Clicks877

Les commandements de Dieu et de l’Église (cantique traditionnel)

JMJ253 VII- La Mission / Le CHAPELET récité / www.montfortajpm.sitew.fr / Interprète : Jean-Myriam Chevalier. N'hésitez pas à télécharger. [JMJ252-JMJ254] Intégral Montfort-Cantiques / Le Ciel …More
JMJ253 VII- La Mission / Le CHAPELET récité / www.montfortajpm.sitew.fr / Interprète : Jean-Myriam Chevalier. N'hésitez pas à télécharger. [JMJ252-JMJ254] Intégral Montfort-Cantiques / Le Ciel ouvert par les 3 Ave Maria / Version percussions des plages 16 & 17 du CD "La Mission"

Voir vidéo

PAROLES dans commentaire ci-dessous

& en PDF ici : www.sitew.com/…/cu6zd-Les_Comma…

Voir aussi :
1- "Un Dieu vient se faire entendre"
2- "Marchons au combat, à la gloire"
3-
"Prier, c'est un bonheur"


Du même interprète : XV- Chants traditionnels (Jean-Myriam Chevalier interprète)

*****************************************

C’est par l’Ave Maria,


LE BON CHAPELET
Prenez votre chapelet
Et souvent le récitez

www.youtube.com/watch
Ou bien le psalmodiez
www.youtube.com/watch
Ou encore le chantez :
www.youtube.com/watch
Un Chapelet bien récité
www.youtube.com/watch
Ou chanté ou psalmodié
www.youtube.com/watch
Et bien intentionné
Est un bon Chapelet !


Que tu te sauveras !

*****************************************


NOTRE-DAME du PERPÉTUEL-SECOURS

"À Notre-Dame du Perpétuel-Secours" (poésie de Ste Thérèse de l'Enfant-Jésus)

Notre-Dame du Perpétuel-Secours,
Oh ! secourez-nous tous les jours,
Car vous êtes un secours perpétuel
Envers nous, pauvres mortels.
« Je vous secourrai volontiers
Si point vous ne m'abandonnez,
Car si moi l'on abandonne,
L'on ne trouve plus personne.
Mais pour qui me prie tous les jours,
Je suis son perpétuel secours.
Ma tendresse ne tarit jamais
Envers tous mes pauvres enfants
Qui sont à mes pieds, me priant :
Et voilà bien ce qui me plaît. »
Mais aussi que faut-il faire
Pour vous aimer et vous plaire ?
« Imitez-moi, voilà tout
Ce que je demande aujourd'hui de vous. »
Vous prier et vous imiter,
Nous le ferons donc tous les jours ;
Et en échange, soyez
Notre perpétuel secours.
« Je suis bien aise que vous vouliez
M'aimer, me prier et m'imiter.
Persévérez donc, chers enfants,
Et je vous secourrai à tout instant. »
Mais secourez aussi l'Église
Qui en a un si grand besoin.
« Je la sauverai à la fin :
C'est là une chose promise. »
Louange, action de grâces et gloire
À Notre-Dame des Victoires
Qui nous protège tous les jours,
Notre-Dame du Perpétuel-Secours.


Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen

*****************************************
* AM18. Le Chapelet récité *

C
OMMANDEMENTS DE DIEU

1- Un seul Dieu tu adoreras
Et aimeras parfaitement.
Dieu en vain tu ne jureras,
Ni autre chose également.

R./ Et pense qu'il faut graver dans ton cœur,
Pour faire ton bonheur,
La sainte Loi du Créateur.


2- Les dimanches tu garderas
En servant Dieu dévotement.
Tes père et mère honoreras
Afin de vivre longuement.

3- Homicide point ne …
More
* AM18. Le Chapelet récité *

C
OMMANDEMENTS DE DIEU

1- Un seul Dieu tu adoreras
Et aimeras parfaitement.
Dieu en vain tu ne jureras,
Ni autre chose également.

R./ Et pense qu'il faut graver dans ton cœur,
Pour faire ton bonheur,
La sainte Loi du Créateur.


2- Les dimanches tu garderas
En servant Dieu dévotement.
Tes père et mère honoreras
Afin de vivre longuement.

3- Homicide point ne seras,
De fait ni de consentement.
De la luxure tu fuiras
Tous les plaisirs fidèlement.

4- Le bien d'autrui tu ne prendras
Ni ne retiendras sciemment.
Faux témoignage ne rendras,
Et ne mentiras nullement.

5- Honteux désirs tu banniras
Loin de ton cœur sévèrement.
Biens d'autrui ne convoiteras
Pour les avoir injustement.

COMMANDEMENTS DE
L’ÉGLISE

1- Les Fêtes tu sanctifieras
Qui te sont de commandement.
Les dimanches messe entendras,
Et les Fêtes pareillement.

R./ Et pense qu'il faut graver dans ton cœur,
Pour faire ton bonheur,
La sainte
Loi du Créateur.

2- Tous tes péchés confesseras
À tout le moins une fois l'an.
Ton Rédempteur tu recevras
Au moins à Pâques humblement.

3- Quatre-temps, veilles, jeûneras,
Et le carême entièrement.
Vendredi, chair ne mangeras,
Ni jours défendus mêmement.