Clicks7
jili22

Instruction pour le temps de l'Avent

dimanche 1 décembre 2019

Instruction pour le temps de l'Avent

Extrait de "L'Esprit de l’Église dans le cours de l'année Chrétienne" :


Saint Jean-Baptiste montrant Jésus (Murillo)

Ce temps est destiné à se préparer à l'Avènement et à la Naissance de Jésus-Christ. Quoique le Seigneur ne doive plus naître extérieurement, comme il ne doit plus mourir, il renouvelle cependant d'une manière spirituelle et intérieure dans son Église, et dans chaque Fidèle en particulier, les Mystères qu'il a autrefois accomplis pour nous sauver ; et à chaque Mystère est attaché une grâce qui y a rapport, qui nous en rappelle la présence, nous en applique les vertus, et nous en fait tirer le fruit.
Les quatre Semaines qui composent l'Avent, nous représentent les quatre mille ans, qui, depuis l'origine du monde, avaient précédé la Naissance de Jésus-Christ. Dieu, avant que d'envoyer son Fils sur la terre, avait voulu que les hommes ressentissent longtemps la profonde misère où le péché les avait plongés ; afin que ce sentiment les rendit humbles, et les excitât à reconnaître et à désirer l'unique Libérateur, qui pouvait briser leurs chaînes, et guérir leurs maux.
Heureux donc ceux qui dans ce saint temps sentiront combien ils sont misérables, faibles, languissants, dominés par leurs sens et par leurs passions ; incapables par eux-mêmes de faire le bien, et inclinés à toute sorte de mal. Ce sentiment est le premier pas vers leur délivrance et leur guérison !
Les Patriarches représentaient le Messie. Les Prophètes le prédisaient et l'annonçaient. Tous les Justes le désiraient et le réclamaient. Les Impies l'oubliaient, et s'en éloignaient. Jean-Baptiste le montrait au doigt pour le leur faire reconnaître. Soyons du nombre des Fidèles, et retraçons par les pratiques de la vraie piété, selon qu'il convient à la Loi de grâce, ce qui s'est fait dans ce temps heureux, pour servir de préparation à la Naissance du Rédempteur. Surtout, soyons continuellement occupés du désir de le voir naître spirituellement dans nos cœurs, et régner dans notre âme ; et employons, pour attirer cette Naissance et pour établir ce Règne, les expressions des Prophètes, dont l'Église se sert pour ses Prières dans ces saints jours. Ô Cieux ! envoyez d'en-haut votre rosée sur la terre, et vous, nuées, ouvrez votre sein, et faites pleuvoir le Juste. Ô Sagesse éternelle ! venez m'éclairer ! ô Clé de David, venez m'ouvrir la porte que le péché m'avait fermée ! ô Roi des Nations, venez m'apporter le salut ! etc.
L'Évangile du premier Dimanche de l'Avent nous décrit le dernier Avènement de Jésus-Christ à la fin des siècles, qui sera un Avènement de justice et de rigueur, pour nous engager à profiter du premier qui ne montre que douceur et que miséricorde.
L'Évangile du second Dimanche nous représente saint Jean-Baptiste, faisant la fonction de Précurseur du Messie, du milieu même de la prison où il est retenu, en envoyant ses Disciples à Jésus-Christ.
L'Évangile du troisième Dimanche nous propose la députation solennelle que les Juifs firent à saint Jean, pour savoir s'il n'était pas lui-même le Messie ; et saint Jean les renvoyant vers celui qui seul méritait cette divine qualité. Il fait en même temps ce juste reproche, que ce Messie, tant désiré, était au milieu d'eux, et qu'ils ne le connaissaient pas.
L'Évangile du quatrième Dimanche nous fait voir ce bienheureux Précurseur, élevant sa voix sur le bord du Jourdain, et dans tous les Pays voisins, pour annoncer le Baptême de Pénitence, qui servait de préparation au Baptême de la Loi nouvelle, que Jésus-Christ devait instituer, et disant par des cris redoublés ; Rendez droits et unis les sentiers de Dieu, car toute chair verra le salut envoyé de Dieu.
Enfin, la veille de Noël, on nous répète plusieurs fois ces consolantes paroles ; Demain l'iniquité de la terre sera effacée, et le Sauveur du monde règnera sur nous.

le-petit-sacristain.blogspot.com