Langue
Clics
1 k
fr.news 1 1

L'archevêque Paglia ne dit pas la vérité

Le 13 juin, la liste des nouveaux membres de l'Académie pontificale pour la vie de l'archevêque Vincenzo Paglia a provoqué un scandale, car on trouve parmi les nouveaux membres des apologistes de l'avortement comme le pasteur anglican Nigel Biggar.

Paglia a essayé de se justifier en affirmant dans une interview avec Vatican Insider, que Biggar n'avait (au moins) jamais déclaré ses positions pro-avortement sur papier. La Nuova Bussola Quotidiana parle d'un "mensonge". En mars 2015, Biggar a déclaré dans un article pour le Journal of Medical Ethics qu'il ressentait de la compassion pour les enfants et "d'une manière discutable" pour les fœtus, "au moins au-delà d'un certain point de leur développement".

Paglia a également affirmé que, en ce qui concerne la fin de la vie, Biggar "occupe une position qui coïncide absolument avec la foi catholique". La Bussola Quotidiana le contredit à nouveau. Dans son livre "Destiner à tuer. L'éthique du suicide et de l'euthanasie" (2004), Biggar distingue une vie "biologique" et une vie "biographique" et admet la possibilité d'une euthanasie non volontaire pour les personnes qui sont réduites à une "vie biologique".

Un autre membre pro-avortement de l'Académie est Katarina Le Blanc, professeur de recherche clinique sur les cellules souches à l'Institut suédois Karolinska. Elle travaille avec des cellules souches humaines dérivées d'embryons tués.

Image: Vincenzo Paglia, #newsSoizcdlzhe
Votre commentaire
fr.news a mentionné cette publication dans L'archevêque Paglia est un menteur : confirmation officielle de l'existence d'une commission.
Katarina Le Blanc ,ne TRAVAIL pas Elle BRICOLE le VIVANT qui appartient a DIEU ,misérable personnage .