Clicks607

La Tranchée des espoirs (2003)

shazam
2
Juin 1918. A la suite d'un bombardement, dans un bout de tranchée, six soldats français sont coupés du reste du front. En face d'eux, à une cinquantaine de mètres, six soldats allemands, eux aussi …More
Juin 1918. A la suite d'un bombardement, dans un bout de tranchée, six soldats français sont coupés du reste du front. En face d'eux, à une cinquantaine de mètres, six soldats allemands, eux aussi provisoirement coupés du reste de leur armée. Entre les deux tranchées, un énorme obus qu'il va falloir désamorcer.

Malgré un gradé va-t-en guerre, qui rêve de médailles et deux brutes qui ne pensent qu'à s’entre-tuer, une trêve s'instaure entre les deux camps. Ils vont apprendre à se connaître, autour de l'unique point d'eau.

Tout près de là, dans une ferme à moitié détruite, une femme attend, elle aussi, la fin de la guerre et le retour de son homme. Heureuse de sortir de son isolement, elle offre à ces soldats, au-delà de leur nationalité, un repas autour d'une table, un peu d'amitié et de réconfort...
shazam
Le poème que lit le lieutenant, et intitulé L’adieu,
est un poème de Guillaume Apollinaire (1880-1918).

J’ai cueilli ce brin de bruyère
L’automne est morte souviens-t’en
Nous ne nous verrons plus sur terre
Odeur du temps brin de bruyère
Et souviens-toi que je t’attends
Thierry73 likes this.
shazam
Une fable humaniste d'un réalisme poignant, servie par des acteurs magnifiques.

Les incroyables scènes de fraternisation entre soldats français et allemands inspirées de faits authentiques constituent la clé de voûte de cette parabole à forte charge émotive et symbolique.

"Mon grand-père maternel, immigré grec, fut combattant français en 1914. Il perdit une jambe. Un jour, alors que je me …More
Une fable humaniste d'un réalisme poignant, servie par des acteurs magnifiques.

Les incroyables scènes de fraternisation entre soldats français et allemands inspirées de faits authentiques constituent la clé de voûte de cette parabole à forte charge émotive et symbolique.

"Mon grand-père maternel, immigré grec, fut combattant français en 1914. Il perdit une jambe. Un jour, alors que je me promenais avec ma grand-mère, son épouse, elle s'est mise à prier en allemand devant un monument aux morts. Elle m'a ensuite raconté qu'elle était de Mulhouse et que son frère Willy, mobilisé dans l'armée allemande, avait été tué à 18 ans d'une balle dans la tête. Toute sa vie, inconsolable, elle pria pour ce frère aîné. J'avais donc, dans ma propre famille, des combattants des deux camps. Voilà pourquoi j'ai voulu faire un film sur la fraternisation", explique Jean-Louis Lorenzi le réalisateur du film.

Le téléfilm La Tranchée des espoirs a obtenu le prix du meilleur scénario aux rencontres internationales de télévision de Reims en 2004.
(allociné)
Thierry73 likes this.