Caroline03
Catholique et Français
Louis XVII, Fils aîné du Sacré-Coeur, agneau immolé, pur et innocent martyr de la Religion royale est bien mort au Temple le 8 juin 1795; cet évènement comparable à la Mort de Notre-Seigneur devrait être célébré en lieu et place du 20 janvier 1793 qui n'est qu'une juste punition du Ciel, Dieu se servant des diaboliques pour châtier ses lieutenants infidèles... L'authentification en 2004 du …More
Louis XVII, Fils aîné du Sacré-Coeur, agneau immolé, pur et innocent martyr de la Religion royale est bien mort au Temple le 8 juin 1795; cet évènement comparable à la Mort de Notre-Seigneur devrait être célébré en lieu et place du 20 janvier 1793 qui n'est qu'une juste punition du Ciel, Dieu se servant des diaboliques pour châtier ses lieutenants infidèles... L'authentification en 2004 du martyre parisien de Louis XVII par l'analyse de son coeur (conservé depuis à Saint-Denis) est une nouvelle preuve ! Et je trouve particulièrement indignes et scandaleux ceux qui lui volent cette mort cruelle et son martyre fécond en inventant ou en avalant je ne sais quelles histoires abracadabrantes de survivance ou de substitution ! Ils se conduisent exactement comme les mahométans qui nient la Mort glorieuse et féconde de Notre-Seigneur en racontant aux gogos qu'un autre Lui a été substitué. Lorsque la France sera ressuscitée, il sera grand temps de rendre un culte à l'immense Louis XVII, comme d'ailleurs à sa sainte tante, Madame Elisabeth.
ALCESTE
Vive Le Roy, quand même!
Guiharan
état de la question en novembre 2014, avec analyses génétiques et polémiques sur la survivance Naundorff.