Clicks425

CHRONIQUE HUMORISTIQUE de VALLI - 24 -

Album ACTU
>>> Le CAS d'un PAPE HÉRÉTIQUE : comme François l'est, concluez !

* * *


Les BONS HOMMES aux BONS ENDROITS - 24 -

Bonjour et bienvenue !

Comme vous l’avez peut-être remarqué, à l’occasion du ramadan entre de nombreux hommes juste au bon endroit, ce fut un ramadaneggiare avec un grand enthousiasme. C’est le cas à Pinerolo, où les Églises catholique et vaudoise, comme nous l’apprend un communiqué spécial, ont ouvert « leurs espaces aux croyants de confession musulmane, leur permettant ainsi de pratiquer leurs rites dans des lieux appropriés ». En fait, ça va sans dire [en français dans le texte], « la coexistence de cultures et de religions différentes est une richesse et le dialogue est la voie » etcetera etcetera.

N’est-ce pas magnifique ? D’autant plus que de nombreuses mosquées ont ouvert leurs portes aux chrétiens et aux fidèles d’autres religions pour prier.

Qu’est-ce à dire ? Que vous ne savez pas qu’il y a des mosquées qui ont déjà fait quelque chose de ce genre ? Eh bien, tu es vraiment une coquille vide, une vieille tête lourde de ragots et un idolâtre graisseux et onctueux. Comment pouvez-vous rester indifférents à l’appel au dialogue et à l’inclusion ? C’est une bonne chose que tant de bons hommes aux bons endroits, et tant de bonnes femmes au bon endroit, nous montrent la voie !

Et allons à Arezzo, où, le 18 mai dernier, Benoît Cairoli a célébré son 150e anniversaire avec une conférence à laquelle l’archevêque était également présent.

Qu’est-ce à dire ? Qui peut bien être Benoît Cairoli ? Rien à voir avec Saint Benoît ou avec le Pape Benoît. Non, c’est une loge. Oui, précisément la loge maçonnique, qui, après avoir célébré le siècle et demi de vie, a bien pensé d’organiser, en plus d’une réunion « de nature interne » (secrète, en bref) aussi une conférence avec la participation assidue de Son Excellence l’Archevêque en personne (comme dirait Catarella).

Titre de la rencontre : Loggia Benedetto Cairoli n°119, 1869-2019, 150 ans de travail pour la perfection de l’homme. Quelle merveille ! Et comme c’est beau de voir le Grand Maître à côté de l’Archevêque, qui a souligné à juste titre qu’ « il y a des valeurs partagées entre l’Église et la Franc-Maçonnerie, comme le respect, la solidarité, le dialogue ».

Qu’est-ce à dire ? Que l’Église catholique a condamné à maintes reprises la franc-maçonnerie ? Écoute, je perds patience avec toi. Vous êtes vraiment de vains papillons de fanfaronnades pourris dans votre cœur, affaiblis au point de se décomposer. Comment ne pas apprécier l’effort de dialogue avec tous au nom de ce qui unit et non de ce qui divise ?

Eh bien. Nous voici maintenant à Bergame, où se trouve un hôpital, du nom d’un pape (Jean XXIII), dans lequel se trouve une « salle multiculturelle », qui serait un lieu de prière pour tous les fidèles de toutes religions. Sauf qu’après avoir franchi le seuil de la salle multiculturelle (« Chapelle Interreligieuse » est écrit sur le panneau, pour éviter les malentendus), le "multi" disparaît et reste un culte unique : celui de l’Islam. Voir, c’est croire.

La salle multiculturelle est en fait une petite mosquée, avec des lavabos pour les ablutions rituelles, des tapis et tout ce dont les musulmans ont besoin pour prier.

Qu’est-ce à dire ? Et comment prient les autres ? Allez, ne soyez pas les momies de musée au cœur noir habituelles, les restaurateurs idéologiques triomphalistes. La réponse, à la lumière du dialogue, de l’inclusion, du multiculturalisme et ainsi de suite, est très simple : les autres s’en sortent.

Bien, bien, bien, bien. Maintenant, il y aurait beaucoup d’autres informations sur notre belle Italie. Mais je voudrais aller en Argentine, où un médecin a été condamné pour avoir empêché un avortement et sauvé un enfant qui a été adopté.

Le docteur Leandro Rodríguez Lastra, spécialiste en gynécologie et obstétrique, a été reconnu coupable d’avoir empêché un avortement après avoir décidé de sauver la vie d’un enfant à naître dont la mère avait pris un comprimé pour un avortement.

Après trois jours de discussions au Tribunal de Rio Negro, le juge Álvaro Meynet a déclaré M. Rodríguez coupable d’avoir manqué à ses devoirs de fonctionnaire. Je propose au juge Meynet l’attribution immédiate du titre d’homme juste au bon endroit, avec mention spéciale (summa cum laude).

Et maintenant de retour en Italie, où est sorti un livre pour enfants qui mérite d’être mentionné. C’est ce qu’on appelle les contes de fées extraordinaires pour les familles non ordinaires, et dans les contes de fées en question, on trouve, par exemple, Amira, avec deux papas fantastiques, Papino et Papone ; Levante, Ondino et leurs deux mères pirates ; Xaho, un elfe adopté par deux épaulards (hommes) ; un magicien (Mikail) qui se sent comme une sorcière et devient Amy. Bref, « dix contes de fées pour dire aux enfants que toutes les familles sont magiques ! »

Qu’est-ce à dire ? Pauvres enfants ?

Allez, ne soyez pas des idéologues chrétiens superficiels et rigides aux visages inflexibles, des fossoyeurs pessimistes, autoritaires et grincheux, des fêlés désillusionnés, des chrétiens désabusés, des tristounets aux visages de cornichons qui s’effraient de tout. Ouvrez-vous pour de bon. Et sois un peu magique toi-même !

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Audio à télécharger : "Le CHAPELET quotidien récité avec vous !"

* Le ROSAIRE : MÉTHODE & EXPLICATION en CANTIQUE par St Louis-Marie Grignion de Montfort (PDF illustré de 12 pages) *

>>> Le Ciel ouvert par les TROIS AVE MARIA du matin et du soir
& La NEUVAINE EFFICACE