Clicks335

Le général de Gaulle, restera malgré tout, un grand Français.

Nul ne conteste qu’il serait erroné d’idéaliser le général de Gaulle. Il y a plusieurs points sur lesquels il aurait pu et même dû mieux faire. Tout d’abord une certaine mollesse quant à la dénonciation des lobbys pro avortements déjà très actifs au début des années soixante. Ensuite, un manque de combativité à l’endroit de la nouvelle Allemagne d’après-guerre pour exiger d’elle qu’elle se bouge (vraiment) pour arrêter et livrer à la France les responsables du massacre d' Oradour sur glane (Village français où les nazis ont exterminé la totalité de la population-plus de 800 personnes, y compris les femmes et les enfants, dans des conditions abominables). Nous savons, en effet, qu’un des principaux responsables nazis, connu du gouvernement allemand, a pu vivre une retraite paisible outre Rhin. Nous pouvons ajouter également une attitude manquant de clarté quant à la décolonisation de l’Algérie. Nous avons tous en tête sa phrase empoisonnée « je vous ai compris ». Inutile de revenir sur l'abandon honteux des harkis livrés à la barbarie des nationalistes algériens.

Pour autant le général de Gaulle, au regard de l’ensemble de son engagement, reste malgré tout un grand homme et sera le seul président d’une république francaise qui ne pourra pas être placé dans la catégorie des collabos maçonniques anti-France. En cela, il est l'exception qui confirme la règle.

Le général de Gaulle aura eu cette intelligence quasi mystique d’avoir refusé la défaite de 1940. Alors qu’à l’époque tout le monde croyait que l’Allemagne allait gagner la guerre pour établir son Reich de « mille ans » le général a fait une sorte de pari platonicien, il a privilégié la vérité sur la réalité. La réalité c’était quoi ? Une Allemagne toute puissante et invincible qui occupait une grande partie de l’Europe et qui, cela ne devait être qu’une question de temps, occuperait aussi bientôt la Grande Bretagne. La vérité, en revanche, était un acte de foi ; La vérité, c’était que la France éternelle Fille aînée de l’Eglise, ne pouvait pas, essentiellement, perdre contre les barbares nazis, qui fondaient leur projet civilisationnel (ou plutôt leur projet de rupture de civilisation « Zivilisationsbruch ») sur la haine des races et donc qui se trouvaient ainsi en opposition frontale avec l’esprit de l’Evangile. In fine, le général de Gaulle aura eu raison, la vérité a triomphé de la réalité. La France, aidée (par la volonté de Dieu) par les alliés, a malgré tout triomphé.

Le général de Gaulle aura eu aussi la clairvoyance, même si l’historiographie maçonnique fait tout pour que cela soit occulté, de baser la réconciliation franco-allemande sur une foi commune catholique entre lui et le chancelier Adenauer. Cela aussi a fonctionné. N’oublions pas qu’à l’ origine, le projet européen était, pour beaucoup, aussi un projet chrétien. Nous connaissons tous la foi catholique d’une personne comme Robert Schumann qui malgré ses manquements était un fervent catholique.

Si plus tard l’idée européenne a été dévoyée, polluée et torpillée par la franc-maçonnerie et les lobbys de la culture de mort, cela est une autre histoire. Il serait injuste d’en rendre responsables tous les pères fondateurs de la communauté Européenne. Il serait imbécile de mettre tout le monde dans le même sac.

Enfin, après la guerre, le général de Gaulle, qui en réalité était royaliste, a effectivement pris contact avec les Orléans (les Bourbons étant hélas en Espagne), pour rétablir le retour à la monarchie catholique. Si, comme d’habitude dans l’histoire de notre pays, les Orléans n’ont pas été à la hauteur, cela est un autre débat et ne saurait être incriminé à de Gaulle.

Merci Mon Général, reposez en paix et soyez assuré de nos prières.
Vive la France, Fille ainée de l’Église, vive le Roi !
Oui, De Gaulle a vu juste la plupart du temps, y compris sur l'Algérie.
Il a rendu à la France sa grandeur.
Paul1977 and 4 more users like this.
Paul1977 likes this.
Moncoeurimmaculétriomphera likes this.
Vive le Roi likes this.
Etienne bis likes this.
gerard57
C'est vrai, la République n'est pas le régime qu'il faut à la France. Vive le Christ, vrai Roi de France !
L'expression "Christ Roi" m'a toujours génée. Voici pourquoi: „Le Christ Roi de France“ : L’expression, est-elle blasphèmatoire?
ne nous laissez pas succomber and one more user like this.