Clicks907
Jésus flagellé (cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort) JMJ222 III- Le Sacré-Cœur / Chaîne YouTube : Chapelet récité / www.montfortajpm.sitew.fr / Compositeur-interprète: Gilbert Chevalie…More
Jésus flagellé (cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

JMJ222 III- Le Sacré-Cœur / Chaîne YouTube : Chapelet récité / www.montfortajpm.sitew.fr / Compositeur-interprète: Gilbert Chevalier (aveugle). N'hésitez pas à télécharger. [JMJ221-JMJ223] Intégral Montfort-Cantiques / Le Ciel ouvert par les 3 Ave Maria

Voir audios 1 & 2

Autre version

*
"Jésus agonisant"

Paroles ici : www.sitew.com/…/cnms2-Le_Poeme_…

La PASSION intégrale :
1- en 7 tableaux
2-
avec refrain
3- avec contre-chant 1
4-
avec contre-chant (2)

Voir aussi :
Chemin de la Croix : "Suivons sur la montagne sainte"

*****************************************

LE BON CHAPELET

Prenez votre chapelet
Et souvent le récitez

www.youtube.com/watch
Ou bien le psalmodiez
www.youtube.com/watch
Ou encore le chantez :
www.youtube.com/watch
Un chapelet bien récité
www.youtube.com/watch
Ou chanté ou psalmodié
www.youtube.com/watch
Et bien intentionné
Est un bon chapelet !


Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen
(31/10/2014)

*****************************************

NOTRE-DAME du PERPÉTUEL-SECOURS

A Notre-Dame du Perpétuel-Secours (poésie de Ste Thérèse de l'Enfant-Jésus)

Notre-Dame du Perpétuel-Secours,
Oh ! secourez-nous tous les jours,
Car vous êtes un secours perpétuel
Envers nous, pauvres mortels.
« Je vous secourrai volontiers
Si point vous ne m'abandonnez,
Car si moi l'on abandonne,
L'on ne trouve plus personne.
Mais pour qui me prie tous les jours,
Je suis son perpétuel secours.
Ma tendresse ne tarit jamais
Envers tous mes pauvres enfants
Qui sont à mes pieds, me priant :
Et voilà bien ce qui me plaît. »
Mais aussi que faut-il faire
Pour vous aimer et vous plaire ?
« Imitez-moi, voilà tout
Ce que je demande aujourd'hui de vous. »
Vous prier et vous imiter,
Nous le ferons donc tous les jours ;
Et en échange, soyez
Notre perpétuel secours.
« Je suis bien aise que vous vouliez
M'aimer, me prier et m'imiter.
Persévérez donc, chers enfants,
Et je vous secourrai à tout instant. »
Mais secourez aussi l'Église
Qui en a un si grand besoin.
« Je la sauverai à la fin :
C'est là une chose promise. »
Louange, action de grâces et gloire
À Notre-Dame des Victoires
Qui nous protège tous les jours,
Notre-Dame du Perpétuel-Secours.


Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen

*****************************************
montfort.kingeshop.com
LE POÈME DE LA PASSION
(cantique de saint Louis-Marie Grignion de Montfort)


* * * INTÉGRALITÉ des PAROLES téléchargeable ici : www.sitew.com/…/cnms2-Le_Poeme_… * * *

II- JÉSUS FLAGELLÉ
(pour le lundi)

13- Allons tous dans le Prétoire,
Le cœur touché de douleur,
Contempler le Roi de gloire
Maltraité comme un voleur.

14- Quatre bourreaux pleins de rage,
Comme des loups ravissants,
Lui …
More
LE POÈME DE LA PASSION
(cantique de saint Louis-Marie Grignion de Montfort)


* * * INTÉGRALITÉ des PAROLES téléchargeable ici : www.sitew.com/…/cnms2-Le_Poeme_… * * *

II- JÉSUS FLAGELLÉ
(pour le lundi)

13- Allons tous dans le Prétoire,
Le cœur touché de douleur,
Contempler le Roi de gloire
Maltraité comme un voleur.

14- Quatre bourreaux pleins de rage,
Comme des loups ravissants,
Lui tirent avec outrage
Tous ses pauvres vêtements.

15- Cette insolente canaille,
Ayant dépouillé Jésus,
S’en divertit et s’en raille
Pour le rendre plus confus !

16- On le garrotte, on le lie
Contre un infâme poteau !
On lui dit par moquerie :
« Le voyez-vous ? Qu’il est beau ! »

17- L’un a des cordes nouées,
L’autre a des chaînes de fer,
Et tous ont les mains armées
Comme des démons d’enfer.

18- Ô chose très étonnante !
Cette troupe de soldats
Sur cette chair innocente
Décharge à grands tours de bras.

19- Ils le couvrent de blessures
Et le déchirent de coups :
On ne voit que meurtrissures,
Que cicatrices, que trous !

20- Il n’en peut plus, ce bon Maître,
Son Sang coule par ruisseaux !
Et ses os se font paraître,
Sa chair tombant par lambeaux.

21- Hélas ! il est de faiblesse
Tombé dans son propre Sang,
Et cependant on ne cesse
De battre cet innocent...

22- Ô bourreaux impitoyables,
Arrêtez votre courroux !
C’est nous qui sommes coupables :
Frappez donc plutôt sur nous !

23- Considérez qu’il endure
Cet effroyable tourment
Sans qu’il s’en plaigne ou murmure,
Tant son amour est ardent.

24- Ô Souveraine Clémence,
Voyez Jésus, votre Fils !
Arrêtez votre vengeance,
Ou que nous soyons punis.

25- Les bourreaux, de défaillance,
Ne peuvent plus le frapper,
Mais par son amour immense
Il n’est pas las d’endurer.

26- Pécheurs, ce sont nos offenses
Et nos sensualités
Qui causent tant de souffrances
À cet objet de pitié !

27- Viens-t’en, pécheur impudique,
Considérer la douleur
Que tu causes au Fils unique
Du Souverain Créateur !

28- Viens dans le Sang de ses veines
Rencontrer ta guérison,
Et n’augmente pas ses peines
En suivant ta passion.

29- Faisons, faisons pénitence !
Pleurons ces maux nuit et jour,
Usons de reconnaissance,
Rendant amour pour amour !

30- Ô Sauveur tout débonnaire,
Par ce corps meurtri de coups,
Apaisez votre colère
Et nous pardonnez à tous !