Clicks441

CE QU'ON NE SAVAIT PAS DE LA PASSION DE JÉSUS...Par le Père Dominique Duten

Myriamir
CE QU'ON NE SAVAIT PAS DE LA PASSION DE JÉSUS....Par le Père Dominique Duten...1er AVRIL 2020 « J’étais en prière. Mon doux Jésus, m’attirant vers lui, me transforma complètement en lui-même et me …More
CE QU'ON NE SAVAIT PAS DE LA PASSION DE JÉSUS....Par le Père Dominique Duten...1er AVRIL 2020

« J’étais en prière. Mon doux Jésus, m’attirant vers lui, me transforma complètement en lui-même et me dit : « Ma fille, prions ensemble afin de pouvoir prendre le contrôle du Ciel et d’empêcher la terre de tomber dans le courant du mal. » Après que nous ayons prié ensemble, il ajouta : « Quand mon Humanité était sur la terre, elle se trouvait très proche de la Divinité.

Puisqu’elle en était inséparable, je n’ai fait rien d’autre que d’entrer dans l’immensité de la Volonté éternelle et d’ouvrir bien des réservoirs au bénéfice des créatures. J’ai donné à la famille humaine le droit de s’approcher de ces réservoirs qui avaient été ouverts par un Homme-Dieu et d’y prendre ce qu’elle voulait. J’ai ainsi formé les réservoirs de l’amour, de la prière, de la réparation, du pardon, de mon Sang et de ma gloire.

« Maintenant, veux-tu savoir qui brasse ces réservoirs pour les faire monter et déborder et, par-là, inonder la terre tout entière ? C’est l’âme qui entre dans ma Volonté. Lorsqu’elle entre dans ma Volonté, si elle veut aimer, elle tire de l’amour du réservoir de l’amour ; en aimant, ou en ayant l’intention d’aimer, elle agite ce réservoir. Les eaux, lorsqu’elles sont agitées, s’élèvent, débordent et s’étendent par toute la terre.

Parfois, l’agitation est tellement intense et les vagues montent si haut qu’elles en viennent à toucher le Ciel et à se répandre dans la Patrie céleste. Si cette âme veut prier, faire réparation, demander pardon pour les pécheurs, ou me rendre gloire, elle brasse les réservoirs de la prière, de la réparation, du pardon, ou de la gloire ; ces réservoirs s’élèvent, débordent et se répandent parmi toutes les âmes. «

Combien de bienfaits mon Humanité a imploré pour les hommes ? J’ai laissé les portes ouvertes pour qu’ils entrent à leur gré. Cependant, peu en profitent ! » L 13, 28 janvier 1922.

Bienvenue sur le site Disciples Amoureux Missionnaires

myriamir.wordpress.com