Clicks12

Écoute : Parole et Évangile chaque jour | Samedi 26 Septembre

Irapuato
cathoglad Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 9,43b-45. En ce temps-là, comme tout le monde était dans l’admiration devant tout ce qu’il faisait, Jésus dit à ses disciples : « Ouvrez bien vos …More
cathoglad

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 9,43b-45.
En ce temps-là, comme tout le monde était dans l’admiration devant tout ce qu’il faisait, Jésus dit à ses disciples :
« Ouvrez bien vos oreilles à ce que je vous dis maintenant : le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes. »
Mais les disciples ne comprenaient pas cette parole, elle leur était voilée, si bien qu’ils n’en percevaient pas le sens, et ils avaient peur de l’interroger sur cette parole.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Saint Thomas d'Aquin (1225-1274)

théologien dominicain, docteur de l'Église
Commentaire sur l'épître aux Galates, ch. 6 (Chaque jour, tu nous parles, n° 4 septembre-novembre; Éd. Abbaye d'Orval 1974, p.253 Orval rev. /pris dans A.-I. Mennessier; Saint Thomas d'Aquin, l'homme chrétien; Éd. du Cerf 1965, p. 243-245)

Le Fils de l'homme tire sa gloire de sa croix
Certains tirent gloire de leur savoir ; mais l'apôtre Paul trouve la connaissance suprême dans la croix. « Non, dit-il, je n'ai rien voulu savoir parmi vous, sinon Jésus Christ et Jésus Christ crucifié » (1Co 2,2). La croix n'est-elle pas l'accomplissement de toute la loi, et tout l'art de bien vivre ? À ceux qui se glorifient de leur puissance, Paul peut répondre qu'il tient de la croix une puissance sans égale : « Le langage de la croix est en effet folie pour ceux qui se perdent, mais pour ceux qui se sauvent, pour nous, il est puissance de Dieu » (1Co 1,18). Tirez-vous gloire de la liberté que vous avez acquise ? C'est de la Croix que Paul tient la sienne : « L'homme ancien qui est en nous a été fixé à la croix avec lui, afin que nous ne soyons plus esclaves du péché » (Rm 6,6). D'autres personnes encore tirent leur gloire d'être élus membres de quelque groupe illustre ; mais nous par la croix du Christ nous sommes conviés à l'assemblée des cieux. « Réconciliant tous les êtres, aussi bien sur la terre que dans les cieux, en faisant la paix par le sang de sa croix » (Col 1,20). Certains se glorifient enfin des insignes du triomphe accordés aux victorieux ; la croix est l'étendard triomphal de la victoire du Christ sur les démons : « Il a dépouillé les Principautés et les Puissances et les a données en spectacle à la face du monde, en les traînant dans son cortège triomphal » (Col 2,15)... De quoi l'apôtre Paul veut-il se glorifier avant tout ? De ce qui peut l'unir au Christ ; ce qu'il désire, c'est être avec le Christ.