Clicks797
fr.news
21

Le Cardinal Burke écrit à nouveau : Loué soit Jésus-Christ ! Par le Cardinal Raymond Burke

Chers frères et sœurs dans le Christ,

Avec une gratitude sincère envers tous ceux qui ont prié pour mon rétablissement, je vous écris pour vous informer que, depuis ma précédente lettre, la kinésithérapie a tellement aidé à ma réhabilitation que je suis maintenant capable d'offrir quotidiennement la Sainte Messe. Les mots ne peuvent exprimer adéquatement ma joie devant ce don de la grâce de Dieu dans ma vie. En tant que prêtre, évêque et cardinal, le retour à l'offrande quotidienne de la Sainte Messe, principale tâche quotidienne de tout prêtre, m'unit très pleinement à vous dans notre lien spirituel en tant que membres du Corps mystique du Christ (cf. Jn 15, 5-8 ; Ep 4, 4-13). En même temps, mon rétablissement reste un processus intensif. La Divine Providence déterminera le moment de mon retour à mes activités pastorales habituelles. En attendant, je vous prie de m'aider à m'y préparer, du mieux possible, par vos prières.

Cette lettre n'a cependant pas pour but principal de faire le point sur mon état de santé. Il s'agit plutôt d'un instrument de la charité pastorale qui est la grâce distinctive du sacerdoce et de l'épiscopat, offrant aux fidèles une orientation et un encouragement judicieux. En particulier, je vous écris pour vous encourager à réciter quotidiennement la puissante prière du Saint Rosaire.

Bien que la fête ou le mémorial de Notre-Dame du Rosaire soit célébré le 7 octobre, tout le mois d'octobre est consacré à la promotion de cette dévotion très prisée à Marie, qu'elle nous a elle-même donnée. En vous écrivant au sujet de la prière quotidienne du Saint Rosaire, je souligne trois considérations importantes.

Premièrement, le message de Notre Dame de Fatima nous incite à l'honorer en priant le Rosaire tous les jours. Deuxièmement, lorsque Notre Dame a conclu ses apparitions à Fatima le 13 octobre 1917, Notre Seigneur a accordé une confirmation remarquable des apparitions dans le Miracle du Soleil. Troisièmement, en nous demandant de prier quotidiennement le Rosaire, Notre Dame a indiqué une intention spécifique : la paix. Le pape saint Jean-Paul II, se faisant l'écho des messages que la Vierge nous a adressés à Fatima, a expliqué que "le Rosaire est par nature une prière pour la paix" (Rosarium Virginis Mariae, 40).

La paix pour laquelle nous prions, en récitant la prière du Rosaire, n'est pas une paix donnée par ce monde (cf. Jn 14, 27), mais bien la paix obtenue pour nous par le sang de la Croix de Jésus-Christ (cf. Col 1, 20). Rappelons que Notre-Dame du Rosaire a d'abord reçu le titre de Notre-Dame de la Victoire par le Pape Saint Pie V, pour honorer la victoire de la paix, qui a été remportée, par son intercession et surtout par la prière du Saint Rosaire, lors de la bataille de Lépante le 7 octobre 1571. En changeant le titre de Notre-Dame de la Victoire en Notre-Dame du Saint Rosaire, le pape Grégoire XIII a souligné le puissant instrument permettant d'obtenir la victoire de la paix, à savoir la prière du Saint Rosaire.

La victoire de la paix est en définitive la victoire sur Satan qui, depuis le péché de nos premiers parents, ne cesse de nous tenter de commettre le péché. C'est la victoire opérée par Dieu le Père à travers l'Incarnation rédemptrice de son Fils unique. La bienheureuse Vierge Marie, Mère de Dieu, est l'instrument privilégié par lequel Dieu le Père a envoyé Dieu le Fils dans le monde pour remporter pour nous la victoire. Elle est la femme dont le Fils écrase la tête du serpent, Satan, comme Dieu le Père l'avait promis après le péché d'Adam et Eve (cf. Gn 3, 15). Elle continue à être le canal par lequel la grâce du Christ remporte la victoire sur le péché dans notre vie quotidienne.

En priant quotidiennement le Rosaire, nous nous approchons de la Mère de Notre Sauveur, qui nous enseigne, comme elle l'a enseigné aux vignerons aux Noces de Cana : "Faites tout ce qu'Il [Jésus] vous dira" (Jn 2, 5). Elle, que Notre Sauveur nous a donnée comme Mère - la Mère de la Divine Grâce - nous aide à nous tenir fidèlement, avec elle, sous la Croix de Notre Seigneur, unis de cœur avec son Cœur Immaculé dans le glorieux Cœur transpercé de Jésus (cf. Jn 19, 25-27). Avec elle, nous participons au triomphe de la Croix.

La victoire de la paix, recherchée à travers le Cœur Immaculé de Marie par la prière du Saint Rosaire et obtenue dans le Sacré Cœur de Jésus, vainc la confusion, l'erreur et la division, toutes les œuvres du Malin, qui attaquent aujourd'hui avec tant d'acharnement le monde et l'Église. C'est pourquoi je vous exhorte aujourd'hui, si vous ne le faites pas déjà, à prier le Saint Rosaire, en demandant l'intercession de la Mère de Dieu pour la victoire de la paix, la paix dans votre âme, la paix dans le monde, la paix dans l'Église. Je vous laisse avec les mots du Pape Saint Jean Paul II, dont le ministère papal a été si fortement marqué par la dévotion à la Sainte Vierge Marie : "Prions le Rosaire, si possible tous les jours, soit seuls, soit en communauté. Le Rosaire est une prière simple, mais profonde et très efficace, même pour demander des faveurs pour les familles, les communautés et le monde" (Regina Caeli, 28 avril 2002).

Implorant Notre Seigneur, par l'intercession de Notre Dame de Guadalupe, de vous bénir, ainsi que vos foyers, vos familles et tous vos travaux, je demeure
Vôtre dans le Sacré-Cœur de Jésus
et le Coeur Immaculé de Marie,
et dans le Cœur très pur de Saint Joseph,

Raymond Leo Cardinal Burke
15 octobre 2021
Abc Def shares this
1
St francois D'assise shares this
5