Clicks470

NOUVELLE NORMALITÉ : Les CITOYENS CHINOIS DOIVENT SCANNER une APPLICATION de SUIVI pour POUVOIR RENTRER chez eux

Le monde post-COVID est un état de surveillance “absolue”.

Dans le cadre de la “nouvelle normalité” post-COVID en Chine, qui a été saluée par de nombreux Occidentaux pour ses politiques de verrouillage, certains citoyens doivent désormais scanner une application de suivi du gouvernement avant d’être autorisés à rentrer chez eux.

C’est ce qu’affirme un lecteur de LockdownSceptics.org qui vit en Chine de temps en temps depuis 2002 et qui y possède une maison et une entreprise.
Selon ce lecteur, la vie n’est pas revenue à ce qu’elle était avant la pandémie et a même changé radicalement.
“Avant la crise, la population pouvait se déplacer librement sans restriction”, écrit-il. “Maintenant, vous ne pouvez pas entrer dans la plupart des grands lieux publics comme une gare, un aéroport, un centre commercial ou tout autre bâtiment gouvernemental, sans scanner une application de suivi sur votre téléphone qui vous autorise à entrer avec un visage souriant vert. La plupart des complexes résidentiels nécessitent également un balayage pour entrer. Ainsi, après avoir quitté votre domicile, vous devez passer par un scanner pour y accéder à nouveau”.
L’individu note également que “la surveillance de la population est maintenant totale et absolue”, avec pratiquement toutes les transactions effectuées par WePay ou Alipay, qui les relie à un numéro d’identification gouvernemental.
Il affirme également que l’idée que les masques faciaux étaient courants en Chine avant le COVID-19 est un mythe et qu’ils étaient en fait “un spectacle rare”.

“Les masques sont maintenant omniprésents. Il n’y a soi-disant pas de coronavirus en Chine, mais vous devez porter un masque dans les aéroports, les gares, les centres commerciaux, les grands rassemblements publics, les taxis et tous les bâtiments gouvernementaux”.
Les grands médias n’ont cessé de louer la Chine pour son approche draconienne avec ses quarantaines/confinements et ont préconisé des mesures similaires pour l’Occident.
Comme nous l’avons souligné précédemment, le système onéreux de crédit social de la Chine, qui punit les personnes qui critiquent le gouvernement en limitant leur capacité à se consacrer au commerce, aux voyages ou même à utiliser Internet, est désormais relié au système de surveillance post-COVID.
À l’ère du deplatforming sur les médias sociaux, un système identique est progressivement introduit en Occident, où les personnes qui ont été bannies par les réseaux de médias sociaux pour des opinions “offensantes” sont ensuite également déplateformées par des entreprises, des compagnies d’assurance et des banques.

Source : aubedigitale.com/…pour-pouvoir-rentrer-chez-eux/

>>> twitter.com/GilbertAveugle

>>> "Le CHAPELET quotidien récité avec vous !" 🙏

>>> HOLD-UP & Feuille de route de la Tyrannie mondiale

>>> L’ANTÉCHRIST et le TEMPS de la FIN du MONDE d’après les Écritures commentées par les Pères