Clicks571

A28b. À St Pie V (2) (cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

AJPM
1
AJPM555 Intégral Montfort-Cantiques / Chaîne YouTube : Chapelet récité / www.montfortajpm.sitew.fr / Compositeur-interprète : Gilbert Chevalier (aveugle). N'hésitez pas à télécharger. [AJPM554…More
AJPM555 Intégral Montfort-Cantiques / Chaîne YouTube : Chapelet récité / www.montfortajpm.sitew.fr / Compositeur-interprète : Gilbert Chevalier (aveugle). N'hésitez pas à télécharger. [AJPM554-AJPM556] Intégral Ave Maria / Le Ciel ouvert par les 3 Ave Maria

Autre version

Voir paroles dans commentaire ci-dessous

***************************************

LE BON CHAPELET

Prenez votre chapelet
Et souvent le récitez

www.youtube.com/watch
Ou bien le psalmodiez
www.youtube.com/watch
Ou encore le chantez :
www.youtube.com/watch
Un chapelet bien récité
www.youtube.com/watch
Ou chanté ou psalmodié
www.youtube.com/watch
Et bien intentionné
Est un bon chapelet !


Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen
(31/10/2014)

***************************************

PROPHÉTIE DE SAINT FRANÇOIS D'ASSISE :

« Ayant convoqué ses frères peu de temps avant de mourir, il les avertit des tribulations futures, disant :
« Mes frères, agissez avec force, ayez de la fermeté et soyez dans l’attente du Seigneur. Une grande époque de tribulations et d’affliction est imminente dans laquelle de grands périls et des embarras temporels et spirituels pleuvront, la charité d’un grand nombre se refroidira et l’iniquité des méchants surabondera. Le pouvoir des démons sera plus grand que d’ordinaire, la pureté immaculée de notre congrégation religieuse et des autres sera flétrie, au point que très peu parmi les chrétiens voudront obéir au vrai Souverain Pontife et à l’Église Romaine avec un cœur sincère et une charité parfaite. Au moment décisif de cette crise, un personnage non canoniquement élu, élevé à la Papauté, s’efforcera avec adresse de communiquer à beaucoup le poison mortel de son erreur. Alors les scandales se multiplieront, notre congrégation religieuse sera divisée, plusieurs parmi les autres seront complètement détruites, parce que leurs membres ne s’opposeront pas mais consentiront à l’erreur. Il y aura tant et de telles opinions et divisions dans le peuple, et chez les religieux et chez les clercs que si ces jours mauvais n’étaient abrégés, comme l’annonce l’Évangile, même les élus tomberaient dans l’erreur (si cela se pouvait), si dans un tel ouragan ils n’étaient protégés par l’immense miséricorde de Dieu. Alors notre Règle et notre manière de vivre seront attaquées très violemment par certains. D’effroyables tentations surviendront. Ceux qui auront été très éprouvés en bien recevront la couronne de vie. Malheur éternel à ceux qui s’attiédiront en mettant leur seule espérance dans leur vie de religion, qui ne résisteront pas fermement aux tentations permises pour l’épreuve des élus. Ceux qui dans la ferveur de l’esprit s’attacheront à la piété avec charité et le zèle de la vérité, recevront des persécutions et des injures comme désobéissants et schismatiques. Car leurs persécuteurs aiguillonnés par les esprits mauvais diront que c’est faire un grand hommage à Dieu de tuer et de faire disparaître de la terre des hommes si mauvais. Alors le Seigneur sera le refuge des affligés et il les sauvera parce qu’ils auront espéré en lui. Et alors, pour se conformer à leur Chef, ils agiront selon la Foi et ils choisiront d’obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes, gagnant par la mort la vie éternelle. Ne voulant pas consentir à l’erreur et à la perfidie, ils ne craindront absolument pas la mort. Alors la vérité sera tenue dans le silence par certains prédicateurs alors que d’autres la foulant aux pieds la nieront. La sainteté de vie sera tenue en dérision par ceux qui la professent extérieurement, c’est pourquoi Notre-Seigneur Jésus-Christ leur enverra non pas un digne pasteur, mais un exterminateur. » »

(Traduction littérale du texte latin figurant dans les très officielles « Opera omnia » de saint François d’Assise, imprimerie de la bibliothèque ecclésiastique, Paris 1880, colonne 430)

***********************************************************
AJPM
* * * AM18. Le Chapelet récité * * *

1- Que la terre s’unisse aux cieux,
Que tout canonise en tous lieux
Les vertus du grand Pie !
Rien de petit où tout est grand,
Où tout étonne, où tout surprend.
Je ne sais si l’on me comprend,
Mais j’ai l’Église pour garant,
Et sa très sainte vie.

2- Grand en sa naissance, en son lieu,
Plus grand en ce qu’il tient de Dieu
Qu’en ce qu’il a de l’homme.
Il étai…
More
* * * AM18. Le Chapelet récité * * *

1- Que la terre s’unisse aux cieux,
Que tout canonise en tous lieux
Les vertus du grand Pie !
Rien de petit où tout est grand,
Où tout étonne, où tout surprend.
Je ne sais si l’on me comprend,
Mais j’ai l’Église pour garant,
Et sa très sainte vie.

2- Grand en sa naissance, en son lieu,
Plus grand en ce qu’il tient de Dieu
Qu’en ce qu’il a de l’homme.
Il était grand lorsqu’il vivait,
Aucun des grands ne l’égalait,
Et tout à ses pieds s’abattait
Quand on savait ce qu’il était :
Un évêque de Rome !

3- Un Vicaire de Jésus-Christ,
Un organe du Saint-Esprit
D’où sortaient des oracles,
Un flambeau brûlant et brillant
Qui brûlait tout dans l’Occident,
Et qui brillait jusqu’en Orient,
Dont l’éclat était si puissant
Que tout criait : miracles !

4- Avec son Rosaire à la main,
Il battait les Turcs et païens
De son propre oratoire !
Ce Moïse tout merveilleux
Était sur terre et dans les cieux
Pour lancer des traits rigoureux
Qui foudroyaient ces orgueilleux
Et nous donnaient victoire !

5- Voyez ces vaisseaux fracassés,
Ces Turcs noyés et renversés,
Au Golfe de Lépante ;
Voyez ces autres vaisseaux pris,
Quinze mille esclaves repris,
Près de cent mille Turcs soumis :
Saint Pie a fait ce grand débris
Par sa prière ardente !

6- Oh ! l’homme de fer et de feu,
De feu du pur amour de Dieu,
De fer contre soi-même !
C’était un feu lorsqu’il priait,
Qu’il parlait ou qu’il agissait ;
C’était un fer lorsqu’il souffrait,
Et lorsqu’il se mortifiait :
En tout, grand et suprême !

7- C’est un modèle général
De l’évêque et du cardinal,
Et même du Saint-Père.
Les princes et les religieux,
Petits et grands, jeunes et vieux,
N’ont qu’à jeter sur lui les yeux
Pour savoir le chemin des cieux.
Chose extraordinaire !

8- Oui, les religieux ont en lui
Le détachement sans appui
Et l’humble obéissance ;
Les souverains, l’humilité ;
Les évêques, la charité ;
Les cardinaux, la fermeté ;
Les Papes, la fidélité,
Et chacun, la prudence.

9- Saints pénitents, voulez-vous voir
La pénitence et son pouvoir ?
Un Pape tout en larmes
Prosterné devant son Sauveur,
Le cœur tout brisé de douleur,
Pour rendre son peuple vainqueur,
Pour calmer Dieu dans sa fureur
Et lui ravir les armes !

10- Ne craignez point, pauvre orphelin,
C’est votre appui, c’est votre pain
Dans ses grandeurs sublimes ;
Aveugles, c’est votre bâton ;
Prisonniers, c’est votre rançon ;
Pauvres gens, c’est votre maison ;
Pénitents, c’est votre pardon,
Si vous pleurez vos crimes.

11- Dans son palais, quel règlement,
Et quel désintéressement
Dans les biens de l’Église !
Afin de réformer les mœurs,
Combien détruisit-il d’erreurs ?
Combien d’abus, combien d’horreurs
Chassa-t-il de Rome, et des cœurs !
L’Histoire en est surprise.

12- J’admire moins sa dignité
Que sa profonde humilité
Au sommet de la gloire.
Il fuit la gloire, elle le suit ;
On le fait Pape, il tremble, il fuit,
On le voit pleurer jour et nuit.
C’est un flambeau qui brûle et luit,
Lui seul ne le peut croire.

13- Si nous pouvions ouvrir son cœur,
Ce grand royaume du Sauveur,
Ce riche sanctuaire,
Nous y verrions de grands secrets,
Le doux repos et cette paix
Que Dieu communique aux parfaits,
Et surtout nous verrions les traits
De Jésus et sa Mère.

14- Grand Pasteur, conduit du Seigneur
De la grandeur à la grandeur,
De l’Église, la tête :
Préservez vos brebis des loups
Qui sont déguisés parmi nous ;
Priez, intercédez pour tous,
Enfin attirez-nous à vous
Dans la gloire où vous êtes.