Sofia
👍
abbepages
A Hutchen,

Saint Pierre n'a t-il pas dit à Jésus-Christ : « Pour nous, nous avons tout quitté et nous Vous avons suivi » ?

Jésus-Christ confirme ce sens en répliquant : « Quiconque aura quitté, pour Mon Nom, sa maison, sa femme, recevra au centuple et aura la vie éternEt Saint Pierre n'a pas usé du mariage après son apostolat:

Saint Jérôme enseigne : « En vous accordant, dit-il à Jovinien, le …More
A Hutchen,

Saint Pierre n'a t-il pas dit à Jésus-Christ : « Pour nous, nous avons tout quitté et nous Vous avons suivi » ?

Jésus-Christ confirme ce sens en répliquant : « Quiconque aura quitté, pour Mon Nom, sa maison, sa femme, recevra au centuple et aura la vie éternEt Saint Pierre n'a pas usé du mariage après son apostolat:

Saint Jérôme enseigne : « En vous accordant, dit-il à Jovinien, le mariage des apôtres, la concession vous devient inutile. Ils se sont mariés avant d'appartenir à l'Évangile; et quand ils ont été élevés à l'apostolat, ils ont cessé d'user du mariage. »

C'est ce qu'il atteste aussi dans sa lettre à Pammaque : « Les apôtres, dit-il, ont été ou vierges, ou continents avec leurs femmes. » Saint Isidore de Damiette soutient que les apôtres ont vécu dans une continence parfaite. Tertullien suppose la même chose :

Saint Jean a toujours été regardé comme vierge.

Saint Paul, en parlant du célibat, et en se proposant pour modèle, se déclare expressément non marié.

Saint Jacques, au rapport de saint Jérôme, garda une perpétuelle virginité.

L'Eglise ne force personne au célibat;
seulement elle choisit ses ministres parmi ceux qui peuvent le garder.
Elle les choisit après en avoir écarté un grand nombre, et après avoir fait passer les autres par de longues épreuves pour s'assurer de leur vocation.
Enfin, elle les choisit à un âge où tout homme est capable de réfléchir et de mesurer ses forces, et après l'époque où toutes les lois humaines permettent de disposer de son bien et de sa personne par un engagement perpétuel. Au moment de l'ordination, elle les avertit encore une fois de la gravité des circonstances, et les engage à réfléchir de nouveau sur l'importance de ce qu'ils vont faire.

Si, après toutes ces précautions, quelques prêtres sont infidèles à leurs vœux, la faute en est-elle à l'Église?!

Mais, comme dit Jésus "Tous ne comprennent pas ce langage." (Mt 19.11). C'est visiblemennt votre cas.
Christophe
A Hutchen,

Vous confondez le mariage des prêtres avec l'ordination de prêtres mariés ; ce qui est complètement différent.

Oui, certains disciples du Christ étaient mariés. Mais ils étaient mariés AVANT d'avoir suivi le Christ !

Dans certaines communautés chrétiennes (chez les Uniates par exemple) l'Eglise accorde le droit à des hommes mariés de devenir prêtres. En revanche, l'Eglise n'a …More
A Hutchen,

Vous confondez le mariage des prêtres avec l'ordination de prêtres mariés ; ce qui est complètement différent.

Oui, certains disciples du Christ étaient mariés. Mais ils étaient mariés AVANT d'avoir suivi le Christ !

Dans certaines communautés chrétiennes (chez les Uniates par exemple) l'Eglise accorde le droit à des hommes mariés de devenir prêtres. En revanche, l'Eglise n'a JAMAIS autorisé un prêtre à recevoir le sacrement de mariage. L'Eglise Catholique ne défend pas la polygamie. Quand on est prêtre, on est marié à Dieu ad vitam aeternam.
HUTCHEN
C'est vrai le Christ est le SEUL et VRAI prêtre ! comme le dit l'Écriture à maints endroits. Vous faites cependant un large saut par dessus l'histoire et la naissance des premières communautés ! Les primitives communautés ont souvent été dirigées par un président marié ! d'ailleurs Pierre était marié ! Je n'aurai pas l'outrecuidance de vous rappeler que le célibat ecclesiastique a été imposé …More
C'est vrai le Christ est le SEUL et VRAI prêtre ! comme le dit l'Écriture à maints endroits. Vous faites cependant un large saut par dessus l'histoire et la naissance des premières communautés ! Les primitives communautés ont souvent été dirigées par un président marié ! d'ailleurs Pierre était marié ! Je n'aurai pas l'outrecuidance de vous rappeler que le célibat ecclesiastique a été imposé tardivement et que la conception du prêtre que vous prônez, est celle du concile de Trente. Cette conception révèle plusieurs écueils:
l'Église n'est plus événement de la parole et des sacrements (Tertullien), mais c'est l'Église du prêtre !
Les sacrements ne sont plus desmoyens de grâces de Dieu, mais des instruments de pouvoir dans la main des clercs.
Vous pensez que les prêtres sont responsables de la situation , c'est sympa pour vos confrères; mais les évêques qui appellent aux ministères ? Il faut reconnaître que malgré la grâce de l'épiscopat il y a bien des discernement qui ne sont pas les fruits de l'inspiration de l'Esprit ! toutes les affaires de moeurs qui se passent ces derniers temps et relayés par la presse de manière outrancière, montrent qu'il faudrait aborder la question à fraius nouveaux et qu'il ne suffit pas de répéter des pseudo-vérités qui n'en sont pas. Avec mes respects.
Philippe31
Merci mon père. 🙂