51:00
shazam
6393

H6 - Un humanisme sans Dieu est-il possible ?

Notre société occidentale se revendique largement de la tradition humaniste qui puise ses racines dans l'héritage de la Renaissance et la pensée des Lumières. Sur ces bases, elle multiplie les …More
Notre société occidentale se revendique largement de la tradition humaniste qui puise ses racines dans l'héritage de la Renaissance et la pensée des Lumières. Sur ces bases, elle multiplie les engagements humanitaires, politiques et associatifs au service de l'homme. En même temps, cet humanisme, qui s'est coupé de son origine théologique depuis les Lumières, peut-il, sans vision transcendante, donner une juste vision de l'homme, de sa nature et de sa destinée, qui puisse servir de fondement à l'édification d'un monde meilleur ? Avec la participation de Jean-Claude Guillebaud (essayiste) et Fabrice Hadjadj (philosophe). Emission du 15/06/2010
shazam
Cher @La louange de mes lèvres
Cette citation du Bienheureux Paul VI est tout simplement parfaite !
Psaume 62
« Un humanisme vrai sans le Christ n’existe pas » car « l’homme par lui-même ne sait pas qui il est. Il lui manque le prototype authentique de l’humanité », « le vrai Fils de l’homme – Fils de Dieu, modèle agissant de l’homme vrai. ». Car « le véritable humanisme doit être chrétien » (Bx pape Paul VI, radio-message Noël 1969)
Ne nous laissez pas sucomber
Une erreur dans votre entrée ce n'est que depuis les "lumières" que c'est Juréo Chrétien ,avant c'était Chrétien Catholique ,le baptême de Clovisse est CATHOLIQUE et rien d'autre .
shazam
Quelques passages du texte de Rémi :

- ces personnes ont les apparences de la piété mais renient ce qui en fait la force.
c’est moi (shazam) qui souligne la phrase de Rémi. Rappel de la citation de Paul Ricœur : « Séparées de l’expérience spirituelle qui les fondent, les valeurs sont comme des fleurs coupées dans un vase. »

- Qu'est-ce que l'humanisme contemporain? Lui qui prend de plus en …More
Quelques passages du texte de Rémi :

- ces personnes ont les apparences de la piété mais renient ce qui en fait la force.
c’est moi (shazam) qui souligne la phrase de Rémi. Rappel de la citation de Paul Ricœur : « Séparées de l’expérience spirituelle qui les fondent, les valeurs sont comme des fleurs coupées dans un vase. »

- Qu'est-ce que l'humanisme contemporain? Lui qui prend de plus en plus de place dans les élites des peuples et dans les peuples même et quel est ce jupon noir qui dépasse de la robe faussement blanche de l'ange des ténèbres ?
Les plus évidentes aujourd'hui; ce sont les valeurs qui sont défendues avec tant de véhémence : l'avortement, l'euthanasie, le mariage homosexuel, l'adoption par les couples de même sexe,
l'acceptation du transgenérisme, la contraception et quelques autres encore.

- allez confronter ces adeptes de cet humanisme avec les valeurs chrétiennes que vous portez et défendez et vous verrez ces gens si plein de bonté apparente se transformer rapidement en tout ce que saint-Paul nous a décrit des habitants de notre époque. Vous verrez les orgueilleux se lever et refuser de suivre les commandements de leur Créateur, ils diffameront et médiront sur l'Église en lui reprochant ses meurtres lors des croisades, ses prêtres pédophiles, sa misogynie, ils seront ingrats envers Dieu qui leur donne pourtant santé et richesse, ils feront des sacrilèges en blasphémant Dieu et son Église, ils seront sans cœur et sans pitié de ne pas vouloir considérer la valeur de la vie humaine de la conception jusqu'à la mort naturelle
remi dec
shazam
Fabrice Hadjadj : Le christ n’est pas un humaniste, un humanitaire, en tout cas IL ne parle jamais de philanthropie, au sens ou IL ne parle jamais d’aimer l’homme en général.

IL parle de l’amour du prochain. (…) Avant l’humanisme il y a Catherine, Jean-Claude, Fabrice ; et c’est la diversité des hommes qui ne faut pas perdre de vue quant on parle de l’humanisme à partir d’un concept général de …More
Fabrice Hadjadj : Le christ n’est pas un humaniste, un humanitaire, en tout cas IL ne parle jamais de philanthropie, au sens ou IL ne parle jamais d’aimer l’homme en général.

IL parle de l’amour du prochain. (…) Avant l’humanisme il y a Catherine, Jean-Claude, Fabrice ; et c’est la diversité des hommes qui ne faut pas perdre de vue quant on parle de l’humanisme à partir d’un concept général de l’homme.

Jean-Claude Guillebaud : Cite Paul Ricœur, Du texte à l’action, 1986 : « Séparées de l’expérience spirituelle qui les fondent, les valeurs sont comme fleurs coupées dans un vase. »