hommage aux braves évêques du Royaume-Uni, passons à une femme juste au bon endroit. Il s’agit de Sœur Marie-Louise Berzosa, que le Pape François a nommée consultante auprès du synode des évêques et selon laquelle, bien que par petits pas, le sacerdoce deviendra certainement accessible aux femmes. De l’avis de Sœur Berzosa (qui, à juste titre, ne s’habille pas en religieuse), les initiatives nécessaires ont été prises pour que les femmes gagnent en visibilité dans l’Église et à la fin de ce processus, nous aurons l’ordination des femmes, comme « un progrès naturel ».

Qu’est-ce à dire ? Que saint Jean Paul II (Ordinatio sacerdotalis, 1994) a fait cette déclaration solennelle : « l’Église n’a nullement le pouvoir de conférer l’ordination sacerdotale aux femmes et que cette sentence doit être tenue définitivement par tous les fidèles de l’Église » ?

Vous êtes vraiment des chrétiens hypocrites, putréfiés, rigides et obtus ténébreux. Ne savez-vous pas que l’important dans l’Église sortante n’est pas de définir des doctrines rigides mais d’initier des processus ? Mais avec vous, c’est du temps perdu....

Et restons-en au sujet amazonien. Ici, nous aurions besoin de roulements de tambours, parce que nos bons hommes au bon endroit sont les prolongateurs de l’incroyable Instrumentum laboris en préparation du prochain synode, un document dont il est résulte :
1) que l’Amazonie est un paradis sur terre,
2) que les peuples qui y vivent sont les véritables gardiens de la création (ou plutôt, de la Terre Mère),
3) que leurs traditions, y compris religieuses, seraient une panacée pour nous Occidentaux corrompus,
4) que l’Église catholique devrait prendre l’exemple des indigènes et
5) que les Indiens ne doivent pas être convertis mais que c’est à nous qu’il revient de nous laisser convertir par eux. Fondamentalement, nous, les sales colonialistes, devrions nous dépouiller de notre civilisation présumée pour embrasser la culture ancestrale et panthéiste conservée dans cette immense région et, pourquoi pas, nous devrions aussi devenir un peu animistes, car cela nous ferait du bien pour l’harmonie entre nous et le cosmos.

Qu’est-ce à dire ? Que tu ne peux pas croire que les catholiques ont écrit des choses semblable ? Qu’ils vont nous demander de pratiquer la sorcellerie ? Que les vrais colonialistes sont les auteurs de l’Instrumentum laboris, qui par cette pseudo-théologie née ici chez nous, exploitent les Indiens irréprochables ?

Je ne peux que le répéter : vous êtes vraiment des chrétiens zélés, des traditionalistes difficiles, des intellectualistes amers, des pharisiens pompeux, des hypocrites, des ténébreux. Je commence à penser qu’avec toi, tout effort est inutile ! Ton cœur est pétrifié !

C’est une bonne chose que tant d’hommes justes au bon endroit, et de femmes justes au bon endroit, nous donnent de l’espoir.

C’est certainement le cas de l’école catholique irlandaise (je répète : catholique), qui a décidé de permettre à ses élèves de s’habiller comme ils l’entendent : les femmes comme des hommes et les hommes comme des femmes (même avec une jupe). Brigid Institute à Greystones, une petite ville près de Dublin, permettra aux élèves du primaire de se travestir, ce qui consiste en la possibilité pour les garçons de s’habiller en filles et pour les filles de s’habiller en gars, et tout cela au profit des enfants qui, dès leur plus jeune âge, « remettent en question leur identité sexuelle ».

Brigid’s National School est financée par des fonds publics, mais elle est sous l’autorité directe de l’archevêque de Dublin, Monseigneur Diarmuid Martin.

Jusqu’à présent, on demandait aux garçons de porter un pantalon gris et un pull vert, et aux filles de porter un tartan écossais vert. À leur retour à l’école en septembre prochain, les élèves pourront choisir les vêtements qu’ils préfèrent, peu importe leur sexe, et tout cela avec le consentement de la commission scolaire et des parents.

L’école remplace également les toilettes des garçons et des filles par des installations « non sexistes ».

Mais ce n’est pas le seul cas. Interrogée par l’Irish Times, l’avocate pro LGBTQ Sara Phillips, du Transgender Equality Network Ireland, a déclaré que plusieurs écoles catholiques en Irlande adoptent maintenant l’idéologie transgenre, bien que, malheureusement, de nombreux enseignants n’aient pas encore appris à parler aux élèves avec leurs pronoms favoris.

« Dans les écoles, il y a des gens qui polluent l’esprit de nos enfants », tonnaient les traditionnels arriérés habituels. Des gens manifestement incapables de saisir les demandes de l’Église-en-Sortie.

Ah ! Je t’ai entendu ! Ajoutes-y « dans la tête ». Et n’essaye pas de le nier !

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Audio à télécharger : "Le CHAPELET quotidien récité avec vous !"

* Le ROSAIRE : MÉTHODE & EXPLICATION en CANTIQUE par St Louis-Marie Grignion de Montfort (PDF illustré de 12 pages) *

>>> Le Ciel ouvert par les TROIS AVE MARIA du matin et du soir
& La NEUVAINE EFFICACE


On vas vraiment vers la FIN ,vivement que le CHRIST REVIENNE .
tournesol likes this.