Clicks834
fr.news
2

Un évêque veut "se débarrasser [du] fasciste [Bolsonara]"

L'évêque auxiliaire de Belo Horizonte, Vicente de Paula Ferreira, 50 ans, a écrit sur Twitter.com (14 juin) qu'il a demandé à Dieu de "nous montrer un moyen de nous débarrasser de ce fasciste brésilien".

Le prélat charitable parlait du président brésilien Jair Bolsonaro, demandant à Dieu de donner "le courage d'affronter le tyran qui tue notre peuple", concluant sa prière par l'invocation "Délivre-nous, Seigneur, de l'égarement de la mort."

Quand cela les arrange - par exemple dans le cas du président avorteur Biden - le clergé bolchevique est rapidement à portée de main avec la ligne selon laquelle "l'Église doit rester en dehors de la politique." Si Bolsonaro avait le soutien des oligarques, le lâche Ferreira ne l'aurait jamais attaqué.

Ferreira n'en est pas à son coup d'essai avec Bolsonaro. En mars, il a déclaré que "la barbarie est le but de notre mauvais gouvernement", il a prôné la destitution de Bolsonaro, le décrivant comme "le plus grand allié du Covid-19", et déplorant "ce système capitaliste génocidaire."

Ferreira peut se montrer plus courtois en d'autres circonstances. En mai, il a déclaré à Oglobo.Globo.com que nous devons travailler à la construction du Royaume de Dieu, qui est "basé sur la fraternité" [sic !] et que nous devons donc "dialoguer" [sic !] avec des personnes "qui ne croient même pas en Jésus, mais qui luttent pour des causes communes".

#newsNfbeacnuum

Etienne bis
Avec ce type-là, l'avantage, c'est qu'il joue à visière levée.
On ne peut pas prétendre que c'est le cas de tous les bénis-oui-oui et les ravis de la crèche qui dirigent notre Eglise catholique.