Fons
48.3K
jerome472
Oui Christophe, c'est cela la REALITE, j'aime particulièrement votre dernière tirade : "Merci, curetons gauchistes et évêques apostats : vous avez bien salopé la religion catholique ! Il nous faut à présent retrousser nos manches, afin de rebâtir l'Eglise que vous avez contribué à dynamiter de l'intérieur. Après 40 années de déchéance spirituelle, l'Eglise relève enfin la tête. La clique de …More
Oui Christophe, c'est cela la REALITE, j'aime particulièrement votre dernière tirade : "Merci, curetons gauchistes et évêques apostats : vous avez bien salopé la religion catholique ! Il nous faut à présent retrousser nos manches, afin de rebâtir l'Eglise que vous avez contribué à dynamiter de l'intérieur. Après 40 années de déchéance spirituelle, l'Eglise relève enfin la tête. La clique de vieux evêques francs-macs aigris obsédés par les dogmes modernistes embarqueront dans leur tombe toutes les lamentables et pathétiques calembredaines qu'ils nous auront inculquées... Que Dieu ait pitié d'eux !"
🧐
Phil
Votre constat est malheureusement EXACT. 🥴

Benoit XVI est utile dans cette optique. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'on essaye de le démolir à la première occasion. 😡
canadensis
Excellent commentaire Christophe! Malheureusement, tout ce que vous dîtes est vrai. Au moins, on sent que l'Église retrouve peu à peu son identité et ses racines. Cependant, tout le monde sait qu'il est beaucoup plus facile de détruire que de bâtir (ou rebâtir).
Christophe
"Les gestes sont les mêmes ; la concentration identique. L'arrivée ne change pas, mais quand la voix du prêtre s'élève, une différence se fait entendre."

Visiblement, cela doit faire longtemps que le journaliste n'est pas allé à la messe...

Car les curés ne portent plus la soutane, ni le col romain, ni l'amict, ni la chasuble. C'est tout juste s'ils daignent encore porter l'étole.

Les prie-…More
"Les gestes sont les mêmes ; la concentration identique. L'arrivée ne change pas, mais quand la voix du prêtre s'élève, une différence se fait entendre."

Visiblement, cela doit faire longtemps que le journaliste n'est pas allé à la messe...

Car les curés ne portent plus la soutane, ni le col romain, ni l'amict, ni la chasuble. C'est tout juste s'ils daignent encore porter l'étole.

Les prie-dieux ont été balancés à la brocante. Les calices, ciboires et pataines ont été vendus pour se faire un max de thunes. Les chemins de croix ont été dézingués. Les autels ont été renversés. La croix, les cierges, l'encensoir et les bannières ont été remisées au placard.

Les processions ont été proscrites. La génuflexion rendue inutile. Les confessions abrogées. Le péché aboli. Le jugement dernier abandonné. Le Salut acquis d'emblée. Et la messe finalement rendue facultative...

Alors franchement, entre "la messe de toujours" et "la messe de maintenant", je me demande si nous avons encore la même religion...

Merci, curetons gauchistes et évêques apostats : vous avez bien salopé la religion catholique ! Il nous faut à présent retrousser nos manches, afin de rebâtir l'Eglise que vous avez contribué à dynamiter de l'intérieur. Après 40 années de déchéance spirituelle, l'Eglise relève enfin la tête. La clique de vieux evêques francs-macs aigris obsédés par les dogmes modernistes embarqueront dans leur tombe toutes les lamentables et pathétiques calembredaines qu'ils nous auront inculquées... Que Dieu ait pitié d'eux !