10:00
Clicks369
religions
1
Avortement, Science & Excommunication. Beaucoup de personnes refusent la comparaison entre les enfants avortés et les victimes des régimes totalitaires. La question qui se pose est celle de savoir: …More
Avortement, Science & Excommunication.

Beaucoup de personnes refusent la comparaison entre les enfants avortés et les victimes des régimes totalitaires.
La question qui se pose est celle de savoir: "Quand commence un être humain?" Or, la science apporte à la philosophie
la preuve évidente que l'être humain commence dès la conception. Car, dès la première cellule existante
existante appelée "zygote", celle-ci contient tout le patrimoine génétique unique, qui sera celui de l'être humain
qui va naître. Fruit de la rencontre des patrimoines génétiques paternel et maternel. En sorte que dès
la 1ère cellule, nous sont donnés et notre sexe, et la couleur de nos yeux, de notre peau, notre type de sang,
et toutes les qualités transmissibles, sont déterminés à ce moment là. En sorte qu'il est totalement arbitraire
et scientifiquement sans fondement aucun de prétendre faire commencer l'être humain après la conception.
Car rien de substantiel n'intervient après la conception. Tout nous est donné dès la conception. Et c'est un
même processus ininterrompu... qui s'accomplit de ce moment là jusqu'à la mort naturelle.
À aucun moment n'invervient un changement substantiel dans ce processus ininterrompu qu'est la vie
qui permettrait de dire que à partir de ce moment là, quelque chose de nouveau a commencé à exister.
L'ordre des médecins a reconnu cela en octobre 1995. On oppose généralement à la reconnaissance de l'humanité
de l'être humain dès la conception, le fait de l'apparition de jumeaux identiques résultant de la fertilisation
d'un seul ovule, donnant ce qu'on appelle un zygote non divisé qui va ensuite se diviser en 2 êtres humains.
D'où on objecte que le zygote n'est pas un être humain puisque deux êtres humains en proviennent.
À cela, il faut répondre que le jumelage vient soit d'une cause interne, soit d'une cause externe.
Si il vient d'une cause interne, on peut admettre que les 2 êtres humains étaient là dès la conception,
mais à un niveau d'observation que seul le développement permettra de reconnaître. Si c'est une cause externe,
on peut admettre que dès la conception il y a eu un être humain mais que la cause externe a divisée
le zygote à un stade d'évolution suffisamment proche de celui de l'ovule, spermatozoïde, pour que cette
division donne lieu à 2 êtres humains. Ou bien, on peut encore admettre que dès la conception il y a eu
1 être humain qui survit mais que la cause externe venant divisée le zygote l'a été à un stade d'évolution
suffisamment proche de l'ovule, spermatozoïde, pour que la partie séparée donne lieu à un autre être humain.
Une autre objection s'appuie sur le nombre significatif d'êtres conçus qui ne s'implantent pas dans l'utérus
et sont expulsés comme autant d'avortements naturelles. Et certains de pense que Dieu ne peut pas
permettre qu'autant d'enfants puissent mourir à cause d'un défaut du procédé naturelle de gestation.
À cela, il faut répondre que pendant très longtemps, des siècles, des millénaires, et encore aujourd'hui
beaucoup d'enfants mouraient avant l'âge de raison pour des causes naturelles. Et que aujourd'hui
la science a grandement diminuée ces causes naturelles en sorte que les enfants ne meurent pas
aussi nombreux avant l'âge de raison. Est-ce que il faut dire que ces enfants qui mouraient de causes
naturelles avant l'âge de raison n'étaient pas des êtres humains? Il est à espérer que la science médicale
puisse faire aussi que les êtres conçus de quelques jours ne meurent pas aussi facilement
qu'ils le font aujourd'hui. Comme elle a permi que les enfants aujourd'hui ne meurent pas de
causes naturelles avant l'âge de raison, comme ils le faisaient autrefois. Par ailleurs, pour les
catholiques, la foi enseigne que la personne existe dès la conception avec son âme immortelle, et sa
destinée éternelle. Nous célébrons à l'Annonciation la venue de la deuxième personnes de la Trinité,
dans le sein de la Vierge Marie, qui a dit oui au projet que Dieu lui a proposé, de devenir la mère
de Son Fils. À ce moment là, lorsqu'elle a dit oui, s'est réalisé la venue en elle par l'action
de l'Esprit-Saint, de la 2e personnes de la Trinité. Une personne est là. Quelques jours plus tard,
elle se rend chez sa cousine Élisabeth et Jean-Baptiste foetus de 6 mois reconnaît en Marie,
la présence du Verbe de Dieu fait chair, qui a quelques jours à peine... C'est dire que dans le sein
de sa mère, tout être humain a déjà sa vocation, sa mission, sa personnalité de donner par Dieu.
Et ensuite, le dogme de l'immaculée conception, enseigne que Marie a été préservée du péché originel
dès sa conception. Or seule une personne, peut être atteinte ou préservée du péché originel.
C'est bien donc que notre mère a commencée à être un personne dès sa conception. Et si il en est ainsi
pour elle, il en est ainsi pour tous les êtres humains. Car c'est l'essence de naître qui détermine
la nature de son existence. Nous définissons donc l'avortement ainsi:
"Toute action qui de par sa nature provoque directement la mort de l'enfant à naître,
à tout moment, entre celui de sa conception jusqu'à celui de sa naissance."

Et l'Église condamne fermement l'avortement comme toute participation à l'avortement. Par exemple,
le pharmacien qui vend le stérilet, la pillule du lendemain ou que sais-je...
Ou l'infirmière qui dans la salle de travail contribue à la réalisation de l'avortement.
Ou la personne qui donne le conseil d'aller se faire avorter. Toutes ces personnes sont excommuniées.
Le Canon 1398 le dit expressément. Et en effet, il s'agit là d'un péché grave saint Jean dans
la 1ère épitre, au chapitre 3 et au verset 15 dit justement que
"Aucun homicide n'a la vie éternelle demeurant en lui."
Comment pourrais-je allé demander à Dieu qu'Il me donne la vie si moi-même je la refuse,
je la détruis dans quelqu'un d'autre et qui plus est un être totalement
innocent et inoffensif.

islam-et-verite.com
Marie-Pierre Jeanine THIERY shares this
9