Clicks593
Roy-XXIII
5
100 ans de laïcité 50 ans de gauchisme 40 ans de SOS racisme 30 ans de canal...
Turenne
On croit voir un robot.
Panetier
Ce qu'il faut aux jeunes, c'est une bonne éducation chrétienne, du travail et progressivement le sens des responsabilités...
Ce sont de bons parents, de bons prêtres, et de bons éducateurs dont nous avons besoin.
Que ce jeune maniéré et quelque peu désaxé tombe sur de vrais maîtres et on pourra en faire un homme sinon il sera un consommateur à la mode du monde satanisé.
youtube.com/watch?v=7GN…More
Ce qu'il faut aux jeunes, c'est une bonne éducation chrétienne, du travail et progressivement le sens des responsabilités...
Ce sont de bons parents, de bons prêtres, et de bons éducateurs dont nous avons besoin.
Que ce jeune maniéré et quelque peu désaxé tombe sur de vrais maîtres et on pourra en faire un homme sinon il sera un consommateur à la mode du monde satanisé.
youtube.com/watch?v=7GNjOftQo3E
Catholique et Français
Petite ordure raciste ! Et en plus, il en est fier, ce tube digestif à pattes dont les seuls soucis sont manifestement alimentaires ! Plus animal, tu peux pas... Sinon, grimé comme il est, y-a un bon turbin qui l'attend dans les bordels d'ados et de petits garçons du Maghreb ou du Moyen Orient. Saloperie, va !
Roy-XXIII
100 ans de laïcité
50 ans de gauchisme
40 ans de SOS racisme
30 ans de canal +
20 ans de Yann Barthès
10 ans d'indigenisme
Donnez nous juste 48h de moyen-âge et on sauve ce turbodhimmi et la France.
Papacito - Roi des Wisigoths
Catholique et Français
Il a pas l'air triste, le "Papacito" ! Y-a rien de plus méchant et plus hargneux qu'un gauchiste qui se réveille, qui se rend compte qu'on s'est servi et foutu de lui toute sa vie et qui passe enfin de notre bord. Je me rappelle que l'abbé de Nantes racontait qu'il avait eu une conversation après guerre avec un gauchiste dans une banlieue rouge où il était curé; le stalinien ou le trotskiste lui …More
Il a pas l'air triste, le "Papacito" ! Y-a rien de plus méchant et plus hargneux qu'un gauchiste qui se réveille, qui se rend compte qu'on s'est servi et foutu de lui toute sa vie et qui passe enfin de notre bord. Je me rappelle que l'abbé de Nantes racontait qu'il avait eu une conversation après guerre avec un gauchiste dans une banlieue rouge où il était curé; le stalinien ou le trotskiste lui lançait : "Vous, on ne vous craint pas; vous n'êtes rien ! Les seuls dont nous pourrions avoir peur sont les nôtres qui passent chez vous !"