1
2
Clicks760

PIOe

Guiharan
O-C 2118 ch.2 Bonjour l’abbé, j’étais sûr de vous retrouver ici. Cela fait un bout de temps que j’ai remarqué que vous preniez l’hyperloop toujours aux mêmes heures. Bonjour M. James, heureux de …More
O-C 2118 ch.2

Bonjour l’abbé, j’étais sûr de vous retrouver ici. Cela fait un bout de temps que j’ai remarqué que vous preniez l’hyperloop toujours aux mêmes heures.

Bonjour M. James, heureux de vous retrouver.

Vous pouvez m’appeler Martin.

… et pour des religieux on dit plutôt mon Père.

Vu comme j’ai été fabriqué, j’aurais du mal à me représenter ce que veut dire ce nom de "Père". Je préfère continuer à vous appeler l’abbé. Cela fait un peu vieux jeu, mais vous ne passez pas inaperçu avec votre habit dans cette gare. Je vous invite au bistro, vous avez un peu de temps ?

Toujours plus que si on avait été cadencés dans la même navette. Ces voyages sont devenus trop rapides pour avoir le temps de discuter.

Alors asseyez-vous. Ici, ils ont une liqueur de blanquette de veau aux petits oignons… je vous en commande une bouteille ? Ou bien j’ai des préservatifs si vous préférez goûter plus solide.

Non merci, je prendrai plutôt une bouillabaisse.

C’est vrai que j’avais oublié que l’Église est contre le P.I.Œ.

Il n’y a pas que cela, on n’en fait pas une obsession ! L’évangile est plus que le boire et le manger.

N’empêche que refuser de préconiser ce Préservatif-Intra-Œsophage est criminel. Avez-vous pensé à tous ces pauvres gens qui vont mourir du cancer et autres maladies digestives ?

Il faut tout faire pour les soigner et trouver des vaccins. Mais pas au prix de leur faire croire que manger n’est qu’une histoire de pastilles gustatives.

Vous allez encore me sortir les vieilles rengaines d’autrefois, qui confondaient manger et se nourrir. Pas besoin d’intraveineuse pour comprendre que le plaisir de la nourriture n’est pas lié au travail de l’estomac. Libre à vous de continuer à manger comme autrefois, mais aujourd’hui tous les meilleurs plats ont leur liqueur en bouteille. Il faut savoir vivre avec son temps.

Je veux bien trinquer à votre blanquette de veau, mais si j’en consommais avec de vrais morceaux de viande, je ne m’enfilerais pas un P.I.Œ. pour tout vomir après. Ce serait péché de gourmandise.

Justement, vous qui vous dîtes romain, avez-vous oublié ce qu’on faisait dans l’antiquité ? Pour pouvoir profiter plus longtemps de leur festin, ils avaient déjà inventé le vomitorium !

Je préfère ne plus évoquer Rome. Depuis les grands attentats radio-actifs, même le Pape ne peut plus y habiter.

Oui, c’est quand même dommage de visiter les musées Vatican en hologramme, mais il n’y a que certains robots qui peuvent résister à une centaine de Sieverts. Il faudra attendre quelques siècles, tant qu’on n'arrivera pas à trouver de nouveaux moyens de décontaminer le site…

Pour revenir à vos Préservatifs-Intra-Œsophage, vous croyez vraiment que le bonheur est au bout de la langue, sur quelques centimètres de pastilles gustatives ?

C’est un sacré plaisir quand même. Surtout depuis qu’il n’est plus lié au système digestif. Savez-vous combien de temps on passait à digérer autrefois, sans parler de tous les problèmes gastriques. Nos pilules et bouteilles d’aliments liquéfiés ont supprimé tout cela.

Tout homme cherche le bonheur. Mais il ne faut pas se tromper de but. Vous confondez plaisirs et bonheur.

Mais qu’est-ce que le bonheur, tant qu’on doit finir par affronter la mort ?

Dieu ne nous a pas donné la vie pour mourir à jamais. Mais pour une vie éternelle de béatitude.

Je demande à voir.

Moi je suis un disciple de quelqu’un qui a osé dire « Je suis le chemin, la vérité, la vie ».

O-C 2118