Un cardinal demande à François d'arrêter les homosexualistes belges

Le cardinal Willem Eijk d'Utrecht, Pays-Bas, a publié le 27 septembre une déclaration contre la "liturgie" des évêques flamands pour les concubinages homosexuels sur LaNuovaBq.it

Il écrit que c'est la première fois qu'une conférence épiscopale "permet" de telles "bénédictions" et que cela se base sur Amoris Laetitia. Cependant, Eijk explique que la signification du terme "discernement" utilisé par AL est "que les personnes dans une relation irrégulière sont amenées à comprendre quelle est la vérité sur leur relation".

En d'autres termes, "elles en viennent à comprendre que leur relation viole l'ordre créé par Dieu et est donc moralement inacceptable." Eijk énumère cinq objections au texte de la "bénédiction" :

1. La prière dans laquelle les couples homosexuels "s'engagent" l'un envers l'autre est similaire à une cérémonie de mariage.

2. Les situations qui sont mauvaises d'un point de vue moral ne peuvent pas être bénies. La grâce de Dieu n'illumine pas le chemin du péché.

3. Le texte contredit la déclaration de la Congrégation pour la doctrine de la foi de février 2021.

4. Le texte fait dire aux homosexuels "par ta parole nous vivrons" alors que la Parole de Dieu qualifie les actes homosexuels de péché.

5. Si les concubinages homosexuels peuvent être "bénis", il en va de même pour un homme et une femme qui vivent ensemble sans être mariés.

Eijk exprime l'espoir absurde "que les évêques flamands seront bientôt invités par les milieux ecclésiastiquement compétents à retirer leur déclaration et qu'ils se conformeront à cette demande."

#newsQjcjrzdtfv

Virginie Fortin shares this
232
Cardinal Eijk : Les bénédictions accordées aux personnes de même sexe sapent l'enseignement de l'Église sur le mariage et l'éthique sexuelle
AveMaria44
Mais il les promeut et les encourage partout.....