Clicks695
fr.news

Synode sur la synodalité : La mère de toutes les confusions

Le Vatican a préparé le synode sur la synodalité en "écoutant tout le monde", en particulier ceux "qui se trouvent aux périphéries existentielles", a déclaré le cardinal Grech, secrétaire général du Synode, à LaVie.fr (11 septembre).

En réalité, le Vatican cherche désespérément à être avec le courant dominant, pas avec les "périphéries".

Grech a une conception nihiliste du synode : "Nous n'avons pas besoin d'être d'accord sur les mots, nous avons juste besoin de nous rencontrer." Le synode ne va pas "confronter les opinions et les points de vue", explique Grech, mais c'est un "dialogue" pour partager "ce que nous sentons" que l'Esprit Saint dit en nous.

Interrogé sur le fait de savoir si les catholiques sont prêts pour un synode après la rupture que François a provoquée avec Traditionis Custodes et Amoris Laetitia, Grech sort sa baguette magique : "Je crois vraiment que la synodalité est la réponse à toutes les difficultés que vous venez de souligner !"

Il insiste sur le fait que "nous avons tous reçu le pouvoir du Saint-Esprit de parler" mais que "les évêques" sont [= devraient être] les "gardiens authentiques", les "interprètes" et les "témoins de la foi."

Après tant de verbiage, Grech prévoit une mauvaise fin : "Si nous ne croyons pas que le Saint-Esprit soufflera, alors le synode sera un échec."

Image: Mario Grech, © wikicommons, CC BY-SA, #newsCovltmpizs