Clicks9.3K
Yves
41
"La Guerre Perdue du Vatican" - TEASER. Diffusion sur FRANCE 3 le lundi 2 avril 2012 à 23h05More
"La Guerre Perdue du Vatican" - TEASER.

Diffusion sur FRANCE 3 le lundi 2 avril 2012 à 23h05
Guiharan
"Il n’y a aucun doute sur le fait que les enseignements de Vatican II ont un degré d’autorité et un caractère contraignant extrêmement variable en fonction des textes. "
Mgr Guido Pozzo, secrétaire de la commission pontificale Ecclesia Dei
(entretien avec Jean-Marie Dumont dans Famille Chrétienne, 20 octobre 2014 )
lanternedslenoir
👍 Beline 62,je pense de meme!
coeur percé
Merci misérable brebis 🤗
miserable petite brebis
Le terme uniate

Le terme « uniate » a longtemps servi à désigner les Églises catholiques orientales. En rigueur de terme, il sert à désigner les fractions de ces Églises orientales qui ont rompu avec leur Église « mère » orthodoxe et sont entrées en communion avec l’Église catholique romaine. Il est attesté pour la première fois au moment du Synode de Brest-Litovsk de 1596, qui donne naissance …More
Le terme uniate

Le terme « uniate » a longtemps servi à désigner les Églises catholiques orientales. En rigueur de terme, il sert à désigner les fractions de ces Églises orientales qui ont rompu avec leur Église « mère » orthodoxe et sont entrées en communion avec l’Église catholique romaine. Il est attesté pour la première fois au moment du Synode de Brest-Litovsk de 1596, qui donne naissance à l’Église gréco-catholique ukrainienne1. Aujourd'hui surtout utilisé par les orthodoxes, il a le plus souvent une connotation péjorative2. En rigueur de termes, « Églises uniates » et « Églises catholiques orientales » ne sont pas synonymes : unis à Rome dans leur totalité au XIIIe siècle, les chrétiens maronites libanais appartiennent à la deuxième catégorie mais pas à la première.
Ces Églises ont souvent été latinisées. Gardant des apparences orientales (liturgie, paramentique, langue liturgique, discipline en matière de célibat ecclésiastique, musique), elles ont adopté la théologie et l’ecclésiologie catholique. Elles se pensent souvent elles-mêmes comme étant un pont entre le catholicisme et l’orthodoxie3, comme ont pu le montrer les interventions de Maximos IV, Patriarche de l’Église grecque-catholique melkite de 1947 à 1967, lors du Concile Vatican II4

wikipédia
coeur percé
Lorsqu'ils deviennent quoi??????????
Arnaud Dumouch
Pas besoin. Il suffit de regarder ce que contiennent les protocoles d'accord avec nos frères séparés orthodoxes lorsqu'ils deviennent uniates.
coeur percé
😁 😁 😁 😁 😁 😁 😁 😁 😁 😁 😁 😁
Vous êtes visionnaire Arnaud????
😁 😁 😁 😁 😁 😁 😁 😁 😁 😁 😁 😁
Désolé, c'était pas de très haut niveau, ça....
Arnaud Dumouch
Bonjour Fredsisam, Eh bien nous verrons. Nous verrons très bientôt ce que contient les demandes du papes à la FSSPX et s'il ne doivent pas adhérer d'un acte de foi théologales aux vérités définies par Vatican II sur l'Eglise, l'Ecriture Sainte et sur bien d'autres sujets. Attendons : Les choses seront mises en public sous peu !
blanche52
Vous savez, Monsieur Dumouch, vous êtes très marrant dans votre genre ! si vous n'existiez pas on vous inventerait !
😀 😀 😀 😀 😀

Vivent les Belges !!!!!!
florentis
Mais ne tombons pas dans le piège du reportage. Présenter Vatican II, comme une guerre n'a aucun intérêt. Ceux qui enfourchent ce cheval pour leurs aspirations personnelles, menant ainsi une guerre fratricide, devraient y réfléchir à deux fois.
fredsinam
Cher Arnaud ;

Je vous l’ai dit votre avis sur l’autorité de VII importe peu, ce qui importe c’est l’avis des Pères conciliaires, de l’Eglise hiérarchique (de Rome), des théologiens consulté par l’Eglise ainsi que des tradionnalistes or comme je vous l’ai dit personne depuis que la 1ere session du concile VII n’a dit que VII a défini un dogme nouveau au contraire ils ont tous affirmé le …More
Cher Arnaud ;

Je vous l’ai dit votre avis sur l’autorité de VII importe peu, ce qui importe c’est l’avis des Pères conciliaires, de l’Eglise hiérarchique (de Rome), des théologiens consulté par l’Eglise ainsi que des tradionnalistes or comme je vous l’ai dit personne depuis que la 1ere session du concile VII n’a dit que VII a défini un dogme nouveau au contraire ils ont tous affirmé le contraire. D’ailleurs je doute fort que vous ayez lu tout le concile mais comme d’habitude vous citez un discours de JPII dans laquelle il ne parle même pas de VII, pour lui faire dire ce qu’il ne dit pas. Comme c’est le cas de GS 22, 5 et de l’encyclique Spe Salvi n°47.
La citation de Mgr Ocariz en plus de confirmer ce qu’on savait tous (sauf A.D) çàd que VII N’A DEFINI AUCUN DOGME NOUVEAU nous montre la position de l’Eglise dans les discussions avec les Lefebvristes . Ces derniers doivent probablement bien se marrer lorsqu’ils regardent vos vidéos où vous dites le contraire même Hans Kung ne le dit pas .Et je vous préviens vous vous sentirez ridicule lorsque les documents officiels sur ces discussions sortirons et entendant vous pouvez continuer à propager cet erreur ...une de plus .
miserable petite brebis
Pour ce qui est de Vatican 2 les divers courants théologiques qui s'exprimaient chez les "conciliaires" étaient trop divergeant pour pouvoir s'accorder sur un texte clair.
La minorité traditionnelle ne pouvait imposer son point de vue et la majorité progressiste ne pouvait aller jusqu'au bout de ses intentions à moins de provoquer un scandale.
D'ou cette succession de déclarations contradictoires…More
Pour ce qui est de Vatican 2 les divers courants théologiques qui s'exprimaient chez les "conciliaires" étaient trop divergeant pour pouvoir s'accorder sur un texte clair.
La minorité traditionnelle ne pouvait imposer son point de vue et la majorité progressiste ne pouvait aller jusqu'au bout de ses intentions à moins de provoquer un scandale.
D'ou cette succession de déclarations contradictoires,cette alternance de textes traditionnels qui rappellent avec bonheur la vrai doctrine,et de textes obliques,vagues,de sens incertain,pierres d'attente pour de futures évolutions chacun des deux courants pensant s'être prémunis les uns contre les autres.
La notification de ce concile comme pastorale si elle autorise des interprétations erronées sauvegarde aussi la possibilité d'une interprétation orthodoxe et,plus encore,le droit de s'en tenir a la dogmatique des conciles antérieurs.
Arnaud Dumouch
Beline 2, cette position là, c'est évidemment ce que désirent de tout leur coeur les membres de la FSSPX. Mais heureusement, vous êtes vous même prudent dans votre écrit et vous préférez dire : " la grande majorité des textes de Vatican II", et non comme eux "TOUS des textes de Vatican II"

Et vos autorités sont dors et déjà très déçues. Elles croyaient pouvoir débattre (par exemple) de GS …More
Beline 2, cette position là, c'est évidemment ce que désirent de tout leur coeur les membres de la FSSPX. Mais heureusement, vous êtes vous même prudent dans votre écrit et vous préférez dire : " la grande majorité des textes de Vatican II", et non comme eux "TOUS des textes de Vatican II"

Et vos autorités sont dors et déjà très déçues. Elles croyaient pouvoir débattre (par exemple) de GS 22, 5 et sauver la position scolastique : "Dieu ne propose pas son salut à tout homme".

Désolé, ça ne marche pas comme cela. "GS 22, 5 : Nous devons tenir que Dieu proposera son salut à tout homme par un moyen connu de lui", ça ne se débat pas comme une opinion hypothétique. Désolé.

Ceci dit, il y a 80 % des textes du Concile où s'exprime l'autorité pastorale. Et là, vous avez raison.
Arnaud Dumouch
Bonjour Fredsisam,
Le texte de Monseigneur Ocariz est inutilisable.

Dire qu'un texte (les constitutions dogmatiques de Vatican II) est non infaillible et que, pourtant, il n'est pas faillible, reconnaissez que ce n'est pas l’Himalaya de la pensée. 😉

Je préfère la pensée de Jean-Paul II qui le définit comme du Magistère ordinaire infaillible.
Je mets à part Gaudium et Spes 22, 5 qui est d'un …More
Bonjour Fredsisam,
Le texte de Monseigneur Ocariz est inutilisable.

Dire qu'un texte (les constitutions dogmatiques de Vatican II) est non infaillible et que, pourtant, il n'est pas faillible, reconnaissez que ce n'est pas l’Himalaya de la pensée. 😉

Je préfère la pensée de Jean-Paul II qui le définit comme du Magistère ordinaire infaillible.
Je mets à part Gaudium et Spes 22, 5 qui est d'un autre ton et qui frise le Magistère solennel voulu par le Saint Esprit :

“Puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l'homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l'Esprit Saint offre à tous, d'une façon que Dieu connaît, la possibilité d'être associé au mystère pascal”
lanternedslenoir
😉 Fredsinam!
fredsinam
Cher Arnaud ,

Vous obstinez comme d’habitude à affirmer des choses fausses et pire à l’encontre de TOUTE l’Eglise . J’ai fait ce commentaire pour informer les autres .Votre avis sur l’autorité du Vatican II importe peu, ce qui est importe c’est l’avis de Rome et celle de la Fsspx et sur le fait que VII n’a pas défini aucun dogme nouveau ils sont parfaitement d’accord. Alors vous pouvez dire le …More
Cher Arnaud ,

Vous obstinez comme d’habitude à affirmer des choses fausses et pire à l’encontre de TOUTE l’Eglise . J’ai fait ce commentaire pour informer les autres .Votre avis sur l’autorité du Vatican II importe peu, ce qui est importe c’est l’avis de Rome et celle de la Fsspx et sur le fait que VII n’a pas défini aucun dogme nouveau ils sont parfaitement d’accord. Alors vous pouvez dire le contraire, l’écrire, faire des vidéo ça ne changera absolument rien sur la réalité. VATICAN II N’A DEFINI AUCUN DOGME NOUVEAU .
miserable petite brebis
Ce concile s'est défini lui même comme un concile pastoral;

(finis pastoralis praesentis concilli,notificationes,concile oecuménique,vatican 2,cerf,page 117)

Bien qu'il comporte deux constitutions qui se disent "dogmatiques" dont la première(lumen gentium)comporte précisément des notifications dans lesquelles cette même constitution dogmatique reçoit la note théologique de pastorale,en sorte …More
Ce concile s'est défini lui même comme un concile pastoral;

(finis pastoralis praesentis concilli,notificationes,concile oecuménique,vatican 2,cerf,page 117)

Bien qu'il comporte deux constitutions qui se disent "dogmatiques" dont la première(lumen gentium)comporte précisément des notifications dans lesquelles cette même constitution dogmatique reçoit la note théologique de pastorale,en sorte que ne devront "être tenus par l'église que les seuls points concernant la foi et les moeurs que le concile aura clairement déclaré tel"
Ne baigne t'ont pas dans une légère contradiction?
Arnaud Dumouch
Cher Fredsisam, vous ne devriez pas citer Mgr Ocariz dont la pensée n'est pas du tout au point et net sur ces sujets de l'avis de tous les juristes.

Il suffit de lire la phrase suivante, que vous vous garder de citer :

"Le fait qu’un acte du Magistère de l’Église ne soit pas garanti par le charisme de l’infaillibilité ne signifie pas qu’il puisse être considéré comme “faillible ”. au sens où …More
Cher Fredsisam, vous ne devriez pas citer Mgr Ocariz dont la pensée n'est pas du tout au point et net sur ces sujets de l'avis de tous les juristes.

Il suffit de lire la phrase suivante, que vous vous garder de citer :

"Le fait qu’un acte du Magistère de l’Église ne soit pas garanti par le charisme de l’infaillibilité ne signifie pas qu’il puisse être considéré comme “faillible ”. au sens où il transmettrait une “doctrine provisoire”. ou encore des “opinions autorisées ” »

Allez comprendre quelque chose...

Suivez plutôt Jean-Paul II qui définit les constitution dogmatiques du Concile comme du Magistère ordinaire infaillible (Motu Proprio Ad tuendam Fidem) .
fredsinam
« Le Concile Vatican II n’a défini aucun dogme, au sens où il n’a proposé aucune doctrine au moyen d’un acte définitif ». Mrg Ocariz

Mrg Ocariz est consultant auprès de la Congrégation de la Foi

Académie pontificale de théologie

Membre de la commission des discussions doctrinales entre la Société de Saint-Pie X et le Saint-Siège .

Il est l'auteur de Dominus Ieus

Vicaire générale de l'OPUS DEI…
More
« Le Concile Vatican II n’a défini aucun dogme, au sens où il n’a proposé aucune doctrine au moyen d’un acte définitif ». Mrg Ocariz

Mrg Ocariz est consultant auprès de la Congrégation de la Foi

Académie pontificale de théologie

Membre de la commission des discussions doctrinales entre la Société de Saint-Pie X et le Saint-Siège .

Il est l'auteur de Dominus Ieus

Vicaire générale de l'OPUS DEI