Clicks640
fr.news
2

Un évêque anglican converti : Rome est la meilleure forme de réforme anglicane

L'ancien évêque anglican Gavin Ashenden qui est devenu catholique, a accepté l'anglicanisme uniquement parce qu'il le considérait comme une "réforme prophétique" de l'Église catholique.

Plus tard, il a réalisé que l'anglicanisme avait échoué alors que l'Église "était occupée à se réformer", a-t-il dit à VirtueOnline.org (24 décembre).

Ashenden mentionne le Concile de Trente et le Concile Vatican II. Par conséquent, il n'a pas pu trouver de points de vue anglicans uniques, "Rome a maintenant la liturgie dans la langue vernaculaire. Elle célèbre la Parole vivante."

Il voit que l'Église est confrontée à un esprit et une culture anti-chrétiens, à un utopisme progressif, à des catholiques corrompus par l'esprit du temps, et que l'intégrité de l'Église est sérieusement menacée.

Néanmoins, il s'est converti "parce que Dieu me l'a demandé". Sa femme Helen est devenue catholique il y a quelques années déjà. A l'époque, elle lui a dit,

"Tu m'as emmené dans plusieurs églises anglicanes, et j'ai l'impression que Dieu n'est pas présent. Chaque fois que je vais dans une église catholique, je découvre qu'Il est présent. Le temps est venu d'arrêter d'aller dans des églises où Dieu n'est pas présent."

Image: Gavin Ashenden, Mark Davies, #newsInlrxidndk
GChevalier
Le problème est que Dieu n'est pas plus présent dans l'anglicanisme que dans la conciliaire, mais le diable est bien présent dans les deux.
Gérard de Majella
Pa de mal Rome est devenu PROTESTANTE depuis votre concile Vatican II vous y étiez si je ne m'abuse bande de Franc Mac .