fr.news
1631

Le cardinal Zen défend la messe en latin contre la croisade de François

Le cardinal de Hong Kong Joseph Zen, 89 ans, s'inquiète des restrictions que François pourrait imposer à la messe latine traditionnelle.

Sur son blog OldYosef.hkdavc.com (12 juin), il tient à souligner qu'il n'est "clairement pas considéré comme un extrémiste" du rite romain et qu'il a travaillé activement pour le Novus Ordo en tant que prêtre et évêque.

Néanmoins, Zen ne peut nier le bien qui a découlé du motu proprio Summorum Pontificum. Grâce au rite romain, de nombreux jeunes de Hong Kong ont "redécouvert le sens de l'adoration et de la révérence que nous devons à Dieu, notre Créateur".

Zen écrit qu'il "ne peut pas oublier" la messe de son enfance. À Shanghai, son père l'emmenait à la messe tous les jours et à cinq messes le dimanche [alors qu'il serait impossible pour un garçon d'aujourd'hui de supporter le verbiage de cinq services Novus Ordo d'affilée].

En tant que garçon, Zen a ressenti la profonde révérence du rite romain et a été fasciné par la beauté du chant grégorien. Cette expérience a nourri sa vocation à la prêtrise, "comme c'est le cas pour tant d'autres".

Image: Joseph Zen, © Etan Liam, CC BY-ND, #newsCmusxlymit

AveMaria44
Oui, mais il n'a pas compris que l'extraordinaire est toujours l'ordinaire et que la caricature est à mettre à la poubelle. Tout en reconnaissant qu'il doit sa vocation à la seule forme authentique.