Scholz et Macron: simples bobonnes du système.

Contrairement à ce que pensent la plupart des Français, les pitoyables propos de Mr Macron «qui veut emmerder les non vaccinés» n’ont rien d’exceptionnels mais s’inscrivent dans la logique de cette nouvelle rhétorique désormais habituelle des marionnettes interchangeables que sont les chefs d’états. Ainsi, dans son premier discours au Bundestag (parlement allemand), le nouveau chancelier Olaf Scholz disait qu’il allait mettre au pas les « non vaccinés » les comparant au passage à des marginaux haineux d’extrême droite (en réalité 20 millions d’Allemands honnêtes composés surtout par des familles chrétiennes qui refusent de faire piquouser leurs enfants).

Il serait opportun que les Français comprennent enfin que la dictature est mondiale et cessent d'attribuer à Mr Macron une importance qu'il n'a pas. La condition « sine qua non » à toute vraie résistance, c'est bien sûr le combat pour la seule vérité qui vient de Dieu mais c’est aussi l’identification des vrais ennemis et non pas des larbins qui travaillent pour eux.

rnd.de/…serfuellten-werden-XCWZJPJJZFDHDM73Y263YFGX24.html

Photo : Scholz et Macron. Deux "bobonnes" du système mondial qui n’ont en guise de pouvoir que l’illusion de leur arrogance.