Clicks1.2K
SML2

Le Crash démographique au Québec.

Démographie 101
Examinons la situation démographique au Québec.
Le Québec décline. Comment ça? Sa population vieillit. Bientôt le ratio travailleur- personne retraité sera de 2 pour 1. Moins de travailleurs pour supporter de plus en plus de retraités.

Si on prend une génération 1 de 100 personnes adultes (soit 48 femmes en âge de procréer), il faut que ces 48 femmes mettent au monde 2,1 enfants chacune afin que la génération 2 soit renouvelée et comprenne à son tour 48 x 2,1 = 100 personnes.

Au Québec, la fécondité d'une telle génération 1 n'assure que 1,6 enfant par femme, la génération 2 sera donc de (100/2,1) × 1,6 = 48 × 1,6 = 77 (environ) personnes.

Par un rapide calcul en chaîne, et en supposant un indice de fécondité constant, on peut envisager l'avenir du Québec pour les générations suivantes :

génération 3 = (77/2,1) × 1,6 = 59
génération 4 = (59/2,1) × 1,6 = 45 personnes, soit un 45% de la génération 1.

fr.wikipedia.org/wiki/Crash_démographique
populationcrash.tripod.com/fr.html

Film. Hiver démographique: le déclin de la famille humaine
2 Episodes
byutv.org/show/5e819b00-5e99-4…

Film.
Maafa 21 - Pleine longueur.
www.youtube.com/watch

La révolution NaProTechnologie
www.youtube.com/watch

Fondateur NARAL sur youtube: Dr. Bernard Nathanson

www.youtube.com/watch

Dr Janet Smith - le lien contraception - avortement

www.youtube.com/watch

www.sexualwisdom.com/16-17book.html
www.omsoul.com
thepillkills.org

Les acteurs sociaux et médiatiques du Québec feraient bien de lire ce qui suit.

1- "Notre civilisation a toujours su se doter de
structures de pouvoir et de soumission,
aussi bien politiques que culturelles (notamment grâce aux moyens de communication sociale), qui lui permettent d'imposer à l'humanité entière ses erreurs et ses excès." (Entrez dans l'Espérance, p.205)

"Les médias
ont habitué les différents groupes sociaux à n'entendre que ce qui "caresse les oreilles" (cf. 2Tm 4,3). La situation ne fera qu'empirer si les théologiens, et surtout les moralistes, au lieu de se faire les témoins de "l'enseignement solide", se font les complices des médias lesquels, bien entendu, donnent alors une large diffusion à leurs doctrines nouvelles."(p.256)

"... la condamnation
de Dieu par l’homme
n’est pas fondée sur la vérité, mais sur un abus de pouvoir et un lâche complot. Cette condamnation ne découvre-t-elle pas la vérité de l’histoire de l’homme, la vérité sur notre siècle? De nos jours, semblable condamnation n’a-t-elle pas été répétée par les innombrables tribunaux des régimes d’oppression totalitaires? Et nous, n’avons-nous pas rendu des verdicts analogues au sein de nos parlements démocratiques, par exemple en condamnant l’être humain avant sa naissance, en vertu de lois régulièrement promulguées?" (p.112)

"Il n'y a pas, pour l'homme, de droit plus fondamental que le droit à la vie! Et pourtant, une certaine culture contemporaine a voulu le lui dénier, en allant même jusqu'à en faire un droit qu’il est " gênant " de défendre. Mais aucun autre droit ne touche de plus près l’existence même de la personne!…"(p.297)

www.amazon.fr/…/2266140914

Les finances publiques du Québec
l’heure des choix a sonné

www.conferenceboard.ca/…/11-138 Les fina…(2981)_WEB.pdf

La proportion des Québécois âgés de 65 ans
et plus augmentera considérablement entre
2009 et 2030, passant de 14,9 à 24 p. 100.

Cette importante redistribution de la population
et une faible croissance démographique —
déterminée par les trois facteurs que sont les
naissances, les décès et la migration nette —,
se répercuteront sur la croissance de la production
économique potentielle du Québec et les
dépenses de consommation des Québécoises
et Québécois.

À long terme, elles pèseront sur
les perspectives économiques, si bien que le
PIB réel global aux prix du marché progressera
au taux annuel composé de seulement 1,4
p. 100, en moyenne, de 2016 à 2030

De fait, le
nombre de personnes de 65 ans et plus dépassera celui
des moins de 20 ans pour la première fois en 2025.

Les facteurs démographiques ont une incidence
déterminante sur les perspectives à long terme d’une
économie. Parmi les tendances démographiques qui
marqueront le Québec au cours des 21 prochaines
années, les principales seront le ralentissement de la
croissance démographique, l’augmentation des niveaux
d’immigration et le vieillissement de la génération du
baby-boom.

Alors que l’âge moyen des Québécois passera
de 40 ans en 2009 à 43,2 en 2030, on s’attend à ce que
la croissance de la population diminue durant la période
de prévision à long terme. La population québécoise,
estimée à 7 814 406 habitants en 2009, atteindra
8 940 264 habitants d’ici à 2030. Son vieillissement a
déjà commencé et deviendra plus prononcé au cours des
20 prochaines années. La pyramide des âges illustre ce phénomène. En 2009, les enfants du baby-boom, c’est à-
dire ceux nés entre 1947 et 1966, appartiennent pour
la plupart au groupe des 40 à 64 ans; ils se situent donc
près du milieu de la pyramide. Vers 2030, ils auront
rejoint les niveaux supérieurs de la structure, si bien que
le sommet de la pyramide sera plus large qu’il ne l’était
en 2009.

Le ralentissement de la croissance démographique
sera plus accentué au Québec que dans le reste du
Canada et ressemblera davantage à celui observé dans
plusieurs pays d’Europe occidentale. Le Québec a déjà
une population plus âgée que la moyenne canadienne.