13:06
Jésus avait-il des frères et sœurs (biologiques) ? Le mystère de Marie et de son Fils Jésus à travers l’Écriture sainte. Par Françoise Breynaert, docteur en théologie. Site perso : sites.google.com …More
Jésus avait-il des frères et sœurs (biologiques) ?
Le mystère de Marie et de son Fils Jésus à travers l’Écriture sainte.
Par Françoise Breynaert, docteur en théologie. Site perso :
sites.google.com/site/fbreynaert
Sources de la vidéo-conférence :
www.mariedenazareth.com/4427.0.html
sourcefb
Pour accéder aux liens sur l'ancien site de MariedeNazareth:
Utilisateur = mdn
Mot de passe = old
sourcefb shares this
3
Ecriture sainte.
Ecriture SainteMore
Ecriture sainte.

Ecriture Sainte
Natoue
Merci beaucoup Soeur Françoise de nous accorder de votre temps et de nous instruire avec patiente et amour, nous en avons besoin. Personnellement avec la théologie de Monsieur Arnaud Dumouch et vos nouvelles vidéos, je suis comblée et je suppose ne pas être la seule... 👏
fr.sourire
👍
Merci soeur Françoise pour votre synthèse sur un sujet qu'il est important de maitriser en tant que catholiques lors de nos contacts avec nos frères et soeurs protestants, qui sont presque tous convaincus que le Seigneur Jésus avaient des frères et soeurs biologiques.
Ils fondent logiquement leur avis sur le fait que les manuscrits originaux, en grec donc, du Nouveau Testament, utilisent le …More
👍
Merci soeur Françoise pour votre synthèse sur un sujet qu'il est important de maitriser en tant que catholiques lors de nos contacts avec nos frères et soeurs protestants, qui sont presque tous convaincus que le Seigneur Jésus avaient des frères et soeurs biologiques.
Ils fondent logiquement leur avis sur le fait que les manuscrits originaux, en grec donc, du Nouveau Testament, utilisent le terme de "frères" (« adelphos ») et non "cousins" (« anepsios ») pour évoquer ces derniers, du fait que la tradition orale apostolique, à l'origine de langue araméenne (dans laquelle les cousins de Jésus étaient ses "frères"), s'est fixée à l'écrit en gardant mot à mot le terme "frère" araméen au lieu de cousin. "De même que les Septante ont traduit servilement l’original hébreu de l’Ancien Testament en utilisant le terme grec « frère » (« adelphos ») et non cousin (« anepsios ») lorsqu’il y a un rapport de parenté beaucoup plus large" (je cite ici un passage de votre excellent article connexe sur "Marie de Nazareth", très bon site par ailleurs !).
Vous avez évoqué aussi bien sûr les arguments de la Tradition catholique, mais les Protestants sont surtout sensibles aux arguments bibliques dans un premier temps.