07:02
Clicks127
religions
baptême et pénitence avec sous-titrage disponible pour malentendants et transcription Loué soit Jésus-Christ, Sa paix soit avec vous ! Par le baptême, Dieu nous associe à la mort et à la résurrection …More
baptême et pénitence avec sous-titrage disponible pour malentendants et transcription

Loué soit Jésus-Christ, Sa paix soit avec vous ! Par le baptême, Dieu nous associe à la mort et à la résurrection
de Jésus-Christ. C'est ce que nous lisons par exemple dans l'épître aux Colossiens au chapitre 2 verset 12.
"Enseveli avec Jésus lors du baptême, vous en êtes aussi ressuscité avec Lui parce que vous avez cru en la force
de Dieu qui a ressuscité Jésus d'entre les morts. Vous qui étiez morts par suite de vos fautes et de chair
incirconcise, Dieu vous a fait revivre avec Lui. Il nous a par donné toutes nos fautes. Colossiens 2.12.
Si Dieu nous a pardonné toutes nos fautes dans la mort de Jésus qui a tout effacé, cela ne signifie par pour autant
que nous puissions continuer à pécher. Si nous sommes unis à la mort et à la résurrection de Jésus, par notre
baptême, c'est pour que avec Lui nous mourrions à cette nature pécheresse héritée d'Adam afin de pouvoir revivre
aussi avec Lui. Comme le Christ a accepté librement, volontairement la croix, par obéissance d'amour,
aux desseins éternels et bienveillant de Dieu pour le salut du monde, le chrétien doit accepter de reconcer à
tout ce qui faisait sa vie de pécheurs pour recevoir la vie nouvelle d'enfants de Dieu. Et donc, une
vie chrétienne se décline nécessairement et toujours sous le registre de la pénitence. C'est d'ailleurs ce que
la Vierge Marie est venue rappelée à Lourdes en rappelant:

"Pénitence, pénitence.. pénitence..."

À Fatima, l'Archange Saint Michel qui voulait châtié l'humanité de son épée vangeresse,
et qui en a été arrêté par la prière de la Vierge Marie,

c'est néanmoins écrié: "Pénitence, pénitence.. pénitence..."

Si il y a tant de chrétiens qui restent dans le péché, ou qui retombent dans le péché,

c'est parce qu'ils ne font pas pénitence!

Notre vie chrétienne doit être **toute entière** marquée du Signe de la Croix, parce qu'elle est toute entière
affectée par le péché et qu'elle a entièrement besoin d'être sauvée.
Mourir à soi-même pour renaître à Dieu en Jésus-Christ, c'est la loi qui s'impose à tout chrétien !!!
Cette mort à soi-même commence par le renoncement à nos attachements déréglés aux choses extérieurs
qui ne nous sont données que pour nous aider à nous rapprocher de Dieu, et auquels donc nous devons renoncer
si ces choses nous détournent de Dieu!!! Cette mort à soi-même consiste à renoncer à nos satisfactions
intérieures de sentimentalité, qui ne font que flatter notre égoïsme et par là nous détacher de Dieu.
Et même, cette mort à soi-même, doit nous conduire à renoncer à l'usage naturelle de nos facultés spirituelles
d'intelligence et de volonté. Tant qu'il est vrai que la vie divine qui nous est donnée par le baptême,
est au-delà des capacités de notre intelligence et de notre volonté. La vie divine peut être accueillie
que par la foi et la charité qui nous sont donnés dans le baptême: des vertus théologales,
greffées à notre intelligence et à notre volonté.

Dans l'islam par exemple, on ne trouve pas de moyens qui soient donnés à l'humanité
pour passer d'un état de péchés à un état de sainteté.

On ne voit pas donc pourquoi un musulman dans l'éternité pourrait ne plus pécher.

Et d'ailleurs, le paradis musulman, où coule à flot les fleuves de vin délicieux et où sont
sans nombre les jeunes filles dociles et belles. "Est-il autre chose qu'une image du péché?"
Dans le Christianisme, cette victoire sur le péché qui n'est pas encore une fois à mesure humaine,
et le don d'une vie de sainteté digne de Dieu nous sont donnés par le baptême.
Jésus est le moyen, le médiateur, qui nous permet de réaliser cette mort au péché
et cette entrée dans une vie nouvelle. De sorte que nous puissions dire avec Saint Paul:

"Je vie mais ce n'est plus moi qui vit, c'est le Christ qui vit en moi. (Gallate 2.20) Gallate 2.20.

Ou bien on pourrait trouver encore dans 2 Corinthiens 5 et verset 17;
"Si quelqu'un est dans le Christ, c'est une création nouvelle,
l'être ancien a disparu, un être nouveau est là."

Voilà ce que Dieu nous donne par le baptême laissé à notre liberté, afin que nous puissions permettre
à ce germe de déployer toutes ses virtualités et de porter son fruit de salut.

Que l'Esprit de Dieu nous donne de comprendre à quel point Dieu nous a aimé !!!

"Baptême et pénitence"

transcription française

la durée de la vidéo: 7 minutes 1 seconde.

Loué soit Jésus-Christ, Sa paix soit avec vous ! Par le baptême, Dieu nous associe à la mort et à la résurrection
de Jésus-Christ. C'est ce que nous lisons par exemple dans l'épître aux Colossiens au chapitre 2 verset 12.
"Enseveli avec Jésus lors du baptême, vous en êtes aussi ressuscité avec Lui parce que vous avez cru en la force
de Dieu qui a ressuscité Jésus d'entre les morts. Vous qui étiez morts par suite de vos fautes et de chair
incirconcise, Dieu vous a fait revivre avec Lui. Il nous a par donné toutes nos fautes. Colossiens 2.12.
Si Dieu nous a pardonné toutes nos fautes dans la mort de Jésus qui a tout effacé, cela ne signifie par pour autant
que nous puissions continuer à pécher. Si nous sommes unis à la mort et à la résurrection de Jésus, par notre
baptême, c'est pour que avec Lui nous mourrions à cette nature pécheresse héritée d'Adam afin de pouvoir revivre
aussi avec Lui. Comme le Christ a accepté librement, volontairement la croix, par obéissance d'amour,
aux desseins éternels et bienveillant de Dieu pour le salut du monde, le chrétien doit accepter de reconcer à
tout ce qui faisait sa vie de pécheurs pour recevoir la vie nouvelle d'enfants de Dieu. Et donc, une
vie chrétienne se décline nécessairement et toujours sous le registre de la pénitence. C'est d'ailleurs ce que
la Vierge Marie est venue rappelée à Lourdes en rappelant:

"Pénitence, pénitence.. pénitence..."

À Fatima, l'Archange Saint Michel qui voulait châtié l'humanité de son épée vangeresse,
et qui en a été arrêté par la prière de la Vierge Marie,

c'est néanmoins écrié: "Pénitence, pénitence.. pénitence..."

Si il y a tant de chrétiens qui restent dans le péché, ou qui retombent dans le péché,

c'est parce qu'ils ne font pas pénitence!

Notre vie chrétienne doit être **toute entière** marquée du Signe de la Croix, parce qu'elle est toute entière
affectée par le péché et qu'elle a entièrement besoin d'être sauvée.
Mourir à soi-même pour renaître à Dieu en Jésus-Christ, c'est la loi qui s'impose à tout chrétien !!!
Cette mort à soi-même commence par le renoncement à nos attachements déréglés aux choses extérieurs
qui ne nous sont données que pour nous aider à nous rapprocher de Dieu, et auquels donc nous devons renoncer
si ces choses nous détournent de Dieu!!! Cette mort à soi-même consiste à renoncer à nos satisfactions
intérieures de sentimentalité, qui ne font que flatter notre égoïsme et par là nous détacher de Dieu.
Et même, cette mort à soi-même, doit nous conduire à renoncer à l'usage naturelle de nos facultés spirituelles
d'intelligence et de volonté. Tant qu'il est vrai que la vie divine qui nous est donnée par le baptême,
est au-delà des capacités de notre intelligence et de notre volonté. La vie divine peut être accueillie
que par la foi et la charité qui nous sont donnés dans le baptême: des vertus théologales,
greffées à notre intelligence et à notre volonté.

Dans l'islam par exemple, on ne trouve pas de moyens qui soient donnés à l'humanité
pour passer d'un état de péchés à un état de sainteté.

On ne voit pas donc pourquoi un musulman dans l'éternité pourrait ne plus pécher.

Et d'ailleurs, le paradis musulman, où coule à flot les fleuves de vin délicieux et où sont
sans nombre les jeunes filles dociles et belles. "Est-il autre chose qu'une image du péché?"
Dans le Christianisme, cette victoire sur le péché qui n'est pas encore une fois à mesure humaine,
et le don d'une vie de sainteté digne de Dieu nous sont donnés par le baptême.
Jésus est le moyen, le médiateur, qui nous permet de réaliser cette mort au péché
et cette entrée dans une vie nouvelle. De sorte que nous puissions dire avec Saint Paul:

"Je vie mais ce n'est plus moi qui vit, c'est le Christ qui vit en moi. (Gallate 2.20) Gallate 2.20.

Ou bien on pourrait trouver encore dans 2 Corinthiens 5 et verset 17;
"Si quelqu'un est dans le Christ, c'est une création nouvelle,
l'être ancien a disparu, un être nouveau est là."

Voilà ce que Dieu nous donne par le baptême laissé à notre liberté, afin que nous puissions permettre
à ce germe de déployer toutes ses virtualités et de porter son fruit de salut.

Que l'Esprit de Dieu nous donne de comprendre à quel point Dieu nous a aimé !!!