Clicks1.3K
en.news
22

Daleiden Prosecution: The Dirt Comes to Light

The two pro-life heros, David Daleiden and Sandra Merritt, are presently on trial in San Francisco for having produced videos exposing Planned Parenthood illegaly trying to sell body parts of aborted children.

The Planned Parenthood employees were never prosecuted, but the two whistle-blowers were charged for “violating California’s laws against wire-tapping.”

Jesse Johnson (TheCrippleGate,com, September 12) shows that the prosecution was “politically driven.”

Los Angeles Police refused to accept a criminal complaint against Daleiden and Merritt, but Planned Parenthood influenced Obama’s US Attorney General Loretta Lynch who ordered it.

California prosecutors even let Planned Parenthood see and edit the search warrant to be served on Daleiden.

On the warrant, California law allowing wire-tapping to uncover crime evidence was edited. So, the judge who signed off on it, didn’t have the full text of the law in front of him.

During the hearings, one of the filmed abortionists admitted under oath that Daleiden’s video were not doctored. However, when the stories broke, Planned Parenthood claimed the videos were “deceptively edited.”

The ongoing hearings were so embarrassing for the prosecution that it asked the judge to give the defense a gag order prohibiting them from sharing on social media what was happening in the court room.

The judge refused and gave the prosecution an admonition about the importance of public courts.

Nevertheless, Twitter and Facebook, at the service of Planned Parenthood, suspending Daleiden’s accounts for “sharing confidential court proceedings.”
Le procès de Daleiden : La saleté se fait jour

Les deux héros pro-vie, David Daleiden et Sandra Merritt, sont actuellement jugés à San Francisco pour avoir produit des vidéos exposant Planned Parenthood en train de vendre illégalement des parties du corps d'enfants avortés.

Les employés du Planning des naissances n'ont jamais été poursuivis, mais les deux dénonciateurs ont été accusés d'« …More
Le procès de Daleiden : La saleté se fait jour

Les deux héros pro-vie, David Daleiden et Sandra Merritt, sont actuellement jugés à San Francisco pour avoir produit des vidéos exposant Planned Parenthood en train de vendre illégalement des parties du corps d'enfants avortés.

Les employés du Planning des naissances n'ont jamais été poursuivis, mais les deux dénonciateurs ont été accusés d'« avoir enfreint les lois californiennes contre les écoutes téléphoniques ».

Jesse Johnson (TheCrippleGate,com, 12 septembre) montre que l'accusation était « politique ».

La police de Los Angeles a refusé d'accepter une plainte pénale contre Daleiden et Merritt, mais Planned Parenthood a influencé Loretta Lynch Attorney le général américain d'Obama, qui l'a ordonnée.

Les procureurs californiens ont même laissé Planned Parenthood voir et modifier le mandat de perquisition à signifier à Daleiden.

En vertu de ce mandat, la loi californienne autorisant l'écoute électronique pour découvrir des preuves de crimes a été modifiée. Donc, le juge qui l'a signé n'avait pas le texte intégral de la loi sous les yeux.

Au cours des audiences, l'un des avorteurs filmés a admis sous serment que la vidéo de Daleiden n'avait pas été trafiquée. Cependant, lorsque les histoires ont été publiées, Planned Parenthood a prétendu que les vidéos avaient été « montées de façon trompeuse ».

Les audiences en cours étaient si embarrassantes pour l'accusation qu'elle a demandé au juge de donner à la défense une ordonnance de bâillon lui interdisant de partager sur les médias sociaux ce qui se passait dans la salle d'audience.

Le juge a refusé et a donné à l'accusation un avertissement sur l'importance des tribunaux publics.

Néanmoins, Twitter et Facebook, au service de Planned Parenthood, ont suspendu les comptes de Daleiden pour « partage de procédures judiciaires confidentielles ».

[Tout étant renversé sous l'Antéchrist, il n'est pas étonnant de voir des procès de ce genre, et on en verra bien d'autres et de pires...]
It is long past time for the Department of Justice to take down Twitter, Facebook, Google, et al to protect us all, the opposition of Lynch, Harris, Newsom, Obama and their partner in homicide, Planned Parenthood, notwithstanding.
cheaperbydedozen and one more user like this.
cheaperbydedozen likes this.
GTVisrockin likes this.
Jungerheld likes this.