01:02:10
radio.regina
21746
Radio Regina #76 : La mission apocryphe de la France ***** "La France a une mission divine", "Les Français sont le nouveau peuple élu de Dieu", "Les rois français sont de descendance davidique", "Un …More
Radio Regina #76 : La mission apocryphe de la France
*****

"La France a une mission divine", "Les Français sont le nouveau peuple élu de Dieu", "Les rois français sont de descendance davidique", "Un grand monarque et un Saint Pape, tous deux Français, vont arriver et rétablir l'ordre", "La France est vouée à conquérir et diriger le monde" ...

Oui, oui ... Théodon démonte le providentialisme du Marquis de la Franquerie et consorts dans cette nouvelle émission !
Frère Arnaud
Ah le grand monarque, si vous le contestez, sachez que vous contestez la prophétie de saint Rémi à Clovis, de saint Augustin, de saint Césaire d'Arles, de st Thomas d'Aquin, de st Vincent Ferrier, de la Salette etc... il suffit d'aller chercher les centaines de prophéties concernant le grand monarque et le saint Pontife. Il n'est pas question de chauvinisme, mais de vérité: Dieu a choisi la …More
Ah le grand monarque, si vous le contestez, sachez que vous contestez la prophétie de saint Rémi à Clovis, de saint Augustin, de saint Césaire d'Arles, de st Thomas d'Aquin, de st Vincent Ferrier, de la Salette etc... il suffit d'aller chercher les centaines de prophéties concernant le grand monarque et le saint Pontife. Il n'est pas question de chauvinisme, mais de vérité: Dieu a choisi la France, non à cause de sa race, mais à cause d'un libre de choix de sa part, de prédilection mystérieuse, qui se touche du doigt dans son histoire, à voir le nombre des proches amis de Notre-Seigneur qu'il a envoyé en Gaule, préparant la floraison de la monarchie catholique, accomplissant l'antique de prophétie de Samuel à David: c'est la ligne rouge de l'histoire du Salut, vivifiée par la naissance de Notre-Seigneur, dont la fleur est une fleur de lys. Le passage s'est fait de plusieurs manières, mais notamment par le biais des rois bretons, dont l'un d'eux épousa la fille de saint Joseph d'Arimathie, Anne, porteuse d'une partie des promesses de bénédiction à la mort de Notre-Seigneur sans descendance. Si le pouvoir de David ne se continue pas quelque part, vous faites de Samuel et de saint Remi des menteurs, et de saint Pie X un faux prophète: "Elle ne périra jamais, la fille de tant de mérites, de tant de larmes etc.."
radio.regina
C'est une fausse prophétie de Saint Remi à Clovis, les historiens modernes ont jugé la fausseté du grand Testament.
Les nationalistes français prêtent à Saint Augustin, ces paroles, dans un traité sur l'Antéchrist, prétendument authentique : "Quelques-uns de nos docteurs disent qu'un roi franc possédera un jour l'empire romain dans toute son étendue. Ce roi viendra dans les derniers Temps du …More
C'est une fausse prophétie de Saint Remi à Clovis, les historiens modernes ont jugé la fausseté du grand Testament.

Les nationalistes français prêtent à Saint Augustin, ces paroles, dans un traité sur l'Antéchrist, prétendument authentique : "Quelques-uns de nos docteurs disent qu'un roi franc possédera un jour l'empire romain dans toute son étendue. Ce roi viendra dans les derniers Temps du monde ; Il rendra l'âme à Jérusalem, sur le Mont des Oliviers, et immédiatement après l'Antéchrist viendra" Or, je n'ai pas retrouvé la source dans ses oeuvres complètes. A vrai dire, le saint n'a probablement jamais utilisé le mot "franc" pour désigner ce qui n'était à son époque qu'une tribu germanique parmi d'autres. Lorsqu'on fait une recherche dans ses oeuvres complètes sur Gallica, on ne tombe que sur des extraits parlant de l'olivier franc pour désigner le peuple juif qui est reprise de l'Épître aux Romains, XI, 24. Rien sur le peuple franc. Encore moins une prophétie sur sa grandeur future. Et lorsqu'on va sur le site de la BNF, on s'aperçoit que le "Traité sur l'Antéchrist" qu'on lui a attribué était en fait l'oeuvre d'Adson de Montier-en-Der...

En fait, vous vous appuyez sur le Mirabilis Liber, paru en 1522, pour justifier votre théologie politique, mais aucun historien sérieux ne s'appuie sur ce document. Il y a énormément de faussetés et même des auteurs hérétiques qui sont cités, comme l'abbé Joachim de Flore, des Sybilles et carrément Merlin lui-même... Je n'ai pas enquêté pour savoir si les citations rapportées de Saint Césaire, de Saint Thomas d'Aquin ou de saint Vincent Ferrier seraient véridiques, mais le fait est qu'on ne peut pas donner foi à ce document qui, là encore, n'a jamais été employé par le Magistère de l'Église...

Et voici ce qu'on peut lire dans Wikipedia sur le Mirabilis Liber : "L'ensemble du livre est arrangé et même manipulé par rapport aux textes et légendes d'origine, en témoignent J. Britnell et D. Stubbs dans leur présentation des prophéties de Bèmechobus contenues dans le Mirabilis : « [c'est une] version courte des Révélations de Pseudo-Methodius [Bemechobus], prises au musée saint Victor, désormais conservées à la bibliothèque de l'Arsenal de Paris 391, fols 9r-10v. Il existe quelques variantes significatives, la plus intéressante étant l'addition des mots 'de Gallia' [Gaule] à la phrase 'Surget autem de Gallia christianorum gens, et preliabitur cum eis' (fol. iii, cf MS fol.) [édition Bricon : "Il surgira de la Gaule un peuple de chrétiens qui leur livrera bataille"]. Ceci fait des Français les héros de la victoire sur les fils d'Ismaël et montre la volonté du compilateur de retoucher ses textes pour les accorder au point de vue de sa propagande. » Le recueil semble avoir été composé pour appuyer la candidature de François Ier à l'Empire en 1519."

C'est donc un ouvrage de propagande pro-français, qui abuse de la méthode historique (d'où nos importants rappels à ce sujet, vous êtes aussi victime de ces dérives en vous appuyant sur ce document) pour tromper les âmes. Heureusement que Dieu protège Son Église de ces manigances en évitant de polluer le Magistère par ces faussetés.

"Si le pouvoir de David ne se continue pas quelque part, vous faites de Samuel et de saint Remi des menteurs, et de saint Pie X un faux prophète: "Elle ne périra jamais, la fille de tant de mérites, de tant de larmes etc..""

La prophétie de Samuel peut s'interpréter autrement. Pour ce qui est de Saint Remi, les historiens disent qu'il fut victime d'un faux. Et pour Saint Pie X, on s'en était expliqué dans la vidéo, ce sont des propos poétiques d'encouragement face à une situation politique catastrophique, pas des "prophéties". Sinon, alors, il faudrait dire de Saint Pie X que c'était un menteur lorsqu'il disait que seule la Belgique était une nation réellement catholique ? Nous n'avons pas l'orgueil de le penser, ni de revendiquer sa lettre comme fondement doctrinal pour une prétendue suprématie belge.
Frère Arnaud
Quant aux prophéties du vénérable Holzauzer, si les dates peuvent être erronées, comme elles le sont bien souvent, même dans les prophéties de don Bosco (1996), ou madame Royer, cela ne fait pas d'eux des faux prophètes! Une prophétie n'est jamais suffisante, il faut tout garder, comme les pièces d'un puzzle qui peu à peu s'éclaire. La prophétie ne se substitue pas au Magistère, il éclaire …More
Quant aux prophéties du vénérable Holzauzer, si les dates peuvent être erronées, comme elles le sont bien souvent, même dans les prophéties de don Bosco (1996), ou madame Royer, cela ne fait pas d'eux des faux prophètes! Une prophétie n'est jamais suffisante, il faut tout garder, comme les pièces d'un puzzle qui peu à peu s'éclaire. La prophétie ne se substitue pas au Magistère, il éclaire le magistère: comme du temps de Notre-Seigneur, il faut la loi et les prophètes. La révélation est certes close, mais Dieu est libre d'actualiser et de mettre en lumière qui il veut et ce qu'il veut, pour ses enfants en grand danger pour les derniers temps...
radio.regina
Cela ne fait pas d'eux des faux prophètes, je n'ai pas dit ça. Mais il faut alors admettre qu'ils ne sont pas infaillibles et qu'il faut donc être réservé dans leur maniement. S'ils se sont trompés sur les dates, pourquoi ne peut-on pas admettre qu'ils ont pu aussi se tromper sur les évènements qu'ils racontent ? Le Magistère n'a jamais authentifié ces prophéties, justement parce qu'il y a un …More
Cela ne fait pas d'eux des faux prophètes, je n'ai pas dit ça. Mais il faut alors admettre qu'ils ne sont pas infaillibles et qu'il faut donc être réservé dans leur maniement. S'ils se sont trompés sur les dates, pourquoi ne peut-on pas admettre qu'ils ont pu aussi se tromper sur les évènements qu'ils racontent ? Le Magistère n'a jamais authentifié ces prophéties, justement parce qu'il y a un risque. Et autre point très important, les théologiens catholiques de ces derniers siècles n'utilisent pas, en général, les prophéties dans leur argumentaire. Il en va de même pour les philosophes. C'est une mentalité propre à certains laïcs ou clercs très engagés politiquement, surtout dans la période post-révolutionnaire que de compiler des prophéties, réelles ou fausses, pour justifier une doctrine théologique ou philosophique. Le Magistère des Papes et même des évêques en Concile n'a jamais procédé ainsi.
Frère Arnaud
Attention, cette fois, mea culpa, il me semble que votre affirmation à 23' est franchement contraire à la tradition catholique, selon laquelle toute vraie science conduit à Jésus-Christ: et c'est pourquoi au Moyen-âge les sciences humaines, à commencer par la philosophie, étaient dites "servantes de la théologie", car tout doit être instauré dans le Christ, selon la devise de saint Pie X! …More
Attention, cette fois, mea culpa, il me semble que votre affirmation à 23' est franchement contraire à la tradition catholique, selon laquelle toute vraie science conduit à Jésus-Christ: et c'est pourquoi au Moyen-âge les sciences humaines, à commencer par la philosophie, étaient dites "servantes de la théologie", car tout doit être instauré dans le Christ, selon la devise de saint Pie X! Vraiment je suis très étonné de votre affirmation. D'autant que vous ne citez aucun texte du magistère qui condamnerait cette apologétique.
radio.regina
Voilà ce qu'enseignait Pie XII, dans son discours aux participants au Xe congrès international des sciences historiques, du 7 septembre 1955 : « Lorsqu'il ouvrit au public le Archives Vaticanes, Léon XIII a rappelé la règle classique que l'historien doit observer, au dire de Cicéron : « Primam esse historiae legem, ne quid falsi dicere audeat; deinde ne quid veri non audeat ; ne qua suspicio …More
Voilà ce qu'enseignait Pie XII, dans son discours aux participants au Xe congrès international des sciences historiques, du 7 septembre 1955 : « Lorsqu'il ouvrit au public le Archives Vaticanes, Léon XIII a rappelé la règle classique que l'historien doit observer, au dire de Cicéron : « Primam esse historiae legem, ne quid falsi dicere audeat; deinde ne quid veri non audeat ; ne qua suspicio gratiae sit in scribendo, ne qua simultatis » (Cicéron, De oratore l. 2 cap. 15 ; Léon XIII dans la lettre « Saepenumero considerentes » du 18 août 1883 - Leonis XIII P. M. Acta vol. III, Romae 1884, p. 268). Vous savez combien on a discuté sur le thème : « la science doit être libre de présupposés ». Ce thème était un slogan ; comme tous les slogans il ne manquait pas d'ambiguité et prêtait aussi à confusion. Il n'existe pas de science, du moins pas de science positive, qui se passe réellement de présupposés. Chacune postule au moins certaines lois de l'être et de la pensée, qu'elle utilise pour se constituer. Si, au lieu de dire: « libre de présupposés », on avait dit « impartiale »! Que la science dans sa poursuite de la vérité ne se laisse pas influencer par des considérations subjectives — voilà une proposition sur laquelle tous auraient pu tomber d'accord. »

Voilà ce que nous dénonçons, la tentation de se laisser aveugler par sa subjectivité, son idéologie, et donc de négliger la vérité. En théologie, ça porte un autre nom, le concordisme, qui vient forcer un accord factice, non réel, entre la science et la religion, en négligeant la méthode scientifique au bénéfice prétendu de l'apologétique. Ce faisant, on ne rend service ni à l'un ni à l'autre. Qu'il y ait un service des sciences, et notamment de la philosophie, envers la théologie, c'est certain, mais il n'empêche que la philosophie est bien indépendante dans son ordre propre. Cette autonomie de la philosophie est une marque du thomisme, rappelé par maints penseurs notamment contre l'école fidéiste et traditionaliste. La logique, par exemple, est autonome en ce sens qu'une fois arrivée aux notions premières, aux principes premiers, aux certitudes premières, elle ne les fait reposer sur rien d'autre, et, par conséquent, elle ne dépend d'aucune autre science. La logique ne dépend pas intrinsèquement de la théologie. Il en va de même pour les sciences naturelles. Qu'il y ait des concordances observables entre cet ordre naturel et la Révélation divine, c'est nécessaire, car Dieu est bonté, Dieu nous offre la possibilité d'avoir une image de Lui à travers la nature. Mais le rôle de la science naturelle n'est pas d'abord de montrer cette image, mais de montrer le réel dont fait partie cette image.
Frère Arnaud
Bonjour messieurs,
Je vais répondre à une question que vous posez à environ 20': "Où le magistère enseigne que la France est le nouveau Peuple élu de Dieu?"
La réponse se trouve dans la lettre du pape Grégoire IX à saint Louis, que reprendra saint Pie X dans son audience aux pèlerins français le 29 novembre 1911: "La France est la tribu de Juda de la Nouvelle Alliance", et "le Royaume de Dieu …More
Bonjour messieurs,
Je vais répondre à une question que vous posez à environ 20': "Où le magistère enseigne que la France est le nouveau Peuple élu de Dieu?"
La réponse se trouve dans la lettre du pape Grégoire IX à saint Louis, que reprendra saint Pie X dans son audience aux pèlerins français le 29 novembre 1911: "La France est la tribu de Juda de la Nouvelle Alliance", et "le Royaume de Dieu, c'est le Royaume de France". Ce n'est certes pas un dogme, mais enfin, il faudrait quand même se renseigner avant de dire que l'Eglise ne s'est jamais prononcée sur cette question: et saint Rémi? et le pape saint Horsmidas? et sainte Jeanne d'Arc, et Mgr Delassus, etc... Sans doute il faudra que l'Eglise le fasse demain, et solennellement, puisque de "très bons catholiques" se permettent de nier un fait d'histoire illustré par quinze siècles de monarchie magnifique comme pas un pays ne peut prétendre, mais humblement admirer et imiter, selon la grâce de Dieu!
Voilà pourquoi nous prions autant pour le relèvement de l'Eglise que de la France, liées comme un corps à son âme, pour le relèvement du monde, seule voie possible!
Vive Notre-Seigneur qui est vrai Roi de France! Ce n'est pas une invention de sainte Jeanne d'Arc: c'est une révélation, valable pour notre temps d'épreuve, et qui portera des fruits dans le monde entier, pour ceux qui aurons l'humilité de le reconnaître...
Bien à vous,
Frère Arnaud
radio.regina
La lettre Dei Filius du Pape Grégoire IX à saint Louis était un courrier diplomatique destiné à obtenir l'alliance du roi de France contre l'empereur excommunié Frédéric II. Jamais les théologiens n'ont cité cette lettre comme document magistériel faisant autorité. Il faudra attendre la fin du XIXème siècle et le traumatisme causé aux catholiques français par l'avènement de la troisième …More
La lettre Dei Filius du Pape Grégoire IX à saint Louis était un courrier diplomatique destiné à obtenir l'alliance du roi de France contre l'empereur excommunié Frédéric II. Jamais les théologiens n'ont cité cette lettre comme document magistériel faisant autorité. Il faudra attendre la fin du XIXème siècle et le traumatisme causé aux catholiques français par l'avènement de la troisième république antichrétienne, concomitamment avec l'avènement du principe des nationalités, pour que certains penseurs reprennent cette lettre, afin de fonder une identité nationale consubstantiellement catholique.

Le grand testament de Saint Remi est un pseudépigraphe, on ne peut pas l'utiliser comme preuve prophétique. Et là aussi, l'Église n'a pas authentifié ce fameux testament. Donc l'Église ne s'est pas prononcée.

Le Pape Saint Hormisdas a envoyé une lettre à Saint Remi pour l'instituer légat, qui dit ceci : « Nous donnons tous nos pouvoirs pour tout le Royaume de notre cher Fils spirituel Clovis que par la grâce de Dieu vous avez converti avec toute Sa Nation, par un apostolat et des miracles dignes du temps des Apôtres ». Je vois pas là une mission divine de la France à gouverner le monde ou une prérogative en droit spécifique à la France lui donnant la supériorité sur les autres nations.

Pour ce qui est de sainte Jeanne d'Arc, une lecture non nationaliste voit simplement dans la triple donation un rappel de l'origine divine de tous les pouvoirs terrestres. Jamais sainte Jeanne d'Arc n'a enseigné que la France devait gouverner ou dominer l'Angleterre, par exemple.

Mgr Delassus est un simple théologien qui, si je ne m'abuse, n'a jamais prétendu prophétiser. Son avis ne fait pas autorité.
olivier denis bertin
Intéressante émission. J'ai cependant relevé une erreur (relativement importante): Mélanie Calvat, bergère de la Salette, n'a jamais été une "Naundorffiste". Bien au contraire, elle reprochait à l'Abbé Rigaud de perdre son temps sur le sujet.
Je vous renvoie aux lettres de Mélanie publiées par Les Cahiers SCIVIAS et distribuées chez Chiré; notamment celles écrites à l'Abbé Combe.
radio.regina
Je me basais surtout sur les naundorffistes du coup, qui citent un passage de ces lettres de Mélanie Calvat qui atteste son appartenance naundorffiste. Mais je n'ai pas accès à l'original. Voir le scan ci-joint (Théodon)
olivier denis bertin
Merci pour cette source.
La partie "Dieu nous donnera un Roi ...." est juste ! Quand au reste, en ce qui me concerne, c'est FAUX et inventé.
Je vais essayer de prendre le temps de vous donner les références précises des lettres où elle disqualifie complètement les "Naundorffistes".
Bien à vous et encore merci pour l’émission intéressante.
radio.regina
Dans la revue pas recommandable mais intéressante factuellement, de qualité universitaire, Politica Hermetica, c'est aussi mentionné, il n'y a pas que les naundorffistes qui l'affirment.
radio.regina
Quelle époque de dingue, n'empêche, on croirait la nôtre ^^
One more comment from radio.regina
radio.regina
Les naundorffistes ont peut-être menti pour le coup, mais ça ne me choquerait pas qu'elle ait pu l'être aussi. Son milieu social y était propice, et le premier Naundorff, hérétique et condamné par les Papes, mort depuis longtemps (ses héritiers n'ont pas revendiqué ses erreurs sur la Foi à ma connaissance). On pouvait être catholique et naundorffiste à ce moment-là.
olivier denis bertin
Après vérification:
Dans le livre des "lettres de Mélanie Calvat au Chanoine de Brandt, pas moins de 8 références de la vue pour le moins négative de M.Calvat vis à vis des "Naundorffistes". La plus courte, à propos de ceux qui s'occupent de la cause des Naundorff:"Oh! le vieux serpent est fin: quand il ne peut pas faire tomber dans de graves fautes, il amuse, il distrait."
Si vous le souhaitez …More
Après vérification:
Dans le livre des "lettres de Mélanie Calvat au Chanoine de Brandt, pas moins de 8 références de la vue pour le moins négative de M.Calvat vis à vis des "Naundorffistes". La plus courte, à propos de ceux qui s'occupent de la cause des Naundorff:"Oh! le vieux serpent est fin: quand il ne peut pas faire tomber dans de graves fautes, il amuse, il distrait."
Si vous le souhaitez, je serais ravi de vous envoyer à mes frais les recueils de lettres de M. Calvat donner moi votre addresse postale en msg perso svp). En fait, le vieux serpent fait tout pour la faire discréditer par toute sorte de subterfuges et de mensonges et ce depuis 176 ans ..... l'intention est en fait de discréditer le message de Notre Dame de la Salette et surtout le secret ainsi que l'établissement de la Règle de la Mère de Dieu que le vieux serpent redoute tant.
Le gens qui parlent de Mélanie Calvat n'ont que très rarement lu toutes ces lettres ainsi que "la vie de Mélanie écrite par elle-même.
Bien à vous.
radio.regina
Les naundorffistes ont aussi mentionné ces passages, mais selon eux, cela voulait dire que Mélanie Calvat doutait de la réalisation actuelle et militante de la restauration naundorffiste. Elle accusait l'activisme naundorffiste de faire le jeu du démon, et non le naundorffisme en lui-même. Elle croyait bien en la descendance de Louis XVI par Naundorff, juste que la réalisation des prophéties le …More
Les naundorffistes ont aussi mentionné ces passages, mais selon eux, cela voulait dire que Mélanie Calvat doutait de la réalisation actuelle et militante de la restauration naundorffiste. Elle accusait l'activisme naundorffiste de faire le jeu du démon, et non le naundorffisme en lui-même. Elle croyait bien en la descendance de Louis XVI par Naundorff, juste que la réalisation des prophéties le concernant ne devait pas être pour le prétendant actuel (et elle avait bien raison pour le coup, car jusqu'à présent aucune tentative des naundorffistes n'a abouti). Ici, il y a un lien des naundorffistes qui recoupe les différentes références où Mélanie Calvat doutait de la prise de pouvoir par l'héritier Naundorff de son temps, avec aussi d'autres passages qui incitent à penser qu'elle tenait pourtant bien cette dynastie comme légitime.

free.fr/naundorff et naundorffisme.htm
radio.regina
Lettre de Mélanie à M. le Chanoine de Brandt
Marseille, 7 novembre 1890.
« Le pauvre M. Rigaud me fait regret : l’état d’abandon et d’isolement où le laisse son évêque me navre le cœur. Il me semble que depuis quelques temps il ne parle plus des Naundorff ; et puis s’il y croit ce n’est pas un crime ; tandis que c’en est un de dénigrer un prêtre et de l’exposer à souffrir de la faim. Il y …More
Lettre de Mélanie à M. le Chanoine de Brandt
Marseille, 7 novembre 1890.

« Le pauvre M. Rigaud me fait regret : l’état d’abandon et d’isolement où le laisse son évêque me navre le cœur. Il me semble que depuis quelques temps il ne parle plus des Naundorff ; et puis s’il y croit ce n’est pas un crime ; tandis que c’en est un de dénigrer un prêtre et de l’exposer à souffrir de la faim. Il y a assez de prêtres qui parlent du Comte de Paris, qui, comme personne, vaut peut-être moins que les Naundorff. Mais, d’après ce que m’écrit M. Rigaud, ce n’est pas à cause de ses opinions politiques qu’il est persécuté, mais seulement parce qu’il prêche la dévotion à Notre-Dame de la Salette. »

Collection de documents pour servir à l’historien futur de la vie de Mélanie Calvat, bergère de la Salette, Tome IV, Résiac, 1978, page 229

Voici une lettre de Mélanie de La Salette du 12 juin 1895 à Mlle Vernet :

« Ordinairement je vais à la messe de quatre heures. Ce matin, voulant autant que possible me rapprocher en union avec mes amis de Paris, je suis allée à la dernière messe qui se dit à huit heures ; et la communion, comme de juste, je l'ai faite en action de grâces pour l'heureuse évasion du Dauphin Louis XVII. » Henri Dion, Mélanie Calvat, bergère de la Salette – Etapes humaines et mystiques, Téqui, 1984, page 137.

Mais surtout, voici ce que l’on peut lire, dans le Journal de l'Abbé Combe, Dernières années de Sœur Marie de la Croix, Bergère de la Salette, Editions Pierre Téqui, 1978, pages 176-177 :

« - Pour la deuxième fois, elle aborde la question des Naundorff, mais cette fois-ci elle l'aborde d'une façon peu banale.

- Mon Père, vous savez qu'il n'y a pas de famille d'Orléans ? Que les princes d'Orléans ne sont pas des Bourbons ?

- Comment peut-on savoir avec certitude ? Vous voulez parler de l'affaire Chiappini ?

- Vous savez pourtant ce qui s'est passé !

- Je sais ce qu'on raconte avec documents à l'appui, mais il faudrait davantage pour que je dise, c'est certain ! Savez-vous par révélations que cet échange d'enfants eut lieu ? Répondez sans détour.

- Oui, mon Père, vous savez, reprit-elle, que la famille Naundorff descend de Louis XVII.

- Je vous fais la même réponse, je n'en ai pas la certitude absolue. Dieu vous l'a-t-il révélé ?

- L'Histoire suffit, mon Père, pour vous convaincre sans recourir à une révélation.

- Il peut y avoir des dessous que j'ignore. Répondez donc à ma question. Votre « Frère » [c’est ainsi que Mélanie nommait l’Enfant Jésus, qu’elle voyait quotidiennement] vous a-t-il dit qu'ils descendent de Louis XVII ?

- Oui, mon Père.

- Me permettez-vous de faire connaître votre réponse à leurs partisans ?

- Pas maintenant, mais après sa mort.

- Monteront-ils sur le trône ?

Elle a refusé de répondre. En vain j'ai tourné autour de la question pour deviner sa pensée ; elle a échappé à mes ruses ; je n'ai obtenu d'elle qu'un peut-être. Elle m'a laissé ignorer si les Bourbons sont définitivement rejetés ou s'ils le sont conditionnellement. Elle semble reprocher à la famille de ne pas se convertir sincèrement au catholicisme sans aucun motif politique (voir ses lettres).

- Je crois pourtant ma Sœur, que vous avez encouragé la princesse Amélie [fille de Naundorff] à espérer.

- Non, mon Père. J'ai reproché à la famille [Naundorff] de se convertir dans le but de remonter sur le trône. Ce motif ne plaît pas à Dieu.

- Alors si l'héritier, l'aîné de la famille était un très bon chrétien, Dieu pourrait lui rendre le royaume de ses Pères ?

- Peut-être (elle a positivement refusé de dire oui). »

Les 4 principaux correspondants de Mélanie Calvat, et pour lesquels elle manifeste la plus grande vénération et la plus vive sympathie sont : le chanoine de Brandt, l’abbé Le Baillif, l’abbé I.-F. Roubaud, l’abbé Combe. (Guilhot Hyacinthe, La vraie Mélanie de la Salette, Editions Saint-Michel, 1973.)

Tous sont naundorffistes, sauf le chanoine de Brandt, qui est seulement survivantiste.
One more comment from radio.regina
radio.regina
Il faut ajouter également comme ami naundorffiste de Mélanie l’abbé Hector Rigaux (1841-1930), curé d’Argoeuves (diocèse d’Amiens)[collectionneur et spécialiste des ouvrages de Nostradamus] ; Mgr Ernest Rigaud, prêtre du diocèse de Limoges, directeur des Annales des Croisés de Marie ; et le chanoine de Taxis.
olivier denis bertin
Avez-vous les livres de ses correspondances ? si "non", les voulez-vous ?
Le mieux, je me répète, est de la lire pour la connaître plutôt que ceux qui écrivent sur elle. Hormis le livre de l'abbé Combe "les dernières années de sœur Marie de la Croix".
Ravi que le sujet vous intéresse 😊 A quand une émission de Radio Regina sur "La Salette, le Secret et l'Ordre de la Mère de Dieu" ?
Bien à vous.More
Avez-vous les livres de ses correspondances ? si "non", les voulez-vous ?
Le mieux, je me répète, est de la lire pour la connaître plutôt que ceux qui écrivent sur elle. Hormis le livre de l'abbé Combe "les dernières années de sœur Marie de la Croix".

Ravi que le sujet vous intéresse 😊 A quand une émission de Radio Regina sur "La Salette, le Secret et l'Ordre de la Mère de Dieu" ?
Bien à vous.
jili22
eh oui ,le Grand Monarque sera bel et bien belge français !
radio.regina