Clicks819

Le Seigneur de la guerre (The War Lord - 1965)

shazam
32
En Normandie au XIe siècle. Chrysagon de la Cruex (Charlton Heston), seigneur de guerre, est envoyé par son suzerain, le duc de Normandie, libérer un village côtier soumis aux attaques répétées des …More
En Normandie au XIe siècle.
Chrysagon de la Cruex (Charlton Heston), seigneur de guerre, est envoyé par son suzerain, le duc de Normandie, libérer un village côtier soumis aux attaques répétées des Frisons (un peuple germano-nordique).

Il parvient à mettre en fuite les agresseurs, restaure l'autorité ducale dont il est le représentant et s'installe dans le village, en dépit du caractère marécageux de ses nouveaux domaines.

Au cours d'une chasse, il remarque une jeune paysanne. Il s'agit de la jolie Bronwyn (Rosemary Forsyth), la fiancée de Marc, le fils du chef. Chrysagon fait valoir son droit de cuissage le soir des noces de la belle. Pas plus Marc que les villageois n'acceptent cette humiliation, alors même que les Frisons menacent à nouveau...
BLANCHE HERMINE and one more user like this.
BLANCHE HERMINE likes this.
perceo3 likes this.
shazam
@Elie M.
Extrait du commentaire ci-dessous, attenant à cette vidéo : « ...Autre liberté importante prise avec la réalité historique, le droit de cuissage, auquel plus un historien sérieux ne croit... »

Propagande fm (article dans Wikipedia), et / ou sourate du coran ; en tout cas, les chercheurs évoquent des droits de mariage (taxe et droit), et pas de ‘droit de cuissage’ !

Un début d’article…More
@Elie M.
Extrait du commentaire ci-dessous, attenant à cette vidéo : « ...Autre liberté importante prise avec la réalité historique, le droit de cuissage, auquel plus un historien sérieux ne croit... »

Propagande fm (article dans Wikipedia), et / ou sourate du coran ; en tout cas, les chercheurs évoquent des droits de mariage (taxe et droit), et pas de ‘droit de cuissage’ !

Un début d’article de HISTORIA :
www.historia.fr/le-droit-de-cui…
Le droit de cuissage sévit au Moyen Age - FAUX.

Avec de jeunes professeurs agrégés de l'Université, Historia rétablit chaque mois une vérité historique, en allant à l'encontre d'une notion aussi communément admise qu'erronée.

En réalité, ce droit n'a jamais existé.

Certes, des droits concernant le mariage existent à l'époque féodale.

Ainsi, la taxe de formariage, à payer si la fille d'un sujet se marie en dehors de sa seigneurie, forme un droit seigneurial renforçant la dépendance personnelle.

Le cullage désigne un droit payé par de nouveaux mariés aux célibataires du village, par compensation.

Rien à voir avec le droit de cuissage, qui aurait été un privilège du seigneur lui donnant le droit de passer la première nuit de noces avec la jeune épousée de l'un de ses dépendants.

Or, comme l'a prouvé Alain Boureau dans Le Droit de cuissage. La fabrication d'un mythe, XIIIe-XIXe siècle Albin Michel, 1995, les preuves du droit de cuissage sont si ténues qu'elles en sont négligeables. Seuls cinq documents en témoignant datent bien du Moyen Age, les autres sont des faux. Et leur analyse montre que leurs références au droit de cuissage relèvent de la pure fiction juridique.

Celui-ci n'est pas une réalité histo … (etc)
Thierry73 likes this.
Elie M.
Le "droit de cuissage" est une invention de la propagande fm, peut-être inspirée du Coran (sourate 33 verset 40).
shazam
Le film est inspiré d'une pièce de théâtre. C'est, il me semble, un élément qui constitue une part de son intérêt.
Car voici un film américain qui fait preuve de retenue, contrairement aux autres production de l'époque et contrairement à la propension du cinéma américain à donner dans le "film d'action".
Certains ont critiqué la "lenteur" de la première partie du film... Pour ma part, c'est certa…More
Le film est inspiré d'une pièce de théâtre. C'est, il me semble, un élément qui constitue une part de son intérêt.
Car voici un film américain qui fait preuve de retenue, contrairement aux autres production de l'époque et contrairement à la propension du cinéma américain à donner dans le "film d'action".
Certains ont critiqué la "lenteur" de la première partie du film... Pour ma part, c'est certainement cette partie du film qui m'intéresse et me séduit le plus. Nous sommes dans un drame intimiste, pas dans un film épique dont le but premier serait la recherche d'effets...
Tout l'intérêt relève du conflit entre l'amour que ressentent l'un pour l'autre deux personnes que tout sépare d'une part, la réunion de deux solitudes, et la norme sociale d'autre part (celle des villageois et celle, différente, des normands). (AlloCiné)

(AlloCiné 3,7 / 5
SensCritique 6,9 / 10)
En DVD depuis 2014
-

Ce film est l'un des plus exacts sur le Moyen Âge, malgré le nom curieux de son héros.
Il présente une époque n'ayant pas grand prestige (les films sur le Moyen Âge s'intéressent plutôt à la période XIVe – XVe siècles, beaucoup plus chatoyante).
Cependant, le minuscule château (en fait une simple tour de guet en pierre) confié au héros est extrêmement réaliste et représentatif des donjons ou mottes féodales de l'époque, celle où la féodalité était encore en train de se constituer et d'établir ses règles. La mentalité du temps est très bien restituée.
Le scénario prend cependant des libertés avec l'histoire, en sous-entendant notamment que les nobles Normands du 11e sont chrétiens à la différence de la population locale d'origine Gallo-Romaine mêlée aux Francs qui leur est soumise, laquelle continuerait à pratiquer le druidisme comme plus d'un millénaire auparavant.
- Or, la Gaule a pleinement fait partie de Rome cinq siècles durant. Ses habitants ont à ce titre été christianisés plus de 500 ans avant les Vikings, de qui descendait la noblesse normande du XIe siècle.
- Autre liberté importante prise avec la réalité historique, le droit de cuissage, auquel plus un historien sérieux ne croit.
- Les costumes et l'ambiance semi-païenne correspondent bien à tout ce qu'on a pu reconstituer sur ce temps,
- ainsi que la modestie des effectifs combattants engagés.
- Les scènes de bataille sont probablement parmi les plus réalistes du cinéma.
Époque peu connue du grand public, absence de décors grandioses, moyens modestes, histoire simple mais à références non évidentes pour les non-spécialistes, le film, malgré ses qualités - ou au contraire à cause d'elles -, n'a pas connu un grand succès.
(Wikipedia)
-

Photos :
Une motte castrale, souvent appelée « motte féodale », est un type particulier de fortification de terre qui a connu une large diffusion au Moyen Âge. Elle est composée d'un remblai de terre rapportée volumineux et circulaire, le tertre. Il existe plusieurs formes d'édification de ces ouvrages dans toutes les régions d'Europe.
Dans la plupart des cas, le tertre était entouré d'un fossé, le sommet étant occupé par une forte palissade. Un fortin de bois y était aménagé avec une tour de guet analogue à un donjon. La motte est considérée comme un château fort primitif.

« La Citadelle assiégée », Commentaire d'Ezéchiel (Manuscrit carolingien, Xe siècle, Bibliothèque Nationale de France, Paris).

Dès leur débarquement sur le sol anglais, les Normands construisent une motte (à gauche en forme de dôme). Tapisserie de Bayeux, fin du XIe siècle.