Tous frères
1
"C'était très compliqué, car j'étais une boule de souffre, de douleur, parce que véritablement j'étais mort psychologiquement. Quand je me promenais dans la rue et que j'apercevais un signe de vie, le soleil qui brille par exemple, je me disais : c'est n'est pas possible car tu es mort, j'avais un fusible qui explosait dans la tête. Les signaux de vie ont commencé à réapparaître un mois, deux …More
"C'était très compliqué, car j'étais une boule de souffre, de douleur, parce que véritablement j'étais mort psychologiquement. Quand je me promenais dans la rue et que j'apercevais un signe de vie, le soleil qui brille par exemple, je me disais : c'est n'est pas possible car tu es mort, j'avais un fusible qui explosait dans la tête. Les signaux de vie ont commencé à réapparaître un mois, deux mois après : une bonne tomate qui a du goût, des choses toutes bêtes comme aller dans une piscine."

Rescapé des attentats du 11 septembre 2001 : "J'aurais dû mourir 50 fois ce jour-là"

20 ans après les attentats du 11 septembre, nous avons retrouvé un rescapé, Bruno Dellinger, un chef d'entreprise français, dont le bureau se …
shazam
Merci pour le témoignage de ce monsieur. Et sa parole, est pleine.