Clicks928
fr.news
5

Allemagne : La FSSP distribue l'assiette de communion (vidéo)

Au cours d'une messe latine traditionnelle célébrée le 13 septembre par un prêtre de la Fraternité Saint-Pierre (FSSP) à Saarlouis, en Allemagne, la sainte communion a été distribuée au moyen d'assiettes à dessert.

Le célébrant masqué a placé les assiettes sur le rail de la communion. Il a ensuite placé une hostie consacrée sur chacune d'elles, et est retourné à l'autel où il a attendu à distance pendant que les fidèles masqués s'approchaient des assiettes depuis les bancs pour communier.

La communion était reçue avec la langue de l'assiette.

Après la communion, le prêtre retournait au rail de communion et récupérait les assiettes comme dans un restaurant.

Puis, il plaçait un nouveau jeu d'assiettes sur le rail de communion et y posait des hosties.

Les assiettes n'étaient pas purifiées pendant la messe.

#newsNgxrxqqyku

Siagrius
La psychose qui s'empare de l'église est telle que les esprits ne savent plus où s'rrêter. Il n'est plus d'esprit assez fou pour inventer une nouvelle excentricité !
Ludovic Denim
La FSSP, c'est des clowns...
durdur bis
pauvre église,ou est la foi !
lacrimarum valle
Bientôt plus personne dans les églises si ça ne change pas et que les Evèques ne soient pas des auxiliaires de Macron :
tintine
Un prêtre qui ne témoigne pas que le maître de la vie et de la mort, ce n'est pas un quelconque virus mais Notre Seigneur et qui, censé le représenter, avance masqué, ne participe pas à une messe mais à un simulacre , un mensonge. Nous ne mourrons du corona que si le Seigneur le veut et quoique l'on fasse, (ou pas !), pour s'en protéger. Laisser à penser que l'hostie consacrée peut être vecteur …More
Un prêtre qui ne témoigne pas que le maître de la vie et de la mort, ce n'est pas un quelconque virus mais Notre Seigneur et qui, censé le représenter, avance masqué, ne participe pas à une messe mais à un simulacre , un mensonge. Nous ne mourrons du corona que si le Seigneur le veut et quoique l'on fasse, (ou pas !), pour s'en protéger. Laisser à penser que l'hostie consacrée peut être vecteur de maladie est un abominable blasphème.