shazam
Choisi par Dieu, trahi par une femme, et racheté.
-

Le malin et ses serviteurs s’épanouissent dans nos faiblesses...
(allociné)

-
Le mythe de Samson est un des épisodes les plus connus de la Bible. C’est donc tout à fait logique qu’il ait déjà eu droit à plusieurs adaptations. En 1949, Cecil B. DeMille a livré une version très intéressante. Le futur réalisateur des Dix commandements (1956) …More
Choisi par Dieu, trahi par une femme, et racheté.
-

Le malin et ses serviteurs s’épanouissent dans nos faiblesses...
(allociné)

-
Le mythe de Samson est un des épisodes les plus connus de la Bible. C’est donc tout à fait logique qu’il ait déjà eu droit à plusieurs adaptations. En 1949, Cecil B. DeMille a livré une version très intéressante. Le futur réalisateur des Dix commandements (1956) était parvenu à un juste équilibre entre le romanesque et le religieux.
Bien plus tard, en 1961, Andrzej Wadja transposa de façon pertinente le mythe de Samson dans une Pologne sous le joug nazi.

Le film respecte dans les grandes lignes les quatre chapitres du livre des Juges faisant référence à Samson. Les israélites sont alors sous la coupe des Philistins qui les maltraitent et les ont réduit à l’état d’esclaves. Un espoir naît avec Samson, un israélite surpuissant, qui serait destiné à libérer son peuple.

L’un des principaux attraits de ce long métrage est qu’il respecte le récit de la Bible. Le spectateur a donc l’occasion d’en savoir plus sur ce héros. Après tout, que sait-on de lui mis à part qu’il tire sa force de sa longue crinière ? Samson tire sa force du fait qu’il s’est consacré à Dieu. De ce fait, il doit s’abstenir de toucher un cadavre, boire du vin et se couper les cheveux.
(cinedweller.com)
-

Juges 16,30 : Ceux qu'il fit périr à sa mort furent plus nombreux que ceux qu'il avait tués pendant sa vie.